Le désamiantage et la démolition de POMONA

Les entrepôts Pomona sont en cours de désamiantage et de dépollution

Destruction des structures métalliques des entrepôts Pomona. en arrière plan le toit en fibrociment

Le désamiantage et la démolition des anciens entrepôts Pomona sont en cours. Chacun peut le constater sur place. Et sur ce  site , un article a été publié avec des photos significatives, et ce, dès le 3 décembre 2014. Aussi, Vivre aux Chaprais a souhaité en savoir un peu plus sur ce chantier. Dès son annonce, le permis de démolir date du 18/04/2014, nous avions contacté RFF afin de connaître les mesures de prévention et de précaution prises pour les riverains. Il nous avait alors été répondu que tout serait fait dans le cadre de la réglementation actuelle et que les riverains n’auraient pas de précautions particulières à prendre, comme, par exemple, la fermeture des fenêtres.

En fait ce chantier est sous la responsabilité de deux entreprises différentes. Et comme il y a,  3 bâtiments, elles ont, chacune en charge, un ou des bâtiments précis. D’ailleurs toutes deux ont affiché sur la grille d’entrée principale, le n° de portable de leur chef de chantier présent sur place. Nous ne pouvons que vous encourager à les contacter si vous avez des craintes ou des questions précises à leur poser. Pour la partie du chantier confiné, c’est l’entreprise spécialisée Cuenot Demat, basée à Bannans (25560), créée il y a 14 ans. Le chef de chantier est  mr. Antony Mougin

06 23 89 26 45

On peut téléphoner au chef de chantier : le n° est affiché

Les coordonnées du chef de Chantier sont affichées

Pour l’autre partie, en démolition actuelle, elle est sous la responsabilité de PBTP démolitions, une entreprise de Devecey, également spécialisée dans ce genre de travaux et qui existe depuis plus de 47 ans : 06 30 55 63 37

On peut également contacter le chef de chantier de PBTP

On peut également lire le téléphone du chef de chantier de la deuxième entreprise

Une sorte de confinement a été réalisé afin de retirer la peinture à l'amiante

Précautions prises pour le retrait de la peinture à l’amiante

 

A priori, ce chantier est très réglementé et sous contrôle. Un genre de confinement a été réalisé sur le pignon d’un bâtiment. Il serait dû à la présence de peinture à l’amiante. Ce qui nécessite un traitement spécial. Un des bâtiments a été couvert par des plaques ondulées de fibrociment. Celles-ci contiennent un peu d’amiante, puisqu’elles sont anciennes. La réglementation en vigueur n’impose  des précautions que pour les ouvriers chargés de les déposer. D’où la vision de ces hommes en combinaison étanche. Y a-t-il production de poussières dangereuses pour les riverains? A priori, non si l’on en croit les spécialistes. Mais si vous avez le moindre doute, répétons le, appelez les responsables dont les numéros de portable sont indiqués ci-dessus.

toit de Pomona démoli en décembre 2014

Combinaison étanche pour les démolisseurs du toit en fibrociment

Les travaux de démolition devraient être terminés pour Noël si le temps le permet. Et après? Ce terrain devrait faire l’objet de sondages complémentaires afin de déterminer le degré de pollution de la terre. Puis, il est quasi certain que RFF le vendra : mais auparavant, il sera procédé à une enquête publique obligatoire afin de modifier le plan local d’urbanisme, s’il s’agit de le rendre constructible.

A suivre donc…..

Vous pouvez vous reporter utilement au site internet www.developpement-durable.gouv.fr ou à celui de L’institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) qui met en ligne des dossiers explicatifs.

Categories: Humeur des chaprais