Projet Viotte : la consultation, c’est maintenant !

Réviser le PLU,  pour faire quoi à la Viotte ?  un effet signal à 33 mètres 

Maintenant, on se préoccupe de Noël et du Jour de l’An, mais on devrait penser à donner son avis sur la modification du PLU qui concerne notamment le projet Viotte. Il y a eu trois réunions publiques dont la dernière le 30 août au palais des sports.

Par arrêté municipal URB.16.00.A345 en date du 21 novembre 2016, le Maire de Besançon a décidé l’ouverture d’une enquête publique relative à la modification n°8 du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la Ville de Besançon. Cette modification aura pour objet les points suivants :
– Dossier n°1 : Secteur Viotte : création d’un nouveau zonage et d’un règlement spécifiques « U-Viotte » au profit du projet d’éco-quartier Viotte.   etc …
Il faut bien chercher sur le site de la ville pour avoir les documents, non pas dans PLU mais dans enquête et consultations Le dossier est à cette adresse
Il est indiqué que cette consultation sur le Plan Local d’Urbanisme de la Ville de Besançon – Modification n°8 – aura lieu du mardi 13 décembre 2016 au mercredi 18 janvier 2017 inclus

Le secteur concerné directement est l’ancien domaine ferroviaire qui va donc être rétréci au nord comme au sud

zone ferroviaire actuelle

Viotte zone ferroviaire en projet

A noter : la zone à l’Est, des anciens entrepôts Pomona n’est pas modifiée

Quelle sera la hauteur des immeubles construits ? 

le document présenté lors de la réunion du mois d’août parlait « d’épannelage ».  Si vous ignorez ce jargon,  Wikipédia précise : En matière d’urbanisme, l’épannelage désigne la forme simplifiée des masses bâties constitutives d’un tissu urbain. Le « plan d’épannelage » étant le document d’urbanisme définissant l’enveloppe des volumes susceptibles d’être construits.

On prévoyait donc de construire à des hauteurs de R + 5  du côté de la rue Nicolas Bruand jusqu’à R + 8 près de la gare

 

épannelage Viotte

Mais le nouveau PLU prévoit

Article U-Viotte 10 : Hauteur des constructions
La hauteur est mesurée en tout point du bâtiment à partir du terrain aménagé ou de la dalle supérieure du parking qui supporte la construction .
La hauteur est limitée à 33 mètres hors tout, à l’acrotère ou au faitage. Au-dessus de ces limites de hauteur peuvent être autorisés les antennes, mâts et pylônes, souches de cheminée, capteurs solaires ..
Il n’est prévu aucune réglementation ni de l’emprise au sol, du coefficient d’occupation du sol, ni l’implantation des constructions les unes par rapport aux autres. Vive la liberté  ! Mais avec quelle qualité de vie ?

Commentaire : les promoteurs pourront non seulement dépasser les hauteurs habituelles, mais entasser davantage les constructions horizontalement. Ils pourront se placer à 0 m de la voie publique, et prévoir des saillies et des surplombs sur le domaine public qui sont autorisés. Les saillies ne doivent pas dépasser 1,50 mètre de profondeur, les surplombs seront conformes au règlement municipal de voirie.

l'effet signal du projet Viotte

 

Comment cela est-il justifié ?

D’un point de vue urbain et architectural, l’aménagement du quartier s’appuiera sur :
– l’alternance des vides et des espaces bâtis pour maintenir les vues existantes et lointaines, ouvrir d’autres vues sur la Citadelle également ;
– l’alternance des hauteurs et des gabarits avec une limitation à 33 mètres de haut pour avoir un effet signal en proue du bâtiment du pôle tertiaire. Comme inscrit dans le règlement de la zone U Viotte, les hauteurs sont mesurées en tout point du bâtiment à partir du terrain aménagé ou de la dalle supérieure du parking qui supportera les constructions ;
– le prolongement des axes des rues adjacentes, rues de l’Industrie, du Balcon et Garibaldi au sud, et Eugène Savoye, Charrière et Bataille au nord ;
– l’intégration d’arbres de hautes tiges ;
– la constitution de repères urbains. En ce sens le concours d’architecture pour la construction du pôle tertiaire est un marqueur considérable par l’effet signal que constitueront le bâtiment de proue du pôle tertiaire et son symétrique;
stationnements intégrés

quelle hauteur au projet Viotte ?

Question : mesurera-t-on la hauteur maxi depuis la rue Jeanneney ou depuis le talus,  c’est à dire « depuis la dalle supérieure du parking qui supportera les constructions » ?

A suivre  dans un prochain article pour voir la question de la circulation et du stationnement

Qu’est-ce que le PLU ? Quel est-il pour le quartier des Chaprais ? voir la page consacrée à ce sujet

Le Président du Tribunal Administratif de Besançon a désigné Monsieur Pierre BROSY, Directeur délégué de la direction régionale de l’équipement en retraite, en qualité de commissaire enquêteur, et Monsieur Georges CLAIR, Cadre dirigeant à France Telecom en retraite, en qualité de suppléant.
Le dossier d’enquête publique, ainsi que le registre d’enquête, seront déposés en Mairie, Direction Urbanisme, 2 rue Mégevand, Entrée B, 3 ème niveau :
du mardi 13 décembre 2016 au mercredi 18 janvier 2017 inclus de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30.
Le commissaire enquête se tiendra à la disposition du public :
o En Mairie, 2 rue Mégevand, Salle Enquête publiques (Entrée B, 3ème étage) :
 Mardi 13 décembre 2016 de 09 h à 12 h.;
Mercredi 28 décembre 2016 de 14 h à 17 h ;
 Mercredi 18 janvier 2016 de 14 h à 17 h ;
o En Mairie, 6 rue Mégevand, Salle Jean Minjoz :
 Samedi 07 janvier 2017
Pendant toute la durée de l’enquête, les observations pourront être consignées sur le registre déposé en Mairie, Direction Urbanisme, 2 rue Mégevand, 25000 BESANCON ou être adressées par écrit au nom du commissaire enquêteur à l’adresse suivante : Mairie de Besançon – Monsieur Pierre BROSY – Commissaire enquêteur PLU – Direction Urbanisme, 2 rue Mégevand – 25034 BESANCON cedex.
Toute information relative au dossier d’enquête publique peut être demandée à Monsieur Michaël OBIN, chef de projet PLU, Direction Urbanisme, 2 rue Mégevand, 25000 BESANCON ou au 03.81.61.51.21.