Viotte : première pierre

Chantier Viotte : après les fondations, la construction va commencer

Grue sur remblais Viotte

Une grue s’élève maintenant sur le remblai de la gare Viotte

Grue à la gare Viotte juin 18

à côté des voies

viotte fondations signal

Les fondations sont prêtes côté voie ferrée pour construire les fameux bâtiments « signal »

Projet Viotte signal

« Le Maire de Besançon a invité les riverains à célébrer ensemble ce moment important dans la transformation du quartier »

Viotte maire première pierre

Les différents partenaires de l’opération étaient aux côtés de Jean Louis Fousseret qui a rappelé l’historique du projet et adressé les remerciements d’usage.

Viotte personnalités

De droite à gauche, M le préfet, Madame Metra, l’architecte, M Bodin adjoint au maire, M Moutard, urbaniste, M Fuster président de Seria, M Alauzet député

Il y avait aussi le Recteur, M Leroux de Territoire 25, les représentants des banques, etc … et même M Jeannot de la SMCI qui doit réaliser les futurs logements.

Viotte personnel chantier

Le personnel muni de casques et de gilets fluos (Eiffage et Epie) qui travaille actuellement sur le chantier a fait une pause pour assister aux discours.
Les chiffres ont été rappelés : 3,1 ha de terrain , 44 000 m² de surface construite dont 25 000 m² pour des activités tertiaires. Il est prévu un parking mutualisé de 320 places et à terme plus de 200 logements. Le budget de l’opération tertiaire est de 38 millions d’euros et celui de l’aménagement de 16 millions €

maquette du projet Viotte juin 18

Selon M Fousseret, qui se présente comme un bâtisseur, « les commerçants  disent merci » pour cette grande réalisation qui va dynamiser le quartier.

M le préfet a insisté sur les économies réalisées par la mutualisation des services et l’utilisation des transports en commun entre Besançon et Dijon. Il y aura même un restaurant administratif dont le projet fait l’objet d’une concertation approfondie.

Brigitte Metra

Madame Mettra a présenté de façon lyrique son projet de signal : deux bâtiments qui ouvrent une porte sur la ville, qui dialoguent entre eux et avec la gare, l’usage de matériaux qui font écho à la couleur de la pierre de Chailluz et des toits en tuile bleue exclusive produite localement mais qu’on n’a pas pu voir. Ce sera très chouette, merveilleux a assuré M le Maire. Pour les futurs utilisateurs 800 ou 850 ? salariés de l’Etat, il y aura de bonnes conditions de travail : pas de climatisation artificielle, mais des volets, un système d’aération bioclimatique. Au centre, il y aura des bâtiments en bois. Bref un « éco-quartier »

projet Viotte

Puis M Fousseret, très expérimenté, a initié Madame Mettra à l’art de manier la truelle pour cimenter la première pierre

première pierre Viotte

La pose de la première pierre était suivie d’un cocktail

Viotte 30/4/18

En attendant des jours heureux, il faut supporter les nuisances du chantier. Elles ont été limitées, pour l’instant, les camions ressortent côté gare

Viotte lavage camions

Le chantier se veut « propre ».  Une station de lavage des camions a été installée avant la sortie (près de la gare)

La rue de la Viotte sera bloquée prochainement durant la démolition du mur qui reste en face la rue de l’industrie. Espérons que le reste du temps le trottoir sera accessible aux piétons, ce qui n’a pas été le cas durant l’élargissement de l’hôtel.

Pourtant les nuisances sonores restent difficiles à la longue, pour les riverains les plus proches qui doivent supporter le bruit de 7 h du matin à 17 h avec une courte pause à midi.

médiatrice du projet Viotte

Ils sont invités à contacter Madame Louisa Benhamida médiatrice du projet au 06 07 74 30 19

Viotte base de vie

La  » base de vie » est installée côté rue Jeanneney

Base Viotte rue Jeanneney

 

 

Viotte liaison Chasnot

La liaison avec la rue du Chasnot est préparée, elle inquiète les riverains, surplombant les jardins de la rue Jeanneney qui ont perdu leur tranquillité

jardins rue Jeanneney

Voir un précédent article

et une présentation du projet