Etre paysan aujourd’hui : un débat proposé par l’EPI le 15 mai

Etre paysan aujourd’hui : un débat proposé par l’EPI le 15 mai

tracteur
Les questions agricoles sont sur le devant de la scène depuis plusieurs semaines, y compris au travers de manifestations parfois violentes. Des décisions sont supposées apporter des solutions à des situations agricoles elles-mêmes extrêmement diverses. Prises sous pression, ne risquent-elles pas de sacrifier l’avenir au présent ?

Y a t’il d’autres métiers que celui d’agriculteur / paysan qui soit tout à la fois, sur les court et long termes, et sous le regard permanent d’un société exigeante et changeante :
– Producteur d’alimentation pour des consommateurs qui – au terme d’une chaine souvent longue – sont à la fois désireux de manger sain et pas cher.
– Travailleur sur – et avec – le vivant animal et végétal sous toutes ses formes.
– Responsable local d’un territoire, d’un paysage et de ses équilibres écologiques ainsi que de la lutte globale contre les dérèglements climatiques.
– Soumis aux caprices du temps qu’il fait et qu’il fera, du temps qui passe, non dénués d’aléas, par-delà lesquels des investissements auront dû être rentabilisés.
– Exposé à la concurrence foncière et de considérants économiques, en aval et en amont, nationaux, européen ou mondiaux, difficiles ou impossibles à réguler.
Pas étonnant que ça craque de partout : dans la profession, dans les rapports avec les instances de régulation nationales et européennes, avec la société, les acheteurs, les transformateurs, les distributeurs, les consommateurs.
Ces craquements révèlent des frictions, des frottements, voire des fractures, mais ils ne sont pas spontanément porteurs de solutions.

Petit paysan
Pour échanger sur ces sujets, EPI réunit trois paysans de terrain ayant (eu) des engagements collectifs ou syndicaux aux niveau local et/ou national, afin de croiser leurs constats, analyses, visions et points de vue, puis ouvrir une discussion.
– Daniel Prieur, ex-Président de la Chambre d’Agriculture du Doubs, ex-Secrétaire général adjoint de la FNSEA, en charge de la montagne et des territoires de 2005 à 2020, actuellement Maire de Pierrefontaine-les-Varans (25).
– Nicolas Girod, producteur de lait à Salins-les Bains (39), ancien porte-parole national de la Confédération Paysanne.
– Frédéric Dudoret, maraîcher bio associé à La Ferme du Chemin d’Acey de Montagney (70) qui fournit deux AMAP.
La discussion sera animée par Gérard Magnin.

Apéritif-Débat
Mercredi 15 mai 2024, de 18h30 à 20h30
FJT La Cassotte, 18 rue de la Cassotte, Besançon

stationnement rue de la Cassotte

Categories: Actualités, Autre