Spectacle : occupation CDN, banderoles et rassemblement dimanche

Spectacle : occupation CDN, banderoles et rassemblement dimanche

Intermittents du spectacle : la mobilisation continue dimanche 21 mars à 11 heures

Cité (perdue) des arts mars 21

La Coordination Intermittents et Précaires (CIP) de Franche-Comté, ainsi qu’une soixantaine de structures culturelles et artistes indépendants de Besançon appellent au rassemblement dimanche 21 mars à la Cité des Arts. Au programme : performances et activités artistiques en plein air.

L’occupation du CDN continue avenue Droz

théâtre lieu occupé

Mais les intermittents ne sont pas restés tous enfermés. Ils ont multiplié les sorties pour afficher leur mobilisation

Des banderoles sur les lieux culturels

Au théâtre Ledoux
Au Kursaal

Le spectacle vivant ne veut pas mourir. Il pose une question

Sur le Musée des Beaux Arts
Festivals quel avenir ?




Les revendications du monde culturel

La Rodia mobilisée mars 21


« Nous, acteur.trice.s culturel.le.s du territoire de Franche-Comté et membres de la Coordination des Intermittent.e.s et Précaires de Franche-Comté, appelons nos publics à soutenir notre mobilisation et nos revendications, le dimanche 21 mars autour des points suivants :
Nous demandons le renouvellement indispensable de l’année blanche pour les intermittent.e.s du spectacle ;
Nous demandons que des crédits soient urgemment mobilisés afin de soutenir directement l’activité des artistes, technicien.ne.s, auteur.trice.s, plasticien.ne.s (…) toutes disciplines et statuts confondus ;
Que soit mis en place, dans nos secteurs d’activité, un accompagnement prioritaire et urgent de la jeunesse en formation et de la nouvelle génération coupées en plein envol et sans visibilité sur l’avenir ;
Nous demandons la réouverture la plus rapide possible de nos lieux au public sur la base d’un protocole de reprise d’activité graduée ;
Nous demandons la mise en place de mesures sectorielles d’accompagnement tant que la reprise d’activité ne sera pas totale et sans limitation de jauge.
Par ailleurs, nous soutenons les demandes exprimées par les collectifs occupant les lieux culturels visant à suspendre tout projet de réforme des conditions d’accès à l’assurance chômage dans un contexte où les plus fragilisé.e.s de nos concitoyen.ne.s sont déjà les grandes victimes de la crise économique que nous traversons. »

Voir le précédent article

Categories: Actualités, art