Spectacle au CDN Après Coups les 18, 19 et 20 février

Des regards féminins sur la violence mis en scène par Séverine Chavrier : Après coups

Avec Salma Ataya , Natacha Kouznetsova, Victoria Belen Martinez, Cathrine Lundsgaard Nielsen et Voleak Ung

Après coups au CDN

Robes blanches et masques de catch, bouquets de fleurs et gants de boxe, récits intimes en voix off et claquement des corps au plateau… Dans Après coups, Projet Un-Femme, cinq femmes se souviennent des coups reçus et contre-attaquent en faisant resurgir les fantômes qui les hantent.

Après coups au CDN

Venues d’Argentine, du Cambodge, du Danemark, de Palestine, de Russie, les interprètes sont danseuses ou circassiennes et leurs corps d’artistes, qui sont aussi des corps d’athlètes, sont à la fois porteurs de leurs histoires personnelles et marqués par l’histoire des pays où elles ont vécu. Ces autobiographies corporelles dessinent la géographie intime et politique de regards féminins sur la violence du monde. Avec rage et humour, elles tordent le cou aux clichés sur la féminité et tirent à bout portant sur la domination patriarcale, l’obsession de la femme parfaite, l’assignation à des rôles de soumission ou de pouvoir.

 

Après coups

Dans un dialogue singulier entre image scénique et dramaturgie sonore, Séverine Chavrier compose pour elles une partition pour corps et voix où résonnent les légendes grinçantes du passé et où se rouvrent des blessures mal cicatrisées. Ce diptyque propose la traversée sensible d’une carte du violent grâce à cinq témoignages, deux spectacles et une même dramaturgie.

Séverine Chavrier

De sa formation en lettres et en philosophie à ses études de piano au Conservatoire de Genève et d’analyse musicale en passant par de nombreux stages pratiques sur les planches, Séverine Chavrier a gardé un goût prononcé pour le mélange des genres. Comédienne et musicienne, elle développe une approche de la mise en scène où le théâtre dialogue avec la musique, l’image et la littérature. Ses spectacles sont une plongée dans l’univers des auteurs qu’elle affectionne : Hanokh Levin (Épousailles et représailles, 2010), l’auteur de science-fiction britannique J.G. Ballard (Série B, 2011), William Faulkner (Les Palmiers sauvages, 2014), ou Thomas Bernhard (Nous sommes repus mais pas repentis — Déjeuner chez Wittgenstein), présenté au CDN de Besançon en 2016.
Elle dirige le CDN Orléans / Centre-Val de Loire depuis 2017.

Mardi 18 et mercredi 19 à 20 h et jeudi 20 février à 19 h

Durée :  3 h 15 avec entracte de 40 min

CDN août 19

CDN Besançon Franche-Comté

Avenue Edouard Droz
Esplanade Jean-Luc Lagarce
accueil@cdn-besancon.fr

03 81 88 55 11