A voir et entendre aux Oiseaux en mai

Expositions, films et concert en mai 2019 aux Oiseaux

Charlotte Begard expose jusqu’au 19 mai

Charlotte Begard mai 19

Des histoires inventées, argentiques noires et blanches, photographiées au fil des chemins qui prennent matière ou propos sous l’agrandisseur et vous emportent ailleurs. Des histoires colorées, chinées, découpées et assemblées à l’atelier pour regarder le monde autrement.
Une exposition comme une promenade

Charlotte avait exposé à l’ASEP en janvier 2018

Chapillon Charlotte Begard

Jeudi 9 mai à 20 h 30 cinéma L’île aux chiens un film de Wes Anderson

L'île aux chiens

un film américain de 2018 durée :  1 h 42    avec les voix de Vincent Lindon, Louis Garrel, Romain Duris

En raison d’une épidémie de grippe canine, le maire de Megasaki ordonne la mise en quarantaine de tous les chiens de la ville, envoyés sur une île qui devient alors l’Ile aux Chiens. Le jeune Atari, 12 ans, vole un avion et se rend sur l’île pour rechercher son fidèle compagnon, Spots. Aidé par une bande de cinq chiens intrépides et attachants, il découvre une conspiration qui menace la ville.
Le magique Wes Anderson revient à son amour de l’animation, ici en stop motion («objets animés»). Il nous entraine dans une fable fantasque, politique et poétique. Tout nous invite à la rêverie et à la réflexion

Mardi 14 mai à 20 h 30  Concert : Sandrine B

Sandrine B en concert

Sandrine B nous rend visite avec son univers musical intimiste : une voix, des claviers, une basse, des loops. Des arrangements minimalistes et puissants qui portent les textes et l’énergie des chansons. Des transitions tantôt emplies d’humour, tantôt théâtralisées, tantôt sobres, un espace d’interactions avec le public. Une voix libre et chargée d’émotion. En filigrane il est question du «Sens de la vie» mais chut ….faut pas trop en dire non plus sinon y’a plus de surprise ! Chanter l’essentiel.
Sandrine Bouvet  (chant, basse)
Frédéric Maggi (clavier)

Écouter des extraits de son album « Sens »  Compagnie Va Savoir Pourquoi
entrée : 5€ (3€ sur présentation de la carte avantages jeunes)

Jeudi 16 mai Cinéma The Rider

un film américain de Chloé Zhao avec Brady Jandreau, Tim Jandreau, …

The Rider de Chloé Zhao

Le jeune cowboy Brady, étoile montante du rodéo, apprend qu’après son tragique accident de cheval, les compétitions lui sont désormais interdites. De retour chez lui, Brady doit trouver une nouvelle raison de vivre, à présent qu’il ne peut plus s’adonner à l’équitation et la compétition qui donnaient tout son sens à sa vie. Dans ses efforts pour reprendre en main son destin, Brady se lance à la recherche d’une nouvelle identité et tente de définir ce qu’implique être un homme au coeur de l’Amérique.
Comme dans son film précédent «Les chansons que mes frères m’ont apprises», Chloé Zhao continue dans cette veine fiction documentaire qui la caractérise. Ce magnifique portrait d’une famille en dit aussi long sur l’Amérique et ses illusions perdues. Un film étonnant et percutant !

Entrée gratuite à 20 h 30

Mardi 23 mai à 20 h 30 Cinéma projection gratuite de 3 courts métrages

Les rosiers grimpants

Un film de Lucie Frost et Julien Marsa

Après un avortement Rosalie retourne dans son village natal

Pauline asservie

Un film de Charline Bourgeois-Tacquet

Pauline attend un texto

Les petites mains 

Un film de Rémi Allier

Contre la fermeture de l’usine Bruno enlève Léo

 

Du 20 mai au 22 juin Un village dans les Aurès (1958-1960)

Exposition de photos et dessins de Claude Cornu

Enfants des Aurès Claude Cornu

Cette exposition représente les habitants et le village de Inurer (nom berbère) ou Nouader (nom arabe) dans les Aurès pendant les années 1958-1960, c’est-à-dire en pleine guerre d’Algérie. Les photos, croquis et peintures ont été réalisés par Claude Cornu quand il avait 20 ans. Ce jeune appelé était pacifiste et a plutôt cherché à connaître les habitants et les lieux où il était affecté que de porter les armes. Du coup, ses supérieurs lui ont proposé de «faire l’école» aux enfants et aux habitants du village. Devenu ainsi l’ami de tous, il les a photographiés, dessinés pendant deux ans. Un vrai miracle de paix dans ce contexte de guerre.
Soixante ans après, ces documents sont devenus un trésor. Claude Cornu – aujourd’hui plasticien – le dit lui-même : «[ce sont] les derniers témoignages d’un mode de vie, je dirais presque d’une civilisation en grande partie disparue, celle des Chaouïs des Aurès, témoignages «récoltés» malgré la guerre»

 

Habitat Jeunes Les Oiseaux 

c’est un habitat pour les jeunes, une restauration, des salles de réunion et des animations

au 48 rue des Cras

FJT Les Oiseaux