Besançon-les-bains : une expo à voir

Les Archives municipales exposent « Un dimanche à Besançon-les-Bains » , les loisirs du Second Empire au Front Populaire (1851-1936)

Cette exposition est ouverte 1 rue de la Bibliothèque du 19 septembre au 17 octobre 2015.
Expo d'archives sur Besançon les Bains

Une grande partie de l’exposition concerne le quartier des Chaprais où sont situés notamment la Promenade Micaud, le SNB, le Casino et les Thermes

régates du SNB en 1906

On peut y voir des affiches comme celle annonçant les régates organisées par le SNB le 29 juillet 1906

Affiche : Le casino de la Mouillère

Une publicité pour le Restaurant du Casino

carte postale des archives sur Micaud

Mais aussi des cartes postales comme celle-ci sur la pièce d’eau et les rochers de la promenade Micaud

plan de la Fontaine Billecul de 1911

et aussi un curieux plan datant de 1911 de la Fontaine Billecul situé en aval du Pont de la République

Mam'zelle Nitouche spectacle de 1903

L’exposition rappelle qu’à l’époque du Second Empire, les loisirs concernent surtout les personnes aisées. Les classes populaires n’ont ni le temps ni les moyens d’y accéder. Les loisirs se démocratiseront surtout après le Front Populaire, mais « les femmes restent oubliées de ces moments de détente ».  Des documents présentent des spectacles dans la ville (théâtre, cirque, spectacles forains et le début du cinéma).

Les jours de fête sont exposés : bals, fête du 14 juillet, cavalcade de la Foire Comtoise, visites et cérémonies officielles (en particulier la visite du Président de la République Armand Fallières en 1910)

Les musées et bibliothèques et l’exposition universelle en 1860 ne sont pas oubliés. Mais les loisirs comme la promenade, les plaisirs de l’eau et le sport sont les plus populaires.

Bains salins de la Mouillère vers 1900

Le tourisme s’est développé avec l’ouverture des gares (de la Viotte et de la Mouillère),

pub pour les bains salins de la Mouillère

d’une station thermale (inaugurée en 1892) et d’un casino.

bains salins de la Mouillère

L’engouement pour les thermes (utilisant une eau salée venue de Miserey) ne durera pas, le bâtiment sera racheté par la ville en 1932,  détruit en 1967 et remplacé par l’hôtel Mercure (d’une toute autre architecture)

Voir le Parc Micaud actuellement

Un article sur le SNB

L’histoire des Chaprais au XIXe siècle

 

Categories: Histoire & Patrimoine