Municipales (3) : Une maison de quartier, des salles aux Chaprais, oui ou non ?

Le besoin d’une vraie Maison de quartier aux Chaprais, le besoin de salles sont-ils retenus par les candidats aux municipales ?

L’association Vivre aux Chaprais  a posé 5 questions aux candidats aux municipales

La première concernait la prise en compte des piétons et la réfection des trottoirs, la seconde priorité concernait les moyens mis à la disposition des associations dans le quartier des Chaprais, pour permettre une véritable vie de quartier

Presque tous les quartiers disposent d’une maison de quartier centrale, les grands comme Planoise, Palente, Montrapon, Saint Ferjeux  Clairs Soleil … mais aussi de petits quartiers comme Velotte.  Ce n’est pas le cas aux Chaprais. Les promesses de valoriser la place de la Liberté qui est centrale et symbolique n’ont pas eu de suite.

Vélos place de la Liberté

Que proposent les candidats à ce sujet ? voici les réponses

Eric Alauzet

Eric Alauzet n’a pas de  projet programmé à ce sujet,. Il considère qu’il existe déjà une structure :  l’ASEP.

Quand on lui fait remarquer que cet établissement est saturé (près de 3000 adhérents venant souvent de l’extérieur du quartier), d’autres pistes sont envisagées.

Nouveau ! Le programme détaillé du candidat Eric Alauzet diffusé le 3 mars ajoute une double page « focus sur les quartiers » dont quelques propositions pour Chaprais Cras parmi lesquelles figurent « L’ouverture d’une salle associative de quartier » et « traiter les problèmes du clocher de l’église des Chaprais ».

Pour Anne Vignot Le quartier des Chaprais est très dense, il manque d’espaces verts. Dès qu’une villa avec un jardin se libère, la ville pourrait préempter pour créer un espace vert public. Mais ça coûte cher.

Anne Vignot

« On a regardé tous les besoins, les gens viennent nous exposer leurs demandes, elles sont légitimes. Un peu partout, il y a une demande de locaux. On va d’abord faire l’inventaire des locaux disponibles. Repérer les distances avec la population. Ouvrir les écoles le soir et les cours de récréation.  Cela suppose des changements dans la gestion des locaux pour sécuriser les locaux »

Et pourquoi pas dans le nouveau quartier Viotte ?

« Peut-être que Jean Louis Fousseret avait évoqué la création à cet endroit d’une salle de réunion pour le quartier. Mais cela n’a pas été programmé. On s’est rendu compte qu’on réunissait là 800 salariés sans prévoir de restauration collective, ça sera ajouté.
Une possibilité serait de récupérer des locaux administratifs libérés suite au déménagement à la Viotte. Aux Chaprais ce pourrait être le cas du Rectorat de l‘avenue Carnot.

Rectorat avenue Carnot
On fera la comparaison entre les demandes, ce qui existe et le potentiel. Je suis géographe, ce qui m’intéresse c’est l’équité territoriale. »

Parmi les 50 propositions de sa liste, la 23 e prévoit de « mieux soutenir l’ensemble des associations (culturelles, sportives, sociales …) comités et maisons de quartier, indispensables au dynamisme de notre territoire »

Plus précisément « Nous simplifierons la mise à disposition des locaux aux associations (délais, mise en ligne des demandes, prix des locations) et favoriserons l’accueil des associations dans les quartiers (point d’information et relais du service vie associative). »

Ludovic Fagaut est clair et net : 

Ludovic Fagaut et VAC

Dans son programme 3 priorités ont été retenues pour le secteur de vie Chaprais-Paul Bert  :

Rénover et entretenir les terrains de jeux pour enfants, Rénover les trottoirs et créer une maison de quartier.

Où ? Il faut regarder les emplacements disponibles et choisir si possible un emplacement central. Le terrain des anciens entrepôts Pomona pourrait convenir.

Karim Bouhassoun

Il ne prévoit pas de création de salles ou de maison de quartier aux Charais en dépit de la demande des habitants

Karim Bouhassoun au café des Chaprais

Il considère que Le Café des Pratiques a l’agrément de Maison de quartier (?)
Il précise qu’il veut un accompagnement des équipements de quartier (Cassotte, Oiseaux, Café des pratiques…), et la construction d’un complexe de salles polyvalentes modernes et accueillantes avec un nouveau gymnase pour l’est de la ville

Alexandra Cordier

Elle ne prévoit pas la réalisation d’une maison de quartier dans le quartier des Chaprais. L’idée du maire de rechercher dans le projet Viotte une surface dédiée à une maison de quartier est abandonnée. Son programme prévoit la création d’une maison ouverte aux associations de la ville qui en sont dépourvues.  Ce serait probablement du « côté des 408 ». Création d’un service Proxim cité élargi , capable d’apporter une réponse sur tous les sujets sous 48 H(aide sociale, carte d’identité , passeport ……

Claire Arnoux

Elle regrette de ne « pouvoir s’engager formellement sur ce point pour des raisons budgétaires.

Une maison des associations est déjà prévue sur Planoise et est prioritaire. Le besoin de lieu pour les associations se fait sentir dans tous les quartiers. Entre l’ASEP et la MJC de Palente, le quartier des Chaprais est à proximité de salles intéressantes. Nous sommes néanmoins favorables à donner suite à cette demande, selon les possibilités budgétaires que nous aurons sur le mandat. »

A noter que le programme de la liste Besançon verte et solidaire prévoit de « développer une pratique sportive populaire et émancipatrice »  en faisant « renaître les clubs de quartier »

A la lecture des autres programmes, on peut remarquer que

Jacques Ricciardetti s’engage à une politique qui ne coûtera pas un centime d’impôts supplémentaires. Mais il promet des « aides aux clubs sportifs de quartier et aux associations locales ». Pas de précision concernant le quartier des Chaprais.

Jean Philippe Allenbach veut « rendre sa grandeur à Besançon » en appliquant 10 principes d’action dont celui de « réduire les impôts » tout en donnant « la priorité aux associations culturelles, musicales et sportives ». Aucune précision concernant le quartier des Chaprais

 

En bref, beaucoup de candidats promettent volontiers de « soutenir les associations », mais très peu aux Chaprais !

Faudra-t-il que les adhérents des associations fassent des déplacements dans d’autres quartiers pour se réunir et pour pratiquer des activités sportives et culturelles ? Veut-on obliger les associations qui donnent vie au quartier des Chaprais à déménager dans d’autres quartiers ?

C’est déjà le cas. Veut-on la désertification associative du quartier des Chaprais ?