La rue des Cras

Retour à la page Accueil

La rue des Cras est assez longue, elle s’étend du Sud Ouest au Nord-Est, de la rue de la Rotonde (au pont des Cras) elle monte jusqu’au quartier de Palente Orchamps. Elle croise d’abord à gauche, la rue Paul Bert, la rue Romain Roussel, puis la rue du Professeur George et la rue de la Famille, à droite la rue Résal et finalement la rue du Papillon.

Les Cras du pont aux Oiseaux en mai 2014

Le quartier des Cras en mai 2014 du pont des Cras aux Oiseaux

rue des Cras en 2004 du pont aux Oiseaux

Photo de 2004 : du pont des Cras aux Oiseaux

Une vingtaine de commerces, artisans et services  : Une mutuelle et une pizzeria à côté du pont des Cras au n° 1

Un carrossier, des fabricants  de dragées et de chocolat au n° 3 D’autres artisans : au numéro 45 menuiserie et signalétique

Une fleuriste L m’a dit Une autre histoire de fleurs » 24 Rue des Cras Voir son portrait

Deux salons de coiffure : au n° 23 et au n° 57. Un sculpteur : Dominique Calame Voir son portrait

Des professionnels de santé : un cabinet d’infirmiers a pris la place de la pharmacie.  Un médecin au n° 49

Au carrefour de la Famille, un commerce de proximité alimentaire Vival et deux établissements de restauration rapide

Plus haut au n° 57 une boulangerie et un bureau de tabac

 

 Côté impairCôté pair
Au bas de la rue près du pont des Cras, la mutuelle Muti domine la voie ferrée.
A côté, une pizzeria Della Nonna.
Rue des Cras Muti au numéro 1Rue des Cras n° 1
Un espace artisanal au n° 3 avec un carrossier Peclier, un fabricant de dragées Jacquemin et de chocolat (Alain Ricot)
Puis un petit lotissement et un passage piéton en direction de la rue Ledoux et Duchaillut
En face l'espace vert public est parfois fleuri par la Ville
3 rue des Cras artisans et lotissementrue des Cras petit espace vert parfois fleuri
Une villa superbement restaurée dominée par l'immeuble Le Galaxy récemment ravalé

En face, des maisons bien entretenues et un arrêt de bus
9 rue des Cras villa et Gallaxy6 rue des Cras arrêt de bus
Avant le carrefour (très dangereux) avec la rue Paul Bert, une bâtisse ancienne qui subit des tags et autres dégradations

Au n° 16 bis un immeuble en retrait et perpendiculaire
11 rue des Cras et rue Paul Bert16 rue des Cras
Entre les rues Paul Bert et Romain Roussel, un grand immeuble de 5 étages perpendiculaire à la rue des Cras
Plus haut, au n° 24 dans une boutique inoccupée depuis longtemps s'est installée une fleuriste
21 rue des Cras24 rue des Cras
Après le carrefour avec la rue Romain Roussel, au n° 23 un salon de coiffure Toi et Moi
Côté pair une ruine taguée, ancienne bâtisse qui fut squattée et incendiée
Rue des Cras rue Rousselrue des Cras ruine taguée
Une variété de constructions dont la villa du sculpteur Dominique Calame puis un ensemble HLM original (Les Laurentides) au n° 37
Côté pair, plusieurs passages conduisent à des maisons et jardins à proximité du dépôt des TER qui souffrent donc souvent de nuisances sonores comme rue Résal
37 rue des Cras30 rue des Cras
Un double carrefour : après un virage dangereux, (où la pharmacie des Cras a laissé la place à un cabinet d'infirmiers
03 81 40 05 12)
la rue Résal à droite avec un "snack pizzer"

Côté impair, la rue du Professeur George et la rue de la Famille
Carrefour des rues des Cras et Resal en 2014
Au carrefour avec la rue de la Famille un commerce alimentaire de proximité Vival et un kebab Turquoise et un arrêt de bus
Côté pair, au n° 46 un imposant immeuble domine tout le quartier avec ses 12 étages (et ses antennes téléphoniques)
Carrefour de la rue des Cras et de la rue de la Famille46 rue des Cras Les Oiseaux
Côté impair, des artisans : la menuiserie Martel et la signalétique Brignon Créations

Côté pair, le parking du n° 46 et l'entrée du Foyer des Jeunes Travailleurs Les Oiseaux. Plus loin, un important immeuble
45 rue des Cras50 rue des Cras
A la limite du quartier, avant le carrefour avec la rue des Roches et la rue du Papillon, au n° 57 on trouve une boulangerie Christe, un bureau de tabac, un salon de coiffure et institut de beauté57 et 59 rue des Cras

 

 Orientation : Une rue orientée Sud-Ouest/ Nord-Est assez large en partie, pentue, assez ensoleillée malgré la hauteur de certains immeubles
Habitat varié et espacé qui contraste avec la densification des Chaprais

 

Les trottoirs et la vie des piétons : Les trottoirs sont souvent assez larges, mais les carrefours sont assez dangereux, plusieurs accidents sont à déplorer

Commodités : plusieurs cabines téléphoniques et bennes à verre

Stationnement : Une douzaine d’emplacements seulement sont autorisés et gratuits. Beaucoup de véhicules stationnent sur les trottoirs parfois assez larges. Une partie des immeubles ont des cours intérieures, des garages et des parkings intérieurs.

Voirie, circulation : La rue a été longtemps fermée en haut par les travaux du Tram, ce qui a entraîné un détournement de flux de circulation par les rue Paul Bert et Résal

Points noirs à améliorer

La fluidité et la sécurité des carrefours
Le carrefour avec la rue Paul Bert (proche de l’arrêt de bus) est devenu dangereux surtout aux heures de sorties des classes et depuis que les travaux devant la gare ont imposé aux automobilistes d’autres itinéraires
carrefour rue des Cras rue Paul Bert

La suppression des tags et le ravalement de certaines maisons

Une amélioration en 2014 : la ruine a été détruite et un mur est construit

Rue des Cras ruine démolie

Origine, histoire :

Le mot Cras désignerait des terrains pierreux dont la roche affleure le sol. C’est depuis 1936 que le chemin de Braillans a été officiellement renommé rue des Cras. Source Evelyne Toillon : Les rues de Besançon

           

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée
Champs obligatoires*