50 portraits de femmes franc-comtoises : un livre de Madame Eveline Toillon

L’historienne Eveline TOILLON, habitant notre quartier des Chaprais, est bien connue des bisontins pour ses nombreux ouvrages sur l’histoire locale (dont « Les rues de Besançon » publié chez Cêtre, réédition en 2019 ?). Elle vient de publier « Femmes dans l’Histoire : Franche-Comté » aux éditions Alan Sutton.

Femmes de Franche Comté Eveline Toillon

Il s’agit là de portraits de … « femmes représentatives de leur région…./… Le choix pourrait être tendancieux. On peut être tenté de ne parler que des plus nobles, des plus généreuses, des plus courageuses ou même des plus scandaleuses.

A l’étude de leur vie,  on ressent des coups de cœur ou parfois de franches antipathies, mais il faut bien se garder d’un jugement de valeur. Les femmes qui ont marqué leur temps, en bien ou en mal, ont toutes une personnalité certaine et, partant, une vie intéressante, quelle que soit la façon dont elles l’ont passée.

 Il y a des héroïnes que nous aurions souhaité évoquer, mais il se trouvait malheureusement trop peu de détails sur elles. Quant à d’autres, selon les auteurs, elles étaient soit anges, soit démons, il était alors difficile de se faire une idée précise ».

Voici donc 50 portraits de femmes, des biographies classées par ordre chronologique. Certaines pourraient retenir plus particulièrement notre attention, car ces femmes ont un rapport avec les Chaprais.

Comme Gabrielle Guglielmi-Bardin (la mère de Rudolph Valentino)

Tombe de Gabrielle Gugliemi Chaprais

 

guglielmi tombe 3

La tombe de la mère de Rudolf Valentino (allée 11)

ou Julie Vigoureux, car toutes deux enterrées au cimetière des Chaprais.

P1050144

Julie Vigoureux

La tombe de Julie Vigoureux (1812-1880), au cimetière des Chaprais, et son chemin de vie : Besançon, Paris, Belgique, Texas, Paris, Besançon.Elle est la fille de Clarisse Vigoureux, fouriériste. Elle avait épousé Victor Considérant. Madame Toillon a choisi d’évoquer la vie extraordinaire de Clarisse Vigoureux qui mourut elle, au Texas. Mère et fille furent longtemps inséparables.

Ou encore Madame Denise Lorach, fondatrice du musée de la résistance et de la déportation du musée de la citadelle à Besançon et qui habita avenue Fontaine-Argent.

Denise Lorach et Minjoz

Madame Denise Lorach. A droite Jean Minjoz.

Nous reviendrons, bien sûr, dans de prochains articles sur ces portraits.

En cette période de fêtes, voici un cadeau qui fera plaisir !

Vous pourrez acheter ce livre et vous le faire dédicacer le samedi 22 décembre 2018, de 10 h à 12 h 30  à l’Office du Tourisme (près du pont de la République).

A noter également que Madame Toillon devrait donner une conférence à Besançon dans le cadre de la journée internationale des droits de la femme, le 7 mars 2019.

Eveline Toillon

 Madame Eveline Toillon

Elle devrait y évoquer certains destins de ces femmes qui ont participé, tout au long de l’Histoire aux longs combats pour l’émancipation de la Femme. Nous aurons l’occasion d’en reparler…

Photos : DR

Autre livre intéressant qui vient de paraître : celui de Madame Chantal Duverget « Peindre la Franche-Comté » aux éditions Sekoya. A travers cette promenade en Franche-Comté, ses paysages et ses peintres qui les ont représentés, vous pourrez retrouver deux peintres que nous avons beaucoup évoqués sur ce site web : Roland Gaudillière et Jean-Claude Bourgeois.

Chantal Duverget Peindre ...

 

J.C.G.