Jacky Pérot : le plaisir de peindre

Vous souhaitez participer aux rencontres avec les artistes des Chaprais, pourquoi ?

Je suis arrivé dans le quartier en 2015, et je réalise des peintures en amateur. Je le fais surtout pour mon plaisir.  Je souhaiterais cependant échanger sur cet art avec des professionnels et des amateurs.

Jacky Perot

D’où vient cette passion pour la peinture ? Quel a été votre parcours ? 

C’est relativement récent. Quand j’étais jeune, je pratiquais un peu. Dans mon premier métier, je travaillais dans un cabinet de géomètre, je devais beaucoup dessiner, mais pas vraiment de façon artistique. Puis j’ai abandonné cet emploi et je me suis reconverti comme cadre dans une banque. Habitant à la campagne à Port sur Saône, j’avais beaucoup à faire pour l’entretien de la maison et du jardin. Pour quitter ces contraintes, on a recherché un appartement en ville. Mais je ne tenais pas à passer ma retraite dans mon canapé à regarder la télévision. Je peux consacrer maintenant davantage de temps à la peinture. A défaut d’atelier personnel, je participe au club du centre avec la possibilité d’y aller deux jours par semaine. On ne veut pas être dirigé, chacun choisit son sujet, mais on bénéficie des conseils de l’animatrice. C’est dans ce groupe d’une douzaine de personnes que je m’efforce de progresser.

Comment procédez vous ? 

Je peins principalement d’après des photos. Je fais d’ailleurs de la photographie avec Jean Gullaud qui anime le club photo de Bregille.

Au début, j’essayais de faire de la reproduction en traçant un quadrillage.

J’ai essayé différentes techniques : l’aquarelle mais les résultats ne me plaisaient pas tellement. J’ai essayé aussi l’acrylique qui a l’inconvénient de sécher très vite. il est alors difficile de revenir sur un premier coup de pinceau ou de mélanger les couleurs. C’est la peinture à l’huile qui me semble la plus intéressante.

Jacky Pérot

Avez-vous un style particulier et des thèmes de prédilection ?

Jacky Pérot peint des couleurs

A mon niveau, je ne cherche pas un style, j’explore différentes techniques. Pour les thèmes, j’ai peins des maisons, des paysages. j’aime bien les couleurs. Comme celle-ci d’après Eric Lepage

Jacky Pérot d'après Lepage

J’ai été impressionné par les couleurs des maisons de Burano à côté de Venise et j’ai voulu exprimer cet effet.

Jacky Perot Burano

Je ne me sens pas capable de faire des portraits, pourtant j’ai des photos de visages très expressifs. Je crois que je vais approfondir le thème des marines, malgré l’éloignement de la mer.

Jacky Pérot phare

Avez-vous déjà participé à des expositions ? 

Oui à la Galerie de l’Ancienne Poste

Quels sont vos liens avec le quartier des Chaprais ?

Jacky Pérot au balcon

J’habite en face du parc Micaud dans cet ensemble d’immeubles, allée de l’île aux moineaux qui se trouve au bas de Bregille à deux pas du centre ville, mais officiellement rattaché au quartier des Chaprais. A notre arrivée à Besançon, nous avons cherché à nous intégrer à la vie associative. Avec ma femme,  nous sommes allés à la soirée conviviale de l’association Vivre aux Chaprais, nous pratiquons la marche. Je fais aussi partie du Club Bisontin de Scrabble qui se réunit au Centre Pierre Mendès France  rue des Chalets  le jeudi soir à 20 h 30 et le mercredi à 14 h 30.

jeu de Scrabble

C’est un club qui a plus de 30 ans. Il est actuellement présidé par Frédéric Bartier. On y pratique le scrabble en formule duplicate Il est composé de joueurs de tous âges et de tout niveau allant du débutant au joueur de première série. En effet, on y compte des joueurs pratiquant le « scrabble loisir » sans esprit de compétition ,et des joueurs rompus aux différentes compétitions locales, régionales, nationales voire internationales.

 

Categories: Actualités, art