Le triomphe de l’amour au CDN du 10 au 19 mars

Théâtre au CDN : Une pièce de Marivaux mise en scène par Michel Raskine

L’histoire : Léonide, princesse de Sparte, éprouve  une forte attirance pour le prince Agis, rencontré furtivement dans une forêt. Le jeune homme, héritier déchu du royaume, a trouvé refuge auprès du philosophe Hermocrate et de sa sœur Léontine
Tous deux s’emploient à le tenir éloigné du monde et de ses risques : en d’autres termes de tout sentiment amoureux. Léonide est pourtant déterminée à rétablir Agis sur le trône de Sparte en lui offrant sa main. Elle décide alors de se faire passer pour un homme afin de pénétrer plus aisément dans l’enclos de sagesse. Le subterfuge fonctionne à merveille et les situations vont se complexifier jusqu’à devenir de plus en plus excitantes et dangereuses. Au nom du triomphe de l’amour, Léonide alias Phocion est prête à tout…

Marivaux de son vrai nom, Pierre Carlet, né en 1688,  est mort à Paris en 1763. Il  a écrit une quarantaine de pièces de théâtre. Il observait en spectateur lucide le monde en pleine évolution et décrivait avec humour les travers de ses contemporains. C’est en 1732, que cette comédie en trois actes a été jouée pour la première fois.

Les personnagesAgis, fils de Cléomène, Léonide, princesse de Sparte, sous le nom de Phocion,
Hermocrate, philosophe, Léontine, sœur d’Hermocrate,
Arlequin, valet d’Hermocrate. , Dimas, jardinier d’Hermocrate. Corine, suivante de Léonide, sous le nom d’Hermidas,

L’interprétation : La fin justifie les moyens. Tous les ressorts de la comédie – travestissement, quiproquos, rouerie des valets – sont ici au service d’une fable politique et cruelle, où les perdants, Hermocrate et Léontine, paieront chèrement le dernier espoir amoureux que, par ruse, Phocion avait allumé en eux. C’est avec autant de jubilation à démonter les rouages du piège que de profondeur humaine à en restituer les « dommages collatéraux », que Michel Raskine – en fin connaisseur de Marivaux –, et son équipe font renaître ce chef-d’œuvre.
le triomphe de l'amour de Marivaux

Avec
Stéphane Bernard, Prune Beuchat, Marief Guittier, Alain Libolt, Maxime Mansion, Thomas Rortais et Clémentine Verdier.
Michel Raskine est comédien et metteur en scène, il a été assistant de Roger Planchon au TNP de 1973 à 1978 puis il a rejoint l’équipe de La Salamandre à Lille. De 1995 à 2012, il a dirigé le Théâtre du Point du Jour à Lyon. Comme metteur en scène, il s’intéresse à un large  répertoire : Eschyle, Labiche, Adamov, Olivier Py, Dea Loher, Thomas Bernhard, Nathalie Sarraute, Strinberg, Jean-Jacques Rousseau, Jean-Luc Lagarce (Juste la Fin du monde à la Comédie-Française), Shakespeare et Marivaux.

CDN nouveau théâtre

Le spectacle d’une durée de 2 h 30 sera joué au CDN à 20 heures, sauf le jeudi à 19 heures
Avenue Edouard Droz, Esplanade Jean-Luc Lagarce
Tel : 03 81 88 55 11

Mardi 10 Mars 2015 20h
Mercredi 11 Mars 2015 20h
Jeudi 12 Mars 2015 19h
Samedi 14 Mars 2015 20h
Mardi 17 Mars 2015 20h
Mercredi 18 Mars 2015 20h
Jeudi 19 Mars 2015 19h