Le Café histoire : une formule qui plaît

Pour la quatrième fois, déjà, Jean Claude Goudot entouré des membres du groupe Histoire, patrimoine et mémoire de l’association Vivre aux Chaprais a tenu en haleine un auditoire très intéressé à découvrir les documents et les explications sur le quartier.

Café histoire Flore 15 décembre 16

Ce jeudi 15 comme le 8 décembre, cela se passait au Bar Flore à 15 heures.

Café histoire Flore 8 décembre

De nombreux documents photographiques ont été présentés sur la place Flore et les environs.
Les participants pouvaient tester leurs connaissances en essayant de répondre à un petit quizz  préparé par Alain Prêtre : quizz-flore

Des points de repères historiques ont été rappelés. Le point de départ a été situé entre 1838 et 1880, avec 4 dates importantes

1838,  c’est la création d’un pont suspendu (dit en fil de fer) qui reliait le centre-ville à la rive droite du Doubs sans passer par Battant.  Dans le prolongement de ce pont était tracée la future avenue Carnot

pont en fil de fer

1856,  c’est la gare Viotte

Gare Viotte en 1855

1877,  c’est la levée des interdictions militaires de construire en dur (datant du fameux blocus de la ville et de la stratégie du général Marulaz)

1880 la municipalité décide d’intégrer les Chaprais dans la ville de Besançon

Entre temps, la population de Besançon s’était beaucoup accrue en occupant principalement ce secteur situé entre la colline de Bregille et celle de la Viotte : le quartier des Chaprais.

Un exposant rendit hommage aux maires de l’époque qui réalisèrent d’importants travaux en si peu de temps : trois ponts, des quais, la gare de la Mouillère, l’abattoir etc …

Les rues ont changé de nom depuis cette époque : l’avenue qui devait s’appeler Alsace Lorraine  a été dénommée Denfert Rochereau en hommage au défenseur de Belfort, la partie basse de l’ancienne rue des Chaprais et la rue de la gare ont pris le nom d’avenue Carnot après l’assassinat de ce Président en 1894, la place Flore s’appelait place de la Cassotte : on y dressa une fontaine fleurie surmontée d’une statue commandée à Just Becquet pour la somme de 3000 francs de l’époque

Des documents ont permis de rappeler que le passé industriel du quartier des Chaprais.  Le secteur textile (manufacture Druhen), le secteur automobile (Ravel),  et surtout le secteur horloger y étaient présents. Sur 400 unités horlogères de Besançon, plus de 30 étaient installées aux Chaprais

On évoqua les lignes de tram qui passaient déjà aux Chaprais.

Le tram en 1904 avenue Carnot et les terrains des calame qui seront vendus pour y édifier le Sacré Coeur

Le tram en 1904 avenue Carnot

Avec un accident qui ne fut pas tragique lorsque, le 24 décembre 1908, les employés ne réussirent pas à freiner le tram qui descendait de la gare, il dérailla à l’aiguillage de la place Flore : un seul blessé.

La place Flore avant l'élargissement de la Cassotte

Puis, on a pu voir les transformations de la place Flore qui s’est élargie avec la construction d’immeubles modernes et la gestion de la circulation par un agent de police d’abord au milieu des véhicules puis surélevé dans une « cocotte »

Chauffeurs de taxis et agent place Flore

source : mémoire vive, ville de Besançon, fond Bernard Faille

Les déplacements de la statue Flore ont été énumérés : place Flore, puis Nancy (voir l’article du samedi 17 décembre 2016), puis l’école des Beaux Arts, la place des Tilleuls à Palente,

puis à Ornans pour une restauration,

Flore en restauration : février 2012. DR.
Flore en restauration : février 2012. DR.

place de la Liberté avant son retour place Flore Revoir l’article Flore la voyageuse

PLace de la LIberté fleurie avec Flore en novembre 2012

Enfin, on observa les changements de commerce sur la place et à proximité : des bouchers,

photo de la boucherie de M. Benier qui avait succédé à A. Hézard, 20 avenue Carnot. La boucherie charcuterie a été refaite à neuf.

Boucherie de M. Benier, 20 avenue Carnot, refaite à neuf : 4/10/1962

épiciers, coiffeurs, libraires,  marchands de parapluies, cinéma etc … qui ont disparu

librairie aux Chaprais

collection particulière, tous droits réservés !

 

Ce compte rendu ne cherche pas à être exhaustif. Tous les détails figurent ou figureront dans les articles Histoire Patrimoine de ce site www.chaprais.info

Bar Flore décembre 2016

Merci aux gérants du Bar Flore qui ont bien voulu réserver deux fois leur établissement. Merci au travail de toute l’équipe qui effectuent ces recherches et bravo pour cette initiative de rassembler les habitants d’une rue dans un café de la rue. C’est une réussite et la suite est attendue !

Revoir le compte rendu du premier Café histoire au Fontaine Argent