A l’école des Chaprais, les parents disent toujours Non à la fermeture !

La fermeture d’une classe à l’école des Chaprais ne passe pas !

Non à la fermeture de classe

La menace de fermeture d’une classe avait fait réagir parents et enseignants en juin. Une banderole Non, Non, Non Pas de  fermeture de classe est restée accrochée tout l’été. Et pourtant le directeur académique (DASEN) n’a rien vu. Il s’entête à entériner la fermeture.

Les parents se sont mobilisés ce vendredi matin en instaurant un barrage filtrant de la rue de Belfort au passage piétons à côté de l’école

Non à la fermeture de classe

Il s’agissait d’alerter l’opinion sur la gravité de la situation

manif école Chaprais 4/9/20

Un flyer était distribué aux passants et automobilistes pour expliquer la raison de ce mécontentement

Une mère d’élève expliquait qu’il y a dans l’école plusieurs élèves qui ont besoin d’un soutien particulier et qu’avec des classes de 30 en CM, il ne pourrait pas se faire. On sacrifie donc une génération qui a déjà été privée d’école durant des mois à cause du Covid.
L’administration n’a retenu que les chiffres moyens, or pour faire des classe de CP à petits effectifs on surcharge les classes de CM.

Madame Laurent, représentante des parents d’élèves ne comprend pas qu’après avoir rencontré les responsables à la Préfecture, une telle décision soit maintenue. D’autant qu’en classe maternelle, les enfants n’ont jamais été aussi nombreux : 50 élèves qui vont arriver dans 2 ans en primaire.

L’école des Chaprais sacrifiée ?

Les derniers ajustements de la carte scolaire ont été effectués ce jeudi 3 septembre. L’occasion d’être fixé sur les fermetures et ouvertures conditionnelles qui avaient été annoncées en juin dernier. Les discussions entre le directeur académique des services de l’Éducation nationale (Dasen), les personnels et les syndicats ont été difficiles, surtout concernant quatre établissements pour lesquels les prévisions d’effectifs réalisées en juin étaient bien supérieures à ce qui a été constaté mardi dernier, jour de la rentrée.

Des classes maintenues en raison du contexte sanitaire
Ainsi, l’écoles Tristan-Bernard  aurait pu être concernée par une fermeture de classe. « Mais vu le contexte sanitaire et compte tenu des engagements que j’ai pris, j’ai décidé de maintenir ces classes » a  expliqué le Dasen, Patrice Durand.

« On craignait des nouvelles fermetures de classes », a expliqué Romain Champion, du Suipp-FSU. « Mais l’inspecteur d’académie a entendu nos remarques. En revanche, on constate une rupture dans l’équité de traitement de toutes les écoles puisque certains maires ont été autorisés à refuser une fermeture, même si le seuil le permettait. » Pour le représentant syndical, cette mesure accordée aux communes de moins de 5 000 habitants ne permet pas une bonne répartition du corps enseignant en fonction des besoins : « Certaines de ces petites communes n’ont rien d’une zone rurale en perte de vitesse et gardent leurs classes, alors qu’au même moment, d’autres écoles sont encore en difficultés», explique-t-il.

C’est donc le cas à l’école des Chaprais  où le DASEN veut encore fermer une classe. Enseignants et parents d’élèves n’ont pas fini de se mobiliser.

Manif 4/9/20 école

Aux dernières nouvelles, l’école compterait au moins 179 élèves avec une classe de CM de 30 élèves et une de CE2 à 28

Lundi 7 septembre, nouvelle action coup de poing rue de Belfort à 8 h 30