Cécile Maire représentera Biocoop à la Journée Santé Bien être du 16 mars

Journée Santé Bien être calicot

Bien se nourrir, la base d’une bonne santé

interview de Cécile Maire réalisée le 11/2/19 –
Cécile Maire

Vous participez à la journée Santé Bien être du 16 mars, à quel titre ? Pourquoi ?

Biocoop La Canopée Cécile Maire

Je représenterai Biocoop La Canopée située 3 allée de l’île aux moineaux. C’est cohérent de participer à une journée Santé Bien être. Quand on vend de l’alimentation biologique, on agit pour la santé et le bien être des gens.

Depuis quand êtes-vous à Biocoop ?

J’y suis depuis deux ans comme salariée et maintenant associée, depuis que l’entreprise a adopté le statut de SCOP.

Quelle est votre formation et quel est votre travail ?

Je suis naturopathe , vendeuse spécialisée dans les compléments alimentaires.

Biocoop promo

Quels sont les principes et les spécificités de ce commerce ?

Nous ne vendons que des produits bios, contrairement à d’autres commerces qui proposent un peu de bio au milieu de beaucoup de produits non bio. Donc à Biocoop on propose du bio à 100 % pas de pesticides ni d’OGM par exemple. Nous ne vendons que des produits de saison : pas de tomates ou de fraises en hiver par exemple. Nous privilégions aussi les circuits courts, la production locale.

Biocoop vrac et légumes en hiver

Quelles sont vos relations avec les producteurs locaux ?

Le magasin diffuse les produits de 50 producteurs locaux. Elles sont basées sur des contrats qui assurent une régularité dans notre approvisionnement et à eux un revenu juste. A certains on n’achète qu’un produit et à d’autres une variété.  Un exemple de producteurs locaux : ceux des Monts de Gy

Avez-vous une certaine autonomie vis à vis de l’entreprise La Canopée et de la marque Biocoop ?

Oui, nous ne sommes pas franchisés. C’est une coopérative. Nous devons respecter les valeurs de Biocoop, mais pour s’approvisionner auprès des producteurs locaux, c’est un choix au niveau local.

Combien de salariés êtes vous ?

Nous sommes 13 dans le magasin de l’île aux moineaux.

Quelle est l’importance de votre commerce ?

Le CA des deux magasins (avec celui de Valentin) est de 6 millions d’euros

Quels sont vos horaires d’ouverture ?

Ils ont une grande amplitude de 9 h 30 à 19 h 30 du lundi au vendredi et de 9 h à 19 h le samedi

Qui sont vos clients ?

Il y en a de toutes sortes. En général, des personnes soucieuses de leur santé et de leur bien être.

coquelicots stop aux pesticides

Il y a des gens très militants qu’on retrouve dans les manifestations comme celle des coquelicots. Il y a des étudiants, des personnes âgées…

Qu’est-ce qui se vend le plus ?

Il est certain que le rayon fruits et légumes attire beaucoup de monde, même en hiver. En ce moment on a des choux, des courges, des pommes de terre etc…

Biocoop légumes d'hiver

Le rayon des  légumes en février et celui en avril

légumes chez Biocoop

Vous voulez inciter les gens à manger des produits de saison, comment faites vous pour changer les comportements ?

C’est simple, nous n’avons pas de produits hors saison. Par exemple, des courgettes ou des concombres, on n’en trouve pas en hiver chez Biocoop On refuse d’en acheter. Les clients suivent.

Biocoop de saison

Comment luttez-vous contre le suremballage ?

Nous privilégions le rayon vrac. Il propose maintenant plus de 140 références de produits en vrac. C’est moins cher d’acheter en vrac qu’en paquet. Nous incitons les clients à réutiliser les emballages. Les sachets sont en papier recyclables et biodégradables.

Biocoop en vrac Cécile

Coordonnées de Biocoop La Canopée

3 allée de l’île aux Moineaux biocooplacanopee@orange.fr 03 81 80 25 47

Qu’allez-vous proposer le samedi 16 mars à la Cassotte ?

En amont, je vais proposer aux jeunes hébergés à la Cassotte un atelier de cuisine simple. L’idée est de confectionner des boules énergétiques avec des fruits secs, des oléagineux, du cacao etc … pour montrer qu’on peut manger sain sans que cela coûte cher.

Quel a été votre parcours professionnel ?

J’ai changé. J’ai travaillé dans une banque dans le Jura, puis je me suis reconvertie en suivant une formation de naturopathe à Dijon durant deux ans. Puis j’ai été embauchée par Biocoop à Besançon.

Personnellement, êtes vous bisontine ?

Non, actuellement j’habite à 30 km de Besançon. Mais j’ai habité dans le quartier des Chaprais, rue de la Liberté.

Que pensez-vous du quartier des Chaprais ?

J’ai beaucoup aimé ce quartier, c’est sympa, bien situé. Il y a beaucoup de choix à proximité. Ce n’est pas loin du centre ville.

Avez-vous des loisirs ?

Je fais pas mal de sport. Je pratique le trail

Que pourrait-on améliorer dans le quartier ?

Je n’ai pas étudié la question, mais dans le choix d’un lieu d’habitation, on peut prendre en considération les possibilités de faire facilement du sport. De ce point de vue, je ne crois pas que les Chaprais soient au top. Gymnases, terrains de sport sont rares