Urbanisme

Retour à la page Accueil

Plan d’urbanisme aux Chaprais

Le PLU (plan local d’urbanisme) a remplacé désormais l’ancien POS (Plan d’occupation des sols). Après l’enquête publique, sa dernière version a été votée par le conseil municipal le 5 juillet. Le PLU affirme de bons principes mais propose des règles générales discutables. Or « le diable est dans le détail » Quelques exemples :

Que dit le PLU ?
« Les accès et voiries doivent présenter des caractéristiques permettant de satisfaire aux exigences :
– de la sécurité des usagers,
– de la défense contre l’incendie et de l’utilisation des moyens de secours,
– liées à l’importance et à la destination de la construction ou de l’ensemble des constructions. »
Concrètement :
Mais la largeur minimale des chemins d’accès qui était d’au moins 6 mètres de plateforme selon les anciennes règles du POS n’est plus que de 4 mètres pour les voitures et 1,4 pour les piétons dans le PLU.
Dans la pratique, la sécurité semble sacrifiée à l’appétit des promoteurs

 

Que dit le PLU ?

Les immeubles voisins doivent être éloignés les uns des autres selon la formule du prospect d = H/2 (H étant la hauteur et d la distance)

Concrètement :

La mesure du prospect ne se fait plus sur le terrain voisin mais sur le terrain à construire, ce qui change tout lorsqu’il est en pente !

Que dit le PLU ?

« Les projets doivent être adaptés à la topographie du terrain, à son orientation et à sa situation par rapport aux voies de desserte. 
Les terrains doivent garder leur profil naturel après travaux. Les aménagements ne doivent pas conduire à remblayer et à dominer les fonds voisins. »
Concrètement :
Malgré les possibilités du relief, le droit à la lumière du soleil n’est pas affirmé. Les constructions nouvelles priveront encore les voisins de lumière (en augmentant les consommations d’énergie) et leur imposeront des vis à vis du fait d’une densification horizontale.
Que dit le PLU ?
« Les voiries internes et les surfaces imperméabilisées sont limitées au maximum. « 
Concrètement :
Mais seuls 50 % du terrain au delà de l’emprise au sol doit être en « pleine terre ». 50 cm au dessus d’un parking sont censés être de la « pleine terre ». Bonjour les infiltrations !  Pas d’espace vert ni en UB1, ni en UB2, ni UF

Conclusion : la mairie n’a pas vraiment tenu compte de nos propositions et critiques

Le PLU redécoupe les quartiers en plusieurs zones avec des règles différentes
Les Cras sont classés zone UD avec une hauteur maxi passant de 22 à 13 mètres et un COS de 0,50 ou 0,70
des petites maisons sont préservées notamment rues Fourier, Marie Louise et Suard (zone UE)
Mais aux Chaprais, la plupart des rues sont classées en Zone UB avec des règles différentes, en bord de rues rouges ou jaunes ou en cœur d’îlot

Un point positif : la Zone plan de masse n° 4, régime d ’exception que nous dénoncions est abandonnée
Mais une nouvelle zone est créée : la zone UB3

Que dit le PLU ?
« Garder des cœurs d’îlots moins denses et plus bas »
Oui, sauf en zone UB3

En zone UB, la suppression du COS = densifier au maximum horizontalement

Avec le PLU, quel progrès pour le quartier Chaprais Rotonde ?
le plus souvent, une diminution de la hauteur maxi : 19 m au lieu de 22 m
Conclusion : Le progrès semble bien mince et très inégalement réparti

ça se complique ! Le PLU voté en juillet 2007 redécoupe « finement » le quartier en plusieurs zones avec des règles différentes : les Cras sont classés essentiellement en UD, les terrains près de la gare en UF, quelques rues en UE (pavillonnaire) et les Chaprais sont principalement en UB subdivisé désormais en UB1 (zone rouge, le plus haut : jusqu’à 19 mètres), UB2 zone orange 16 m, UB3 (c’est nouveau !!) 13 m et UB4 quelques coeurs d’îlot moins hauts : 10 mètres maximum.

pluchaprais

En 2012 : nouveau projet de révision (n° 4) Consulter le projet sur le site de la ville de Besançon Il concerne en partie le quartier des Chaprais. 
On peut retenir 4 points. Sous des formulations en apparence très technique, on peut craindre les conséquences néfastes de l’objectif « densifier toujours plus » dans certains quartiers comme les Chaprais sous prétexte de Tram

Les règles d’occupation de l’espace ne font plus référence au « SHON » ou au « SHOB » mais à la « surface plancher » (obligation légale)
Concrètement, quel sera le résultat ?
encore plus de densité horizontale, encore plus de promiscuité donc encore plus de problèmes de voisinage ?

Les obligations de construire des places de stationnement dans les nouvelles constructions (logements ou commerces) sont revues à la baisse dans les zones « proches du Tram » (dossier 2)
tramproxim

Dans la pratique, la majeure partie du quartier des Chaprais est concernée, il y aura encore moins de voitures dans les parkings privés, donc encore plus sur la voie publique donc encore plus de difficultés de stationnement y compris rue de Belfort qui n’a pas de Tram

La révision concerne aussi le secteur de la gare et le projet de voie entre la rue de Belfort et la rue de Vesoul. Les emplacements réservés pour des voiries au nord et au sud de la gare (élargissement à 12 mètres de la rue Viotte) sont réduits.
gareviottePLU12

Il y a aussi (page 28) des modifications concernant l’îlot Chalet Mouillère la possibilité d’une voie de désenclavement entre la rue de la Mouillère et la rue des Chalets est préservée sans délimitation précise du tracé. (ZPM4)
ZPM4mouillere12