La famille Schillinger des travailleurs entreprenants rue de Belfort

Jean Claude et Eliane Schillinger de la boulangerie à la restauration

jean Claude Eliane Schillinger

Après avoir repris  la boulangerie Au Pain d’antan, vous avez installé votre fille au CS37 et maintenant votre famille dispose de trois commerces rue de Belfort. Vous êtes devenus les commerçants les plus dynamiques de la rue de Belfort ?

Peut-être pas, mais on fait des efforts!

De quand date votre installation aux Chaprais ?

Depuis le 1° novembre 2013. Cela va donc faire 4 ans, à l’angle de la rue du Chasnot et de la rue de Belfort

Au pain d'antan 2010

Quels ont été vos parcours professionnels ?

Nous sommes originaires de Haute Saône. Jean Claude a été responsable boulangerie à Montbéliard. Auparavant, il était cuisinier. Il a toujours été passionné par ces deux métiers. Moi j’étais vendeuse en Haute Saône

JC et Eliane Au Pain d'antan

Pourquoi vous êtes vous installés à Besançon et particulièrement aux Chaprais ?

Quand on a voulu se mettre  à notre compte le groupement Banette nous a proposé une liste de commerces à vendre dans la région. Le premier visité, c’était celui là, rue de Belfort. On a eu un coup de coeur. Il nous a plu, avec son emplacement, son four à bois etc on n’a même pas été plus loin.

Eliane et Jean Claude Schillinger

Votre fille a ouvert un commerce spécialisé dans les produits corses et dans la restauration le CS 37 Pourquoi ?

Charlene Schillinger au CS37

C’est son affaire. Nous avons depuis longtemps des relations avec des producteurs de spécialités corses (charcuterie, vins etc ) Elle propose une restauration traditionnelle avec des plats corses comme le veau aux olives,  mais pas seulement. Nous sommes surpris : ça marche bien, même cet été, alors que beaucoup d’habitants sont partis en vacances.

CS 37 rue de Belfort

A côté du Coffee Shop 37 rue de Belfort, la boulangerie Christe 35 rue de Belfort a changé de propriétaire

Et depuis le 26 août, vous avez racheté le commerce voisin qu’occupait la famille Christe pourquoi ?

Nous avons un peu hésité, mais l’existence derrière la boutique d’un grand laboratoire de production (140 m²) nous a décidé. On sera un peu plus au large pour la pâtisserie et le travail de traiteur.

Par ailleurs, on souhaite dynamiser cette boulangerie en proposant dès octobre une nouvelle gamme de produits traditionnels en utilisant des farines bios

Beaucoup de commerçants se plaignent, vous, vous semblez optimistes. Comment expliquez vous le « secret de cette réussite » ?

On travaille beaucoup, on a aussi des galères parfois. On ne part pas un mois en vacances. Même en été, on a ouvert tous les jours. On ouvre de 6 heures à 20 heures. Mais c’est un travail d’équipe. On est une dizaine à travailler entre les trois commerces (dont un congé de longue maladie).  L’amabilité et le sourire de la vendeuse, ça compte beaucoup pour fidéliser le client.

Eliane et Célia au Pain d'antan

Célia partage son temps entre la boulangerie Au Pain d’antan et le restaurant CS37

Eliane et Célia Pain d'antan

Sandrine intervient le reste du temps à la vente.

Sandrine Au pain d'antan

 

Sans un bon travail des boulangers et des pâtissiers, la vente ne marcherait pas.

Jean Luc est le responsable de la boulangerie, il a créé un pain spécial : la Chapraisienne

Jean Luc au pain d'antan

Anthony Katz est le roi de la baguette : il a obtenu un deuxième prix au concours national le 20 avril 2017

Anthony Kratz au Pain d'antan

Etienne est chargé des pains spéciaux dont le fameux pain Borsa

Etienne boulanger Pain d'antan

Nous proposons aussi des viennoiseries, des gâteaux (surtout le week end)

Au pain d'antan pâtisseries

mais aussi des sandwiches et des produits salés comme des pizzas pour une restauration rapide à emporter.

Au pian d'antan pizzas

Les clients apprécient la qualité et la variété.

Au pain d'antan clients

Quelles sont vos relations avec les autres commerçants du quartier ?

Nous habitons le quartier, on se dit bonjour. Chacun fait son travail et le gère comme il le souhaite. Nous faisons partie de l’association Commerce et Artisanat des Chaprais. Et à ce titre, on participe à ses initiatives comme le Troc des Chaprais. On sera bien placé ce dimanche pour proposer une petite restauration. Mais on a une semaine très chargée avec cette acquisition à gérer, le Troc et une animation gourmande place Granvelle durant quatre jours.

Que pensez-vous du quartier des Chaprais ?

C’est un beau quartier, c’est animé. C’est un quartier vivant. Il nous plaît. Seule difficulté : le stationnement. La municipalité a mis en place la gratuité. C’est bien, mais  15 minutes c’est trop court. Et c’est trop compliqué  d’aller à l’horodateur et de taper son numéro d’immatriculation. Les agents ASVP ne sont pas toujours très accommodants.

Contrairement à d’autres, vous n’êtes pas un simple dépôt de pains industriels, en tant qu’artisans boulangers vous réalisez toutes les étapes du pain avec quelles difficultés ?

Oui, on fait tout sur place. Nous avons un four à bois donc une cheminée qui fume. Mais celle-ci est sur-élevée et a été ramonée deux fois sur une courte période. On a interrompu la production pour nettoyer le four. On n’utilise que du bois bien sec. On fait donc tout notre possible pour réduire les nuisances. On est aux normes.

On a déjà parlé de la boulangerie Au pain d’antan Tel 03 81 88 93 13 

Juillet 2014 la rue de Belfort et ses commerces

Le 11 août 2015 du nouveau dans le commerce rue de Belfort

le 12 septembre 2015

Le 24 novembre 2016 nouveau commerce CS 37 avec Charlène Schillinger 

Le 4 août 2017 : les commerces ouverts en août

Où acheter bio et local aux Chaprais ? 

novembre 2013  : Portrait de Maxime  Christe 

Categories: Actualités, Portraits