Maxime Péroz de l’Atelier Com Comme Comix

Maxime Péroz de l’Atelier Com comme Comix 3 rue de Vittel

Maxime Péroz rue de Vittel aux Chaprais

interview n° 52 réalisée le 27 mars 2013 mise en ligne le 28 mars 2013 republiée en 2014

Depuis quand êtes vous installé dans le quartier ?
Cela fait plus d’un an que nous avons ouvert notre atelier au 3 rue de Vittel depuis décembre 2011

Com Comme Comix atelier  aux Chaprais

Pourquoi ?
Personnellement, je suis originaire du pays de Montbéliard. Benoît et moi avons fait des études ensemble aux Beaux Arts à Besançon. Après m’être installé à Paris pour 3 ans et 10 pour Benoit, nous nous sommes récemment retrouvés à Besançon et au lieu de rester seuls nous avons décidé de monter un atelier ici. Petit à petit, d’autres artistes se sont joints à nous : Joseph, Nancy, Maryline et Mauve.
Combien de temps faut-il pour devenir un professionnel dans ce domaine ?
Les études aux Beaux Arts durent 5 ans, mais après, il faut faire sa place, trouver son style, il faut de la persévérance, il faut y croire, cela ne marche pas tout de suite.
Comment ce goût pour la BD vous est-il venu ?
Je dessinais tout le temps, même en classe. Mes parents m’ont soutenu, mon père était ébéniste, il faisait un métier artistique. Je n’ai pas eu la chance de faire une option particulière au lycée. Je me suis rendu compte que ce que je préférais, c’était faire de la BD. Maintenant je donne des cours de BD aux Beaux Arts. A 9 ans, j’ai eu un choc en découvrant le magazine Métal Hurlant, une fenêtre sur la BD pour adultes avec Arno, Moebius, Druillet…

Grabeurks par Peroz

Faire des BD, ce n’est pas seulement dessiner ?
Non, c’est un tout. Mais c’est surtout vouloir raconter quelque chose. On a envie de transmettre. C’est un langage, une façon de communiquer avec ses codes, sa grammaire etc …
Qu’avez-vous déjà publié ?
J’ai déjà publié sept BD.

L'arrache Coeur illustré par Maxime Péroz
La dernière, c’est L’arrache cœur d’après Boris Vian. C’est un travail un peu spécifique puisque le texte existe déjà. Il s’agit de trouver une forme plastique qui transpose l’univers de Vian en image, restituer l’oeuvre par le dessin.
Avez-vous d’autres projets ?
Oui, un travail à quatre mains (avec Hugues Barthe sur mes voyages au Vietnam. J’y suis allé 5 fois.

le Vietnam par Maxime Péroz

J’en ai ramené plein d’images et de dessins dans mon mes carnets de voyage. Je vais essayer d’en restituer l’ambiance.

Vietnam par Maxime Peroz
Quelle est la spécialité de Benoît Perroud ?

Benoït Perroud illustrateur
Il est illustrateur. Il travaille pour différentes maisons d’éditions pour la jeunesse comme Milan, Nathan …

Benoît Perroud

Il a publié Le livre des vrai /faux aux éditions La Martinière et vient de publier Monsieur D aux éditions Gargantua

Monsieur D Benoït Perroud
Et Joseph Vernot ?
C’est un instituteur qui était venu prendre quelques cours à l’atelier. Mais au bout de quelques séances, on a constaté qu’il était très doué, on lui a proposé de nous rejoindre.

Joseph Vernot

Actuellement il travaille pour se faire un book . Ses thèmes favoris sont la mythologie, les contes et légendes, la nature.
Nancy Pena ?
C’est la plus connue d’entre nous. Elle a fait beaucoup d’albums pour la jeunesse.

Nancy Pena Le chat kimono

Par exemple, Les nouvelles aventures du chat botté, Le chat du kimono etc … Il y a aussi un travail pour les éditions Casterman ça se passe dans l’Antiquité, c’est sur le mythe de Médée. Elle propose aussi des créations sur d’autres supports que le papier : des tee-shirts et des boîtes à thé.
Que font les deux autres membres du groupe ?
Maryline Rich fait des illustrations pour la jeunesse, en particulier les petits. Elle a publié Luce de Lune.

Luce de Lune Maryline Rich

Mauve Bonnefoi est graphiste et illustratrice. Elle a un univers léger, féminin, délicat, coloré. Elle travaille avec quelques communes des alentours. Les badges sont créés par Mauve. Elle est un peu moins présente actuellement : elle vient d’avoir un bébé.
Que proposez-vous dans votre local ?
On peut découvrir et se procurer nos ouvrages, voire se les faire dédicacer sur place. Nous proposons des cours individuels à l’heure.Stages par Com Comme Comix

Mais aussi une formule originale : fabriquer son livre de A à Z. On peut ainsi écrire l’histoire avec Maxime et Joseph, dessiner avec Benoit, mettre en page et en couleur avec Maryline, imprimer et relier avec Mauve.

Ce mercredi après midi, c’est Camille, un élève de Saint Joseph qui est en pleine réalisation. On a aussi un petit espace à l’étage, pour accueillir des artistes en résidence. Par ailleurs, n’importe quelle personne désireuse de faire un stage chez nous est aussi la bienvenue si ses motivations sont réelles.

3 rue de Vittel aux Chaprais
Que pensez-vous du quartier des Chaprais ?
Nous sommes installés aux Chaprais et personnellement, j’ai habité un certain temps au bas de la rue de Belfort. Un autre membre du groupe habite rue de la Rotonde. C’est un quartier plutôt calme, agréable. Ce qui me plait le plus, c’est le Café des pratiques qui a redonné de la vie dans cette partie haute de la rue de Belfort. Il y a aussi l’ASEP : j’y vais faire du sport. Nous sommes bien placés rue de Vittel, dès que le tram sera fini, ce sera très pratique. On peut espérer que d’autres commerces et services dynamiques s’implanteront dans le secteur. Il y a déjà les vendeurs de vélos électriques avenue Fontaine Argent. J’apprécie aussi ce que font Emmanuel André et Patrick Bissinger avec Besançon TV : de l’information télévisée sur le Net.

Voir la page Face Book de l’Atelier Com Comme Comix

Voir la rue de Vittel