Des nouvelles des associations des Chaprais face au confinement (suite)

L’Association Les Invités au Festin qui oeuve pour développer les liens avec les personnes en souffrance psychique est particulièrement touchée par la crise actuelle mais reste toujours présente

IAF confinement

 

Interview de Laetitia André coordinatrice générale des Invités au Festin

IAF Peinture

Tout le monde est-il en bonne santé ?

Oui à ce jour, tout le monde est en bonne santé, on a bien respecté les gestes barrière, développé le télétravail et malheureusement annulé beaucoup d’accompagnement physique.

Combien avez-vous d’adhérents et combien restent mobilisés ?

On peut dire qu’il y a près de 200 personnes réparties en deux catégories de personnes : les résidents il y en a actuellement 12 hébergés aux Capucines 10 rue de la Cassotte et les bénévoles. Actuellement les bénévoles sont en équipe très restreinte. Il y a un jeune bénévole qui est arrivé le 17 mars et depuis il assure ses fonctions en résidant sur place.

Avez-vous annulé des événements  ?
du couvent des capucins aux Invités au Festin

Oui, tout a été annulé. On avait prévu une conférence sur l’histoire des Capucins avec Jean Claude Goudot et Marie Noëlle Besançon. La braderie de printemps est annulée aussi. On devait fêter le 20 ° anniversaire de la maison relais Les Capucines  c’est à dire l’implantation aux Chaprais. Il a fallu faire cela à huis-clos : pas de portes ouvertes, juste un goûter le 1° avril.

Que deviennent les activités régulières ? 

IAF confinement

A part celles avec les résidents qui se font en respectant les distances, elles sont toutes supprimées : plus d’accueil de jour ni au 10 rue de la Cassotte ni au SAMSAH rue de Vittel. Voir un précédent article sur les Invités

Comment conservez-vous le lien avec toutes les personnes ?

Pour les salariés, il y a beaucoup de télétravail.  Pour le lien avec les adhérents c’est la grosse difficulté.

Nous œuvrons depuis 30 ans pour recréer un pont entre les personnes fragiles psychologiquement et l’ensemble des citoyens pour que chacun retrouve toute sa place dans la société, grâce à la psychiatrie citoyenne. Cela passe par un travail sur le lien social à ses trois niveaux : le lien avec soi, le lien avec l’autre, le lien avec les autres.

Aujourd’hui, confrontés à la crise sanitaire liée au Coronavirus, notre mission est d’autant plus importante auprès des personnes que nous accueillons car ce virus met à mal ce sur quoi nous travaillons chaque jour avec les personnes : le LIEN.

Concrètement :

  • Le SAMSAH (service d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés) assure une permanence téléphonique et maintient au maximum l’accompagnement au domicile pour les participants qui en ont le plus besoin ;
    28 rue de Vittel Invités au Festin
  • L’équipe des accueils en journée et les bénévoles organisent des activités à distance et maintiennent une présence et une écoute par téléphone. Par exemple Serpil Godin propose des ateliers d’écriture et des ateliers de relaxation.
  • De nouveaux outils de communication à distance (WhatsApp )  ont été mis en place pour permettre aux résidants, participants et bénévoles de continuer à échanger. Cela se passe assez bien, on remarque avec satisfaction une sorte d’inversion des rôles : des résidents prennent l’initiative de téléphoner aux bénévoles pour prendre de leur nouvelles
    IAF Merci !

Que deviennent les activités commerciales ? 

IAF boutique Fil&Cie

Les deux boutiques sont fermées aussi bien pour l’occasion 10 rue de la Cassotte et pour les vêtements neufs à   Fil & Cie 42 rue de Belfort.  Cela réduits nos ressources alors que les subventions reçues ne couvrent pas nos besoins habituels.

Actuellement vous avez des travaux ?

Oui, ils étaient prévus. Le bâtiment est ancien. Il y a des fuites sur le toit, il était nécessaire de refaire une partie du toit. L’échafaudage a été installé vendredi, espérons que les travaux seront terminés avant le retour de la pluie.

IAF travaux 10 rue de la Cassotte

Le président Jean Besançon a lancé un appel aux dons ?

Oui, l’aménagement de l’ accompagnement nous conduit à déployer des moyens supplémentaires, c’est pourquoi, nous avons besoin de soutien pour sauvegarder les activités de l’association, passer la période de confinement et celle de déconfinement.

En tant qu’association intervenant auprès d’un public fragile, nous sommes aujourd’hui référencés sur la plateforme don-coronavirus.org destinée à soutenir les acteurs de la solidarité pendant cette période difficile.

Comment faire un don ? 

Voir la page des Invités au Festin

 

Actualisation (18 mai 2020)

L’accueil de jour en chiffres depuis 2000

130 personnes sont inscrites chaque année et fréquentent l’accueil en journée ;

Plus de 600 personnes accueillies sont devenues membres des Invités au Festin : elles ont ainsi participé à la vie associative.

 En 2019

20  types d’activités proposées à Besançon  : activités sportives, manuelles, artistiques, culturelles ;

67 participants en moyenne par semaine en 2019 à Besançon

15 participants en moyenne par semaine à la friperie/bric-à-brac à Besançon.

L’adaptation des activités avec la crise sanitaire

Les accueils en journée ont été fermés physiquement avec l’annonce du confinement. Les activités habituelles ont donc été interrompues.

Un nouveau fonctionnement s’est mis en place pour permettre de maintenir les liens : 

Avec les residants des Capucines, lieu de vie installé sur le même site que l’accueil en journée de Besançon, des activités sont organisées au quotidien dans le respect des précautions sanitaires : collages, herbiers avec les fleurs du jardin, journal de confinement…

Avec les participants le lien est maintenu à distance : l’équipe salariée a appelé régulièrement les participants pour prendre de leurs nouvelles, un groupe de discussion a été mis en place sur un réseau social pour échanger collectivement : se donner des idées d’activités à faire à la maison, partager des informations importantes, se soutenir face aux inquiétudes liées à la crise sanitaire…

Les activités habituelles reprendront en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. 

A Besançon, l’équipe accueillera dans un premier temps des petits groupes de 2 ou 3 personnes uniquement sur rendez-vous et privilégiera les temps d’échange et de parole, ou encore des temps de balades si la météo le permet.

 

 

Categories: Actualités, associations