La Maison de l’Agriculture de la rue Delavelle

La Maison de l'Agruculture est située au 3 rue Victor Delavelle

La Maison de l’Agriculture rue V. Delavelle

La Maison de l’Agriculture, située au 3 rue Victor Delavelle, affiche fièrement sur son fronton les dates 1914-1915.

1914-1915 sont les deux dates de construction figurant au fronton de la Maison de l'Agriculture

Les dates figurant au fronton

Cet immeuble avait pour vocation de rassembler sous un même toit les sociétés de mutualité agricole du Doubs. Plusieurs organismes y ont eu leur siège nous a précisé un ancien responsable des lieux. Comme l’ancêtre du Crédit Agricole actuel (créé en 1904), la société d’agriculture du Doubs, l’union des syndicats d’élevage, le registre des bétails dont celui de la race Montbéliarde, la caisse d’amélioration de la race chevaline, une coopérative, etc. bref toujours des organisations agricoles.  C’était également le siège des bureaux du commissariat général de la Foire Exposition Comtoise (créée en 1922). Coopadou et le journal La Terre de Chez Nous ont quitté les lieux il y a quelques années seulement. Et il ne faut pas confondre ce bâtiment historique, avec celui, plus moderne et fonctionnel de la Chambre d’Agriculture du Doubs, situé 130 bis rue de Belfort et dans lequel sont désormais hébergés les services de l’hebdomadaire La Terre de Chez Nous. Quant à Coopadou, elle a fusionné avec 2 autres coopératives. Son nouveau nom est Terre Comtoise et son siège social est maintenant situé à Vaux Les Prés, 2 rue Victor Considérant. Et il semblerait que ces anciens locaux soient à louer… Mais revenons à l’histoire de cette maison…

L'édition du 9 mars 1914 dy Petit Comtois rend compte des fêtes de la veille et de la pose de la première pierre de la Maison de l'Agriculture

La Une du Petit Comtois du 9 Mars 1914

La pose de la première pierre, le 8 mars 1914, donna lieu à de GRANDIOSES FÊTES AGRICOLES ( la Première Guerre Mondiale n’a pas encore éclaté; ce sera le 28 juillet). En fait de première pierre…les fondations étaient déjà réalisées à cette date du 8 mars et un journaliste décrit la foule nombreuse, juchée y compris sur les murs qui sortent déjà de terre…Il faut dire qu’une assemblée générale des associations agricoles, réunies ensemble à cette occasion exceptionnelle, s’était tenue dès 8h15 au Casino avec une allocution du président de la fédération de ces associations, mr. Tubergue. L’ensemble des délégués se rendirent à 11h30 rue Delavelle afin d’assister à cet événement.

Alors, en quoi ces fêtes furent grandioses? Eh bien, parce que deux ministres avaient fait le déplacement à Besançon( par le train; ils étaient arrivés la veille qui était un samedi et avaient passé la nuit à la Préfecture). Tout d’abord le Ministre de l’Agriculture, mr.Maurice Raynaud (1860-1927) et mr. Albert Métin (1871-1918), alors Ministre du Travail et de la Prévoyance Sociale et surtout  enfant du pays,né à Besançon, (28/01/1871) et enterré au cimetière des Chaprais (nous aurons l’occasion d’évoquer sa mémoire dans un billet ultérieur).

La Maison de l'Agriculture, rue Delavelle, peu d'années après son inauguration

Maison de l’Agriculture peu d’années après son inauguration

D’ailleurs la presse locale avait choisi alors de placer, dans son titre à la une, Albert Métin, le premier, avant Maurice Raynaud. Ce dernier, dans son discours, indiqua aux agriculteurs du Doubs « Vous êtes des précurseurs »!

Une tribune avait été dressée sur les lieux. Puis un repas de 650 convives acclamèrent les ministres. Le lendemain, nos deux ministres prolongèrent leur séjour dans le Doubs et assistèrent à Ornans à une grande FÊTE RÉPUBLICAINE ET AGRICOLE .Ils s’étaient arrêtés, en route dès 8h30 pour visiter l’ENIL de Mamirolle, puis Lavans, la source de la Loue à 11H, ensuite Moutiers, Montgesoie, avant d’assister à ce banquet du canton d’Ornans. A cette occasion,le premier adjoint au maire d’Ornans, prononça ces mots, lors du toast officiel :« Boire à l’Armée, c’est boire à la Paix! »…

Sur cette carte postale ancienne le bâtiment en pierre de la rue Delavelle au début du XX° siècle, carte postale postéroeure à la première

Maison de l’Agriculture au début du XX° siècle, carte postale, avec les premiers engins agricoles

Mais ceci est une autre Histoire…..

Sur le site Mémoire Vive de la ville de Besançon, vous pouvez consulter, entre autres, Le Petit Comtois et de nombreuses cartes postales dont celles de la collection Tupin.

Voir la page consacrée à la rue Delavelle

Ne manquez pas la lecture du prochain week-end, dès ce samedi, sous le titre : « Les bains, les Suard nous ont fait suer! »…