Juste quelques mots sur…Just Becquet…

just becquet

Just Becquet, aux Chaprais, c’est le nom d’une rue….Et son nom est associé, bien sûr, à la statue de la déesse Flore qui doit bientôt regagner sa place. Mais qui était au juste, Just Becquet? Il est né à Besançon le 12 juillet 1829. Son père était orfèvre rue des Granges. Il suivit l’Ecole Municipale des Beaux Arts puis fut à Paris, élève de Rude (à qui il a consacré un buste). Après la fermeture de l’atelier de Rude, J. Becquet décide de poursuivre seul. Il travaille alors dans un bureau d’agent de change car malgré une notoriété acquise au Salon de Paris de 1857, il ne peut vivre de son art. Il est aussi un excellent violoncelliste et jouera dans plusieurs concerts parisiens et dans l’orchestre du Théâtre Français. En 1869, il obtient une médaille au Salon et lors de celui de 1870, une médaille de première classe.En 1878, il obtient une médaille de seconde classe lors de l’exposition universelle et il est sacré Chevalier de la Légion d’ honneur. Il sera reçu, à la même époque à l’Académie des sciences et des Belles Lettres de Besançon. Il meurt à Paris en 1907 mais il est enterré à Besançon au cimetière de Saint-Ferjeux. Dès 1908, un buste dû au sculpteur Greber est inauguré au parc Micaud.

Certaines de ses oeuvres parmi  les plus célèbres sont visibles à Besançon comme: la statue de Victor Hugo à Grandvelle;mais aussi un très beau Christ en croix dans la basilique Saint-Ferjeux;

statue V

christ becquetSans oublier des sculptures dans la crypte de la basilique. Ajoutons des sculptures sur le Casino, la sculpture de la Vierge Marie dite Notre Dame du Chêne à Scey Mézières, la sculpture en terre de la sorcière au musée des Beaux Arts de Besançon etc.

Nota : les illustrations sous forme de cartes postales sont tirées du fond de la bibliothèque de Besançon.

DSCN0081

 

Categories: Histoire & Patrimoine