Martine et Franck Baillet de la poissonnerie Nouvelle vague

Franck et Martine Baillet de la poissonnerie Nouvelle vague

Martine et Franck Baillet de la poissonnerie « Nouvelle vague » au 29 rue de Belfort

tel 03 81 80. 64 51
Interview n° 31 réalisée le 17 juin 2010 et republiée en 2014

Depuis quand êtes vous installés dans le quartier des Chaprais ?
Depuis 2006

Poissonnerie Nouvelle vague rue de Belfort
Etes vous originaires de Besançon ?
Non, nous sommes originaires du Pas de Calais, mais habitons la région de Besançon depuis 24 ans.

Nouvelle vague 29 rue de Belfort
D’où vient votre vocation pour ce métier ?
Je suis d’une famille de pêcheurs. Mes trois frères sont pêcheurs à Boulogne et mamie Francine tient aussi une poissonnerie. Depuis tout petit, pendant les vacances, je vendais le poisson pêché par la famille.

Franck Baillet en costume traditionnel

En costume traditionnel devant le petit bateau de pêche

Comment s’est réalisée votre installation dans cette boutique ?
J’ai travaillé dans le transport, chez Jeantet durant 19 ans. Nous voulions nous mettre à notre compte. Nous recherchions un fond de commerce à Besançon ou à Valentin. Nous avions contacté l’ancien propriétaire des lieux. Il nous a donné son accord pour nous céder son fond de commerce quelques mois plus tard. Nous nous sommes associés en créant une SARL. Ce commerce correspondait à un besoin, nous ne sommes que trois poissonneries sur Besançon. Nous avons été bien accueillis dans le quartier.

Rue de Belfort poissonnerie Nouvelle vague

Quelle est votre spécificité par rapport aux grandes surfaces ?
Nous sommes en lien direct avec des pêcheurs de notre famille. Nous vendons des poissons français. Nous ne proposons pas de produits industriels importés à bas prix comme le panga (poisson vietnamien) ou la perche du Nil. Nous privilégions les produits de saison. Le poisson est frais et préparé devant les clients.

préparation du poisson par Franck Baillet

Comment réussissez vous à faire correspondre l’offre de vos pêcheurs à la demande des clients ?
Assez souvent, les clients viennent nous dire « qu’est-ce qu’on mange aujourd’hui? » Nous leur faisons des suggestions. Ils peuvent découvrir des produits inhabituels. Par exemple cette semaine nous proposons du salicorne qui peut se manger en entrée, c’est une petite plante aquatique très rafraîchissante. En ce moment, nous proposons de la friture, du bar, du carrelet, de l’encornet et des supions (de petites sèches). Mais si les clients veulent quelque chose de précis, c’est très facile, ils commandent la veille, nous téléphonons à nos frères qui sont en mer et passons la commande qui sera livrée le lendemain.
« Nouvelle vague » c’est aussi le nom d’un des 2 bateaux qui alimentent la poissonnerie des Chaprais

Caprice des temps chalutier

Le nouveau se nomme Caprice des temps II

bateau de pêche Nouvelle vague Bon à savoir : Tous les nutritionnistes le disent : le poisson, c’est bon pour la santé ! Il faut en manger au moins deux fois par semaine, notamment pour ses apports en oméga 3. Et les fruits de mer sont aussi intéressants, sources de minéraux et d’oligo-éléments. Sans oublier les algues. Ces aliments riches en protéines et minéraux ont de nombreuses vertus, à condition de savoir les choisir ! Car les risques d’intoxications ou d’allergies existent.
Pour tenter de limiter la surexploitation et l’épuisement des espèces, une réglementation internationale impose des tailles minimales pour la pêche par exemple en mer du Nord et Manche, le bar doit avoir au moins 36 cm, le cabillaud (morue) 35 cm, le merlan et le merlu 27 cm, le carrelet (plie) 22 cm et la sardine 11 cm…

 

Quelle est votre clientèle ?
Bien sûr, il y a des gens du quartier, des personnes âgées ou des familles. Ce sont souvent des gens qui s’y connaissent, des gens qui apprécient le bon poisson. Il y a des clients qui viennent de plus en plus loin, du secteur de Saint Vit ou de Baume les Dames par exemple. Nous avons aussi possibilité de servir les restaurants.

Que pensez-vous du quartier des Chaprais ?

C’est un très bon quartier, très agréable. On s’y est adapté et on y est adopté.

poissonnerie et pharmacie rue de Belfort

Il y a cependant un défaut majeur, c’est le manque de places de stationnement dans ce bout de la rue de Belfort. Il y a bien un petit espace de livraison en face, mais il est parfois accaparé par des véhicules qui y stationnent en permanence.

camions de livraison rue de Belfort décembre 2011

Si l’on veut que les commerces de la rue de Belfort puissent vivre, il faut que les clients ne soient pas obligés de faire quatre fois le tour avant de trouver une place. Il serait utile aussi de ravaler certains immeubles du quartier qui en auraient bien besoin.

Un nouveau projet de construction est annoncé entre la rue de Belfort et le passage Rambaud avec 41 logements et un nouveau commerce. Qu’en pensez-vous ?

Rue de Belfort Rambaud en octobre 2008
Des logements neufs, c’est mieux que des ruines, mais quel nouveau commerce ? Il y en a déjà beaucoup et certains ont du mal à survivre. La concurrence, c’est bien, mais la multiplication de commerces similaires, à quelques pas, cela ne peut que conduire à la ruine et la disparition de la plupart.
En revanche, des places de stationnement supplémentaires seraient les bien venues

Faites-vous partie de l’association des commerçants ?
Oui, c’est une association utile présidée par Madame Levieux qui est très dynamique. Nous nous réunissons régulièrement et organisons des manifestations : après la course cycliste nocturne, ce sera le célèbre Troc des Chaprais le samedi 11 septembre.

Nouveau : en 2011, le Troc des Chaprais aura lieu le samedi 25 juin (pour cause de travaux en septembre)

Troc des Chaprais moules ou huitres servies à la Nouvelle vague

Y a-t-il des nouveautés pour ce 25 ° troc des Chaprais ?
Nous attendons plus de 300 troqueurs. Les réservations d’emplacements se font dès maintenant ici au 29 de la rue de Belfort. Nous proposons des emplacements à 25 euros les 2 mètres.
Nous organisons une sorte de loterie pour ceux qui ont réservé cette année, avec possibilité de gagner des emplacements gratuits pour l’année suivante ou encore des week-ends gourmands.
Il y aura aussi des animations.

Voir le Troc des Chaprais 2014 en images

Voir la page consacrée à la rue de Belfort et ses commerces

Categories: Portraits