Municipales (2) : quelle prise en compte des piétons ?

Que proposent les candidats pour les piétons ? que prévoient-ils pour les trottoirs ?

Les Chapraisiens réunis le 24 octobre 2019 avaient placé cette question en tête de leurs préoccupations pour améliorer la vie dans le quartier.

L’association Vivre aux Chaprais a demandé aux candidats de s’exprimer sur 5 questions

La première :  Voirie : Qu’on n’oublie pas les piétons ! Refaire les trottoirs, les rendre accessibles aux piétons. Obliger les entreprises qui font des tranchées à refaire à neuf le trottoir en entier

trottoir-travaux rue des Chaprais

Voici les premières réponses.

Les responsables de Vivre aux Chaprais ont rencontré 5 têtes de liste et reçu les réponses écrites de Claire Arnoux

Eric Alauzet

Eric Alauzet (avec Catherine Thiébaut) se dit sensible à l’état des trottoirs après avoir fait le test de descendre la rue de Belfort en fauteuil roulant. Pour la voirie l’état général des trottoirs de notre quartier fera l’objet d’un examen particulier avec des priorités par rapport à l’état de dégradations constatées. Il admet que des trottoirs en pente et en dévers sont difficiles à utiliser. Un arbitrage sera programmé sur le budget voirie, débattu avec le Grand Besançon, un adjoint au maire aura en charge ce dossier.

La végétation des haies qui débordent sur les trottoirs sera revue et corrigée par un contrôle confié à la police municipale, facilité  par de nouveaux arrêtés municipaux. Les obstacles à la circulation des piétons sont le résultat d’incivilités à sanctionner. Eric Alauzet pense aux voitures mal stationnées mais n’aborde pas les causes des détériorations de trottoirs : les chantiers, tranchées mal rebouchées

Priorité aux aménagements pour les piétons et les vélos. Proposition de placer en zone 20 K/h le bas  de la rue de Belfort depuis la rue Suard vers la gare. Une solution pour faciliter le commerce.

Les réponses de Ludovic Fagaut
Ludovic Fagaut et VAC

Rénover les trottoirs est prévu. Il faut faire un inventaire avec vous et engager un programme pluriannuel de réfection en concertation avec les commerçants pour ne pas bloquer trop longtemps les accès.

LF a rencontré (au centre ville) l’animateur de l’association Trottoir libre. Il en ressort que pour une personne à mobilité réduite (que ce soit en fauteuil roulant avec des béquilles ou avec une poussette) l’usage des trottoirs est difficile Près de la gare, il y a un problème de stationnement.

terrain Pomona

On pourrait exploiter l’espace des anciens entrepôts Pomona pour créer un espace de stationnement pour les gens qui arrivent des Cras pour se garer et aller travailler ou faire des courses rue de Belfort. LF dit être le seul à avoir alerté sur les difficultés d’accès et de stationnement au Pôle Viotte où l’on n’a prévu que 300 places dont 150 pour des véhicules de service.

Les trottoirs détériorés par les chantiers ? Il faudrait organiser un suivi des chantiers

La voirie est du ressort de l’agglomération, mais il va falloir repenser la gestion avec les transferts de compétences en introduisant davantage de transversalité. Il faut aussi distinguer l’urgent et l’important

Le point de vue d’Anne Vignot

Le dévers des trottoirs ?  Elle a rencontré aussi l’association Trottoir libre et fait l’expérience de la circulation en fauteuil roulant

Oui,  il faudra faire l’inventaire des trottoirs en mauvais état, c’est un chantier gigantesqueet dégager des priorités
Contre le stationnement sur les trottoirs zéro tolérance, c’est un engagement. Il ne faut pas que les agents aient des ordres et des contre ordres

Il faut réduire les espaces de stationnement long et augmenter les zones linéaires ? Stop minute parce que les artisans ont besoin de pouvoir travailler, les infirmières d’aller soigner etc …

Le problème, c’est de trouver des alternatives. Il faut réfléchir ensemble en s’appuyant sur l’expertise des usagers. L’urbanisme devrait penser dès le départ à tout cela.

On a parlé du dernier kilomètre de livraison, mais encore rien fait. Avec les commerçants, on va expérimenter. Ce n’est pas si simple par exemple le disque bleu a tendance à justifier un stationnement prolongé.

Anne Vignot

J’ai l’intention de changer les méthodes de travail développer de la transversalité sinon les choses n’avancent pas : là c’est du ressort de la voirie, là des espaces verts etc …

Avant de prendre une décision, il faut faire une analyse systémique quand on change quelque chose à un endroit, il y a un impact ailleurs.

A propos des chantiers qui détériorent les trottoirs, il faudrait préciser les contrats, anticiper Par exemple faire un schéma de remplacement des conduites de gaz à coordonner avec les interventions sur d’autres réseaux au même endroit.

C’est clair qu’actuellement les piétons passent en dernier. Il faut faire un plan de déplacement piétonnier général, sur les quartiers et l’agglomération.
A propos de la vitesse de circulation rue de la Cassotte, le projet a été bloqué « en haut lieu »

Karim Bouhassoun aux Chaprais

Karim Bouhassoun (le seul candidat rencontré aux Chaprais avec quelques colistiers)

propose une vision globale plus que des réponses précises pour les Chaprais

L’orientation prioritaire de sa liste est laccessibilité à la ville pour tous (y compris les PMR) d’ici 2026

Deux propositions :

– Un élu en charge de l’écoute et de la proximité pour que chacun soit entendu

– Un élu en charge de la transversalité ayant un impact structurant et plus réactif

Les travaux de voirie sont soumis à une programmation pluriannuelle. L’élu en charge de la voirie est rattaché à l’urbanisme qui gère les budgets.

Les priorités de Bisontines Bisontins :

– Les trottoirs tant au niveau de leur longueur que de leur état

– Réduire la place de la voiture dans la ville

– Végétaliser y compris le boulevard Blum et repenser ses aménagements (piétons )

– Rendre la ville aux piétons

– Créer des passerelles

– Créer des pistes à vélo

– Gratuité des transports chiffrée à 4 millions d’euros (résultat d’une étude) d’ici à 2026 ( par tranches jeunes, seniors puis pour tous)

Alexandra Cordier

Résultat en résumé de la rencontre avec Alexandra Cordier en présence de Mr Gudefin  (cabinet du maire, ex directeur de la voirie )

Trottoirs  : engagement de prendre en considération un état des lieux , avec la participation des associations

Objectif : Améliorer les déplacements, en prenant en considération le stationnement des véhicules

 

Réponse écrite de Claire Arnoux (Besançon verte et solidaire)

Claire Arnoux verte et solidaire

Nous avons bien conscience de la nécessité pour les piétons d’être protégés et d’avoir des trottoirs accessibles et en bon état. Nous avons rencontré l’association Trottoirs Libres le 21 décembre 2019 à ce propos  voir le compte rendu

Par ailleurs nous proposons de faire des rues aux enfants devant chaque école pour plus de sécurité.

 

En résumé,  les candidats sont très prolixes sur les vélos (notamment électriques) mais semblent moins sensibilisés aux déplacements à pied qui sont pourtant les plus fréquents notamment dans le quartier des Chaprais.

A suivre … 2° question : une maison de quartier, des salles de réunion et d’activités