Sophie Launay de la Maison de l’ado

Portrait de Sophie Launay, coordinatrice de Rés’ado

Sophie Launay Maison de l'ado

Quel a été votre parcours de formation et professionnel ?

J’ai fait une thèse de biologie cellulaire à l’université Paris V. J’ai poursuivi mon parcours en recherche en cancérologie 3 ans en Angleterre et deux ans à Dijon. Puis j’ai intégré l’Université de Franche-Comté en tant qu’ingénieur à la Faculté de Médecine.

Votre adaptation à la vie en Franche-Comté n’a-t-elle pas été trop difficile ?

Je suis parisienne. Et pour mon retour en France, je suis venue habiter à Dole, puis à Besançon, aux Chaprais. Je suis très contente d’être à Besançon et je ne regrette pas du tout la vie parisienne. De plus, maintenant j’habite à proximité de mon lieu de travail, je peux venir à pied. C’est l’idéal.

Vous êtes coordinatrice à la Maison de l’ado depuis quand ?

Cela fait 3 mois que je suis précisément coordinatrice de Rés’ado, réseau de santé adossé à la Maison de l’Adolescent qui se trouve au deuxième étage du Centre Thérapeutique de l’Enfant et de l’Adolescent, 13 rue des Jardins. Ces dispositifs dépendent du pôle de l’Enfant et de l’Adolescent du Centre Hospitalier de Novillars. La maison de l’Ado a été fondée en 2006 et Rés’Ado existe depuis 2005.

Quel lien y a-t-il entre Rés’Ado et la Maison de l’Ado ?

Rés’Ado est un réseau de santé autour de la Maison de l’Adolescent et plus globalement autour du pôle de l’Enfant et de l’Adolescent. Il a pour objectif de coordonner les dispositifs de différents champs, sanitaire, social, libéral, scolaire etc…, accompagnant les adolescents pour participer à l’amélioration et à la qualité de leur prise en charge dans une approche de santé globale. Ainsi, il connaît et met en relation tous les partenaires concernés par les adolescents. Il contribue à l’accès aux soins individuels et à la prévention générale dans les lieux fréquentés par les ados (collèges, lycées, maisons de quartiers, centres spécialisés…). Il propose aussi aux professionnels des outils pour leur permettre de mieux répondre aux besoins des jeunes et de leurs familles.

La maison de l’ado et le Rés’ado, c’est pour qui ?

ados MDA

A la maison de l’Adolescent, nous accueillons les jeunes de 12 à 20 ans, leurs parents, ou des professionnels salariés ou bénévoles qui travaillent avec eux. Cet accueil gratuit et confidentiel peut-être individuel ou familial. Nous avons reçu 549 adolescents l’an passé. Parmi les plus jeunes, il y a davantage de garçons tandis qu’après 14 ans nous avons reçu davantage de filles.

Rés'ado

A quoi ça sert ?

Nous avons un rôle d’accueil, d’écoute, d’information, de soutien ou d’orientation. Nous accueillons tout adolescent éprouvant des difficultés quelle que soit la nature et la gravité de la situation.

Quelles sortes de difficultés sont évoquées ?

Elles sont très variées. Cela peut-être du harcèlement à l’école, des difficultés de communication, des angoisses, une déception amoureuse, ou des situations plus graves. Au delà d’un symptôme, on évalue les difficultés plus profondes.

Il y a aussi une documentation qui aborde les questions que peuvent se poser des adolescents Un exemple :

questions d'ados

Concrètement comment ça se passe ? Les jeunes viennent-ils spontanément ?

Dans 10% des cas, oui. Plus fréquemment, c’est la famille (30%) ou les services de l’Education Nationale (30%) qui incitent l’ado à venir ici. La maison est ouverte sans rendez-vous de 10 h à 18 h les mardi, mercredi et vendredi et le lundi après midi. Il y a donc un premier contact en toute confidentialité à l’issue duquel un rendez-vous sera fixé pour un premier entretien en binôme avec deux professionnels spécialisés dans les domaines correspondant aux besoins.

bureau pour les entretiens avec ado

Comment fonctionne la maison ? Combien y a-t-il de salariés ?

Une vingtaine de personnes travaillent ici dont une partie à temps partiel. Cela correspond à l’équivalent de 10 emplois à plein temps salariés entre autres du Centre Hospitalier de Novillars, de l’Agence Régionale de Santé ou des collectivités locales. Nous formons une équipe pluridisciplinaire, ce qui permet une réponse mieux adaptée et globale aux questions posées. Outre les personnels administratifs, l’équipe de soins est composée d’une pédopsychiatre, une médecin généraliste, deux psychologues, un infirmier, une assistante sociale thérapeute familiale, deux éducateurs spécialisés, une juriste… De plus, grâce à des conventions institutionnelles, des permanences d’une psychologue scolaire ou encore d’avocats spécialisés sont proposées, et des salariés de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) participent aux entretiens en binômes.

Jeux à la Maison de l'ado

Vous dites que tous les ados peuvent venir vous voir, faut-il comprendre que tous les ados sont des malades qui s’ignorent ?

Non, 8 ados sur 10 vont très bien. Mais cet âge est souvent stigmatisé. Rencontrer des difficultés est fréquent, ce ne sont pas forcément des difficultés qui doivent se soigner. Il s’agit souvent d’un besoin d’écoute, d’aide, d’information. Nous pouvons y répondre ou orienter le jeune vers le bon interlocuteur. Dans les situations plus difficiles qui relèvent de soins particuliers, on peut orienter l’ado vers un Centre de guidance infanto-juvénile (dans le même bâtiment et un autre à Planoise), ou encore proposer des aides éducatives à domiciles avec l’AED (assistance éducative départementale de la rue de la Préfecture).

Vous réalisez des entretiens individuels et vous proposez aussi des groupes de parole Pourquoi ?

Les entretiens peuvent se poursuivre avec le binôme de professionnels. Mais dans certaines situations, il peut être intéressant de poursuivre l’accompagnement de l’adolescent en groupe après discussion et validation avec l’équipe pluridisciplinaire. Nous proposons un groupe d’aide et entraide autour du bien vivre ensemble pour éventuellement des vécus de harcèlement. Il y a un groupe thérapeutique «  estime de soi » ouvert aux adolescents entre 15 et 20 ans tous les 15 jours les mercredis basé sur l’hypnose et la méditation de pleine conscience. Nous proposons aussi un groupe qui utilise le rap comme moyen de communication, pour les ados ayant des difficultés à exprimer et verbaliser leur ressenti. Ce groupe est ouvert tous les vendredis tous les 15 jours et s’adresse aux adolescents de 12 à 20 ans. On propose aussi un groupe de préparation aux examens. Prochainement, un groupe de paroles ouvert « parentalité et addictions » sera aussi proposé.

Un groupe de gestion du stress face aux examens se réunira le 19 mars 2018 Renseignement au 03.81.53.97.67

Où se trouve la maison de l’ado ? 13 rue des Jardins

Maison de l'ado rue des jardins

Comment s’y rendre ?

plan pour maison de l'ado

Au 13 rue des Jardins, dans la Maison de l’ado,  il y a plusieurs services dont un « hôpital de jour »

services de la Maison de l'ado

Le personnel de ce Rés’Ado est salarié soit du Centre Hospitalier de Novillars (dont la Maison est une antenne) soit de l’ARS (agence régionale de santé) ou d’une collectivité locale

Sophie Launay

Que pensez-vous personnellement du quartier ?
Depuis 10 ans, j’ai changé trois fois de logement, et toujours dans ce quartier. Je ne me verrais pas vivre ailleurs pour le moment.
Selon vous, que faudrait-il améliorer ? 
Une des améliorations, selon moi, à apporter : la fluidité de la circulation. Ainsi que l’ouverture des gymnases pendant les vacances pour permettre aux associations ou clubs de pouvoir continuer les entraînements.
Connaissez-vous l’association Vivre aux Chaprais ? son site web ? son journal ? qu’en pensez-vous ?
Oui je connais l’association « Vivre aux Chaprais » par le biais de son journal. Il apporte des infos intéressantes sur la vie du quartier.
Quels sont vos loisirs et passions en dehors du travail ? 

Oui comme loisir je pratique le karaté/body karaté  au club IKS rue Résal dans le quartier

IKS body karaté

Voir la page consacrée à la rue des Jardins

Categories: Actualités, Portraits