L’enquête publique sur le Plan de Déplacements Urbains : c’est fini….

Diagnostic, prospective et actions à mener

Document de synthèse du PDU

Nous avons publié, sur ce blog, un billet en date du 11 septembre 2014 consacré à l’enquête publique concernant le Plan de Déplacements Urbains (PDU) du Grand Besançon pour les années 2015/2025. Cette enquête publique est close depuis mardi dernier. Nous écrivions, en conclusion de ce billet : » Bien sûr, notre association ne manquera pas de communiquer sa position sur les points relevés. » Les points relevés concernant les Chaprais, concernaient la sécurisation des itinéraires piétons, les pistes (ou bandes) cyclables, le stationnement minute, les nuisances sonores et la voie ferrée dite d’Auxon, l’étude de la voie nord-est à réaliser. Suite à ce billet, les représentants de 4 conseils syndicaux d’immeubles situés à proximité de cette voie ferrée et du pont du Chemin Français, se sont réunis : il s’agit du Domaine des Aquarelles, du Saint-Nicolas, de l’Ariane et du Jardin de Vesontio . Ils ont adressé, par écrit, au Président de la commission d’enquête publique un certain nombre d’observations qu’ils nous ont également transmises. Le bureau de Vivre aux Chaprais réuni au grand complet le vendredi 3 octobre en a pris connaissance et a décidé de les soutenir. Nous aurons l’occasion d’y revenir dans un prochain billet. Notre bureau a également décidé de communiquer par écrit à cette commission d’enquête ses propres observations sur les points évoqués ci-dessus. Ce qui a été fait lors d’une rencontre, ce lundi 6 octobre, avec un commissaire enquêteur, à la mairie. Le document déposé, explicité oralement, a aussitôt été notifié dans le registre officiel de cette enquête publique. Nous reviendrons également sur ces différents points, mais vous pouvez prendre connaissance ,d’ores et déjà, sur ce site, de nos positions. Lire les PDU-observations

Courrier déposé avec les observations de Vivre aux Chaprais

Courrier d’accompagnement à nos observations

Que va-t-il se passer désormais? Comme l’enquête concernait l’agglomération bisontine, des registres ont été déposés dans les mairies et quelques permanences y ont été assurées. Nous ne connaissons donc pas le nombre de personnes qui se sont déplacées, de courriers adressés ou de remarques consignées directement dans les registres officiels. En ce qui concerne celui que nous avons pu consulter à la mairie, il comportait peu de signalements de passages et d’observations.

 

La répartition des responsabilités entre collectivités et Etat en matière de déplacement

Qui fait quoi en matière de déplacements?

La commission dispose d’un mois pour établir son rapport. Puis le conseil communautaire du Grand Besançon en débattra.  Ce rapport officiel peut rejeter tout ou partie du projet et des actions prévues (ce qui est rare). Ou consigner  des réserves sur certains points. Il appartiendra alors au conseil de les lever, c’est à dire qu’il devra en tenir compte.

Toute cette procédure devrait être terminée avant la fin de l’année. Alors, attendons…