Vivre aux Chaprais a participé aux rencontres associatives

La Ville de Besançon et son service Vie Associative avaient convié les responsables des associations à des Rencontres associatives

Il s’agissait d »‘un rendez-vous convivial et collaboratif entre membres associatifs bisontins et avec les services de la Ville de Besançon », le samedi 19 janvier 2019 de 9 h à 17 h 30, au Kursaal.

Karima Rochdi

La journée a été introduite par Madame Karima Rochdi conseillère municipale en charge de la vie associative.

Elle a présenté les salariés concernés et présents, en particulier ceux qui travaillent au Centre 1901 rue Sancey. Une dizaine d’élus sont montés quelques instants sur la tribune.

élus aux rencontres associatives

Environ 200 personnes avaient répondu à cette invitation. Elles ont été réparties entre 25 tables rondes de 8 personnes

rencontres associatives 19/1/19

Parmi les présents, on relevait des représentants de plusieurs associations actives dans le quartier des Chaprais :

Vivre aux Chaprais, Doubs You Play, l’UDAF, La Ligue contre le Cancer, La Chapraisienne, l’association Yin Yang, Solidarité Pérou, la société d’horticulture etc …

Croix rouge VAC Humabio

L’aide de la ville aux associations a été résumée en quelques chiffres :

L’annuaire des associations recense 1138 associations culturelles, sportives, humanitaires ou autres.  7 610 400 euros de subventions sont distribués par la ville à 496 associations, le Grand Besançon verse 5 866 400 € à 177 associations sans compter le CCAS qui verse 519 160€ à 44 associations. Par ailleurs, 144 associations sportives utilisent les gymnases et terrains de sport de la ville.

 

Puis à chaque table, durant deux heures les participants étaient invités à une réflexion d’abord individuelle par écrit puis par groupe autour de 4 questions

  • comment rechercher des bénévoles pour animer les associations ?
  • Comment réaliser la communication sur les actions de l’association pour toucher de nouveaux publics ?
  • Comment créer un réseau d’associations ?
  • Quelles améliorations peut-on proposer dans les services de la Ville à destination des associations ?

Parmi les nombreuses réflexions en général consensuelles, on peut relever quelques idées : il y a bien sûr la nécessité de se faire connaître en utilisant tous les moyens (bouche à oreille, supports papiers et surtout par le Web et les réseaux). La valorisation des bénévoles est nécessaire. Il n’est pas facile mais nécessaire que des gens passent de la position de consommateurs de services à acteur. Il faut clarifier et délimiter ce qu’on attend d’eux pour ne pas effrayer. Il est important de préparer le renouvellement des responsables en constituant des binômes (anciens et nouveaux). La mutualisation des ressources et la constitution de partenariats entre associations est souhaitable. De telles rencontres entre associations sont donc utiles mais aussi mieux ciblées par problématiques ou domaines.  La ville et le Centre 1901 offrent déjà beaucoup de services. L’amélioration souhaitée concerne la mise en place d’un forum électronique entre les associations, une plus grande transparence et facilité d’accès aux moyens. En particulier, il est demandé une liste interactive des différentes salles avec leur géolocalisation, leurs caractéristiques et surtout l’indication (en temps réel) de leur occupation ou de leur disponibilité à tel ou tel créneau horaire.

A noter une intéressante méthode de restitution des idées de chaque table avec consultation en direct : bulletin jaune levé si on trouve l’idée intéressante, violet sinon.

Après un buffet repas offert par la Ville, la réflexion s’est poursuivie dès 14 h

Associations Doubs You Play, Léo Lagrange St Ferjeux

Le compte rendu de trois expériences collectives et d’outils collaboratifs mis en place par des associations a été exposé

  • Eric Grux de l’association Doubs You Play a expliqué comment était organisé le festival Ludinam : grâce à une association CUB qui fédère 5 associations spécialisée dans les jeux.
  • Yohann Dirand de la fédération Léo Lagrange a expliqué comment chaque année étaient organisés 5 événements comme la journée des femmes du 8 mars, le festival des solidarités etc… en fédérant une trentaine d’associations
  • Philippe Fournier directeur de la Maison de quartier de Saint Ferjeux a expliqué comment elle avait constitué un outil commun (Quartier Libre avec une présidence tournante) avec la Maison de Clairs Soleils et celle de Palente

Pour constituer des réseaux, il faut être ouvert aux autres, ne pas considérer qu’on peut faire tout et mieux tout seul. Il faut veiller à bien communiquer ni trop, ni pas assez. C’est le non dit qui suscite des incompréhensions et des tensions. Même si l’usage des moyens de communication Internet est indispensable, il faut se rencontrer physiquement, la relation humaine est centrale.

Des questions ont été posées sur les possibilités de coprésidence. Il ne faut pas croire que s’il y a 3 coprésidents, le travail et la responsabilité de chacun sont divisés par trois !

 

Rappelons que le Centre municipal Sancey propose de nombreuses formations pour les bénévoles des associations

Ses coordonnées :

27 rue Alfred Sancey

25000 Besançon

Tél : 03 81 87 80 70

Categories: Actualités