Voirie aux Chaprais : y a-t-il des améliorations ?

Il y a plusieurs façons d’aborder le problème : refaire l’inventaire des améliorations ponctuelles demandées, revenir sur les promesses du candidat Fousseret ou aborder les questions de fond

Les points concrets déjà signalés :  (revoir un article précédent)
Le passage piéton au carrefour de la rue de Belfort et de l’avenue Carnot
Le phasage des feux de signalisation du tram vers la gare
Le rond point de l’avenue Foch devant la gare : faciliter le passage de la rue de Belfort vers l’avenue Edgar Faure
Les poteaux gênants sur les trottoirs : rue de la Viotte, au 85 rue de Belfort et rue du Balcon
La mise en sens unique de circulation de la rue Charles Fourier
La signalisation du danger du pont de la rue des Jardins
Des espaces pour la livraison devant des commerces : rue de la Rotonde, rue du Chasnot, rue de Vittel etc …
Les déchets des fast-foods rue du Balcon, rue de Belfort, rue du Chasnot …
Les trottoirs transformés en crottoirs malgré la présence de distributeurs de sacs
La persistance des tags
L’amélioration du service de bus Ginko : horaires mal positionnés, abribus manquant (gymnase Denfert), passages insuffisants rue de Belfort le soir et le week-end
Le refleurissement de la place Flore
Le projet d’aménagement de la place de la Liberté
Le marquage des passages piétons qui n’est plus visible par usure ou après des travaux (rue des Jardins, 30 rue de l’église …)
La place des vélos (en dehors des trottoirs)
L’entretien des armoires techniques sur les trottoirs (ex rue Baigue)

Les promesses du candidat Fousseret

Aux questions posées par l’association Vivre aux Chaprais, à l’occasion des municipales, Jean Louis Fousseret avait longuement répondu le 14 février 2014. Voici quelques extraits en rapport avec les questions de voirie :

« La future équipe municipale aura à cœur d’être au plus près de vous, car l’animation et la transformation des quartiers ne peut se faire sans leurs habitants et sans les acteurs impliqués comme Vivre aux Chaprais. Nous voulons intensifier les rencontres de quartier sur le terrain entre les élus et les habitants pour résoudre les problèmes au quotidien en complément du service Proxim’cité. Nous associerons évidemment à ce dispositif les associations représentatives comme « Vivre aux Chaprais » 

… Nous mettrons en oeuvre un plan d’action spécifique de développement des Chaprais en redonnant de la « centralité » avec le projet de la place de la Liberté (zone qui pourrait être végétalisée en partie avec la création d’un parking) et l’accent mis sur le soutien aux commerces de proximité sur la rue de Belfort »
Nous avons choisi de consacrer 14 millions d’euros par an pour les travaux de terrain qui permettront de lancer un plan de réfection des trottoirs (ex rue de Belfort …) et des routes, l’aménagement de nouveaux squares en coeur de quartier et la rénovation d’aires de jeux comme celle du Parc, une remise à niveau de l’éclairage public »

« Le quartier tient une place prépondérante dans le centre élargi. Nous avons voulu, grâce au tramway et au réseau de bus qui desservent l’ensemble du secteur, donner aux Chaprais/Cras une connexion directe avec le centre ville, les quartiers alentours et le reste de l’agglomération. Nous voulons maintenir un haut niveau de vie dans le quartier en donnant la possibilité aux Bisontines et aux Bisontins, grâce aux nouvelles mobilités, de venir aux Chaprais et donc de faire vivre ses services, ses commerces. »
« Les travaux du tramway ont occasionné beaucoup de désagréments pour les piétons, les cyclistes et les riverains du quartier des Chaprais. Le déroulement de chantiers de cette envergure en milieu urbain est complexe pour les riverains directement concernés. […] Si la priorité est clairement donnée au transport public, aux cycles et aux piétons, nous n’oublions pas les besoins de circulation et en stationnement du quartier.

L’objectif étant de favoriser la rotation des véhicules pour offrir le maximum de places disponibles de courte et moyenne durée aux clients des commerces, à tout moment de la journée. »
« Dans les mois à venir, nous souhaitons faire évoluer le stationnement vers des solutions d’informations dynamiques et interactives, incompatibles avec le disque préconisé par l’association des Chaprais. Nous avons en effet le projet de mettre en place dans les années à venir un système de « parkings intelligents » qui permettra aux automobilistes, en temps réel depuis leur Smartphone, d’identifier les places libres et proches des commerces. Néanmoins, nous nous rapprocherons des associations pour étudier la possibilité de créer des « places minutes » de proximité« 

« S’agissant de la place de la Liberté, la ville souhaite y poursuive sa politique d’embellissement des espaces publics, des lieux de vie et de création d’un parking sur les sites libérés par les véhicules de la ville. La place de la Liberté est clairement une priorité avec d’autres places emblématiques de la ville telles que la place Victor Hugo »
« Une ville calme et agréable qui lutte contre les pollutions sonores et visuelles ….
Enfin s’agissant de l’effacement des tags, nous avons instauré un contrat spécifique annuel très attractif,  il convient désormais de communiquer sur ce dispositif car bon nombre de propriétaires ne l’ont pas encore adopté. » Nous avons par ailleurs  décidé de renforcer notre équipe « anti-tags et propreté » afin de lutter plus efficacement contre toutes les pollutions comme les tags, les déjections canines … »
 Télécharger la réponse complète de la liste Fousseret aux municipales de 2014  : RepFousseret2014

Les questions de fond

Un dialogue ? avec qui ?  A quel interlocuteur s’adresser ? Qui prend les décisions ?

Proxim’cité ?  le directeur du service ? l’adjointe ? le cabinet du Maire ? la CAGB ?

Sur quoi ? Les risques de saucissonnage des problèmes : les difficultés et les améliorations au niveau de la voirie dépendent de la conception de l’urbanisme et de la ville (cela devrait être l’objet des PLU /PDU). Globalement en est-on encore à une conception des années 60 (le zonage : habiter dans un endroit, consommer dans un autre, travailler dans un troisième, se distraire dans un quatrième, faire du sport dans un cinquième, se soigner dans un sixième etc .. ce qui inévitablement crée des obligations de déplacement donc suscite des problèmes de circulation. Quelle rupture avec ce modèle ? Elle n’a pas été affirmée en février 2014. Si nous défendons Les Chaprais,  c’est qu’il y a encore une certaine diversité sur place, mais c’est en recul inquiétant.

Quel dialogue ? A lire les promesses de février 2014, il doit y avoir une « intensification des rencontres » C’est bien, mais veut-on  vraiment  prendre en compte l’avis des citoyens à la base ? Ou s’agit-il seulement de « communiquer », rabâcher les mêmes arguments ? Qu’on ne soit pas immédiatement d’accord sur tout, c’est compréhensible, mais si toutes les demandes sont systématiquement rejetées, on peut s’interroger sur l’utilité de telles rencontres.

Les différents aspects à améliorer 
Le tram étant installé et fonctionnant (pas trop mal ? à part des nuisances sonores rue Tristan Bernard par ex)) on peut mettre l’accent sur  le reste :
1. Le réseau de bus Ginko est trop réduit le soir et le week end pour les personnes âgées ou handicapées, et tôt le matin pour aller au travail. Pour rendre le transport en commun attractif il faudrait un meilleur confort pour les usagers des arrêts de bus avec abri ex pourquoi pas un devant le gymnase Denfert ? Pourquoi les bus de plusieurs lignes partent-ils  en même temps, se suivent tout le long du trajet aux Chaprais que ce soit vers la gare ou vers la place de la Liberté conséquence : des bouchons pour les automobilistes puis un désert et une attente pour les usagers ?
Détail significatif pourquoi les horaires sont-ils affichés si haut et si petits ??
2. La prise en compte du point de vue des piétons (et pas seulement des handicapés en fauteuil pour lesquels on a baissé les trottoirs,  mis des plans inclinés au risque de susciter des chutes (non voyants par ex) quel conseiller municipal s’en préoccupe ?
crottoir sous distributeur

Propreté et entretien des trottoirs devenus crottoirs et dépotoirs  L’incitation suffit-elle ?  Quel plan de réfection ? Retracer les passages après travaux !! ex pont des jardins

3. La place des vélos : où doivent-ils rouler ? pas sur les trottoirs surtout s’ils sont étroits !
4. La fluidité de la circulation automobile : problème des feux et des ronds points
5. La limitation des gros véhicules : il y a un progrès, mais pourquoi pas de services de livraison à partir d’une plate-forme ?  Il reste quelques gros camions.
6. Que fait la ville par rapport à l’occupation et la dégradation de la voie publique par des entreprises privées ? On fait un trou, on laisse la boue, on rebouche vaguement : pas de continuité du revêtement. Tout est toujours à refaire et nos impôts n’y suffisent pas Qui paie ?
7. Le stationnement Il n’est pas possible dans certaines rues à cause du tram, il serait logique de le faciliter dans d’autres, selon la caractéristique de la rue (ou de tel segment) commerçante ou résidentielle
8. Si l’on veut préserver le commerce de proximité,  il faut aménager le stationnement minute gratuit (sans discrimination avec d’autres endroits (zone de périphérie, parking du centre ville avec 20 minutes gratuites etc …Pourquoi pas la zone bleue ?  Pas d’accord avec une « réglementation payante » = contrainte supplémentaire Penser au relais colis 2 rue de la Rotonde. …
9. Jusqu’à présent, les services se sont refusés à cet essai et ont mis en place des demi mesures comme les espaces de livraison, avec quel résultat ? les espaces handicapés etc ..
10. Le réaménagement du carrefour rue de Belfort / passage Rambaud, rue du Chasnot / rue de la Rotonde : une question complexe mais une nécessité qu’on ne peut repousser indéfiniment.

2 nouveaux phares sur le pont Guillotin 23 janvier 2015

11. Autres questions : – le pont guillotin le nouveau dispositif est-il protégé contre les dégradations ?
– les poteaux 85 rue de Belfort, rue du Balcon (rue pas finie), rue de la Viotte etc .. ;

armoire sous PVC rue Baigue
– les armoires techniques provocations aux dégradations ex rue Baigue
– le sens de circulation de la rue Charles Fourier
11. La lutte contre les tags : quelle avancée ?

12 La propreté autour des fast-foods

A SUIVRE …