La semaine de l’Ascension, c’est une tradition, c’est la foire exposition (2° billet)…

Catalogue officiel de la foire exposition de 1925

Le catalogue de la foire exposition de 1925

L’an passé déjà, le 21 mai 2014 pour être précis, nous avions consacré un billet à la foire exposition. Un membre attentif du bureau de Vivre aux Chaprais s’était alors étonné « Quels rapports avec les Chaprais?… ». A l’époque, l’auteur de ce billet avait répondu : « Aucun, mais j’étais en panne d’inspiration! ». Alors pourquoi récidiver cette année? Eh bien tout simplement parce qu’en fait il y a bien un rapport entre la Foire Comtoise et les Chaprais! En effet, le siège de cette foire était situé au 3 rue Delavelle, à la Maison de l’Agriculture.(voir au sujet de cette maison le billet en date du 24/01/2015).

Photo d'un des 164 stands de cette foire exposition de 1925

Un des 164 stands de la foire exposition de 1925

 Créée en 1922, la Foire-Exposition Comtoise comme elle se nommait alors  » est née d’un besoin de mettre en contact direct l’agriculteur de notre pays avec, d’une part des fournisseurs en matériel agricole et en objets de toute nature (semences, engrais, mobiliers, denrées alimentaires, etc.) et, d’autre part les clients susceptibles de lui acheter ses produits : lait et ses dérivés, bétail, grains, etc. Cette conception primitive s’est élargie dès la première foire, et, aujourd’hui, c’est l’agriculture, l’industrie et le commerce Comtois qui ont tous participé à cette manifestation » était-il précisé dans la brochure de la IV° foire en 1925.

Dans le catalogue de 1925 est exposé le rôle de la foire exposition

concours agricole

foire comtoise 1925 catalogue 5 001

Dans le cadre de chaque foire exposition, un concours agricole est organisé

Concours agricole 1925

 

Un concours agricole était réalisé : concours de bovins de race montbéliarde, concours de chevaux de race comtoise, concours de porcins, concours des produits de l’horticulture et de l’industrie laitière. tous ces concours étaient dotés de récompenses sous forme de sommes d’argent plus ou moins importantes. D’ailleurs il faut noter que l’idée d’une foire comtoise est née de la nécessité d’un concours de bovins.

Dans le Petit Comtois en date du 22 mai 1925, on pouvait lire, à propos de l’ouverture de la IV° foire; la veille, 21 mai : » A Chamars, ce fut hier une grande journée

« S’il n’était toujours un peu ridicule de s’exprimer en style dithyrambique, on pourrait dire que la journée d’hier a constitué l’apothéose, une apothéose qui se renouvellera dimanche prochain, jour de la clôture et marquera la fin de la pièce, ce qui est parfaitement logique.

Dès le matin, les visiteurs de l’extérieur arrivaient qui par voie ferrée, qui par la route. On a revu les camionnettes transformées en chars à bancs, les véhicules dans lesquels on était terriblement secoué….

Le matin, à Chamars, c’était déjà très peuplé, l’après-midi on fit presque exposition comble. Il fallait voir les visiteurs affluer par colonnes massives… »

Le stand de la biscuiterie Tupin à la foire exposition de 1924

Le stand de la biscuiterie Tupin à la foire exposition de 1924

Il fut compté, à cette IV° foire de 1925 quelques 164 stands, 150 bovins. Le prix d’entrée était de…1 F !

Sources : Christian Mourey (propriétaire du catalogue de 1925) et Mémoire Vive de la ville de Besançon.

Un stand en 1923

Un stand en 1923

 

 

Ne manquez pas nos deux

prochains billets rédigés par Alain Prêtre sur KELTON, une entreprise née aux Chaprais….

 

 

 

 

Voir la page consacrée à la rue Delavelle