Aux Oiseaux en mai : expo, concerts, cinéma, bal

Du 4  au 24 mai 2015, le FJT Les Oiseaux expose les peintures de Henri Traforetti

Peinture de Traforetti aux Oiseauxpeinture de Traforetti

L’ancien syndicaliste peint des foules de visages et des scènes réalistes et poétiques

Traforetti aux OiseauxHenri Traforetti  mai 2015

Selon la présentation de l’exposition : La terre va mal. Les villes se transforment en immenses mégapoles; la globalisation fait que les humains se ressemblent de plus en plus et s’échappent dans le virtuel pour échapper à une réalité difficile. Cette réflexion est le point de départ de l’exposition d’ Henri Traforetti.
Les oeuvres présentées sont un plongeon poétique, un miroir tendu vers l’homme oublié ou perdu dans le labyrinthe du monde moderne. Le peintre raconte des histoires à partir de rencontres, de gestes, de silhouette, de la relation de l’individu avec la terre mère. Il montre l’espoir avec des couleurs vives, la rondeur des traits de ses personnages, la symbiose entre l’humain et la terre dans un nouvel hymne à la vie, où l’arbre surgit comme une promesse.

Mardi 12 mai Concert de musique Folk  Old Seed

Craig Bjerring à la guitare

Par Craig Bjerring  Finesse et virtuosité de la voix et de la guitare, aisance et simplicité du bonhomme.

 

Concert 19 mai à 20 h 30 : performance sonore surprise par son mélange de styles

D’un côté, le guitariste Jean-Francois Pauvros. De l’autre, les deux protagonistes du duo bisontin Generic : Sylvain Bombled et Fréderic Boudot (percussion et basse) Enfin, Sébastien Lemporte,(violoncelle) moins connu mais très actif par l’intermédiaire de son lieu de travail « L’atelier de l’étoile »

 

Jeudi 21 mai à 20 h 30 Cinéma : Arrête ou je continue !

Un film réalisé par Sophie Fillières avec Emmanuel Devos, Mathieu Amalric, Anne Brochet …

Arrête ou je continue
L’histoire :
Pomme et Pierre. Ils sont ensemble depuis longtemps. Trop longtemps ? Ils sont pris dans cette combine qu’est devenu leur couple, ce discret désastre, pris dans ce numéro qui se joue presque malgré eux. « Arrête ou je continue» l’un comme l’autre pourrait le dire. Ils ont l’habitude de longues marches en forêt. Au cours de l’une d’elle, Pomme refuse de rentrer. Non. Juste non. Qu’il lui file le kway, qu’il lui file le pull, qu’il lui file le sac, elle reste… Elle disparaît dans les taillis. Sans fracas…

Commentaire :
Univers décalé et ton frais et burlesque de cette folle fable sur le couple permet au duo Amalric/Devos des échanges truculents et au film d’être autant joyeux qu’attachant.

Mardi 26 mai à 20 h 30,  Projection débat : Le Schirh, celui qui sait …

Un film documentaire réalisé par Jean-Yves Jeudy et Agnès Poullin en présence de Guy Beaujard

Guy Beaujard instituteur

Guy Beaujard, fils de gendarme, enfant de Troupe, refuse à 18 ans la carrière militaire et part comme instituteur civil en Grande Kabylie en 1959.  En juillet 1962, oublié par l’armée française, il est fait prisonnier par un colonel du FLN, Si Mohand ou el Hadj. Ce dernier le renvoie en France, lui sauvant la vie. En 2010, ses anciens élèves retrouvent sa trace et l’invitent en Algérie. Guy Beaujard y reçoit un accueil émouvant et chaleureux. Guy Beaujard a écrit un roman autour de son histoire : Les couleurs du temps

Cinéma  Jeudi 28 mai à 20 h 30 Only Lovers Left Aliv un film de Jim Jarmush

avec Tom Hiddleston, Tilda Swinton, Mia Wasikowska

L’histoire : Dans les villes romantiques et désolées que sont Détroit et Tanger, Adam, un musicien underground, profondément déprimé par la tournure qu’ont prise les activités humaines, retrouve Eve, son amante, une femme endurante et énigmatique. Leur histoire d’amour dure depuis plusieurs siècles, mais leur idylle débauchée est bientôt perturbée par l’arrivée de la petite soeur d’Eve, aussi extravagante qu’incontrôlable. Ces deux êtres en marge, sages mais fragiles, peuvent-ils continuer à survivre dans un monde moderne.

Commentaire : Aussi sensuelle qu’élégante, la mise en scène de Jim Jarmush sur son dernier film diffuse, aussi, un sentiment de mélancolie profond. Ce film de vampire s’éloigne des clichés
habituels et permet au réalisateur de créer ses propres légendes sombres et poétiques.

Vendredi 29 mai à 20 h 30 Bal musette animé par Pascal Bouvier