Art nouveau pas à pas dans les rues des Chaprais

Art nouveau pas à pas, première partie d’une belle balade urbaine dans les rues des Chaprais

Compte rendu détaillé (Voir un premier écho)

Après un test avec le groupe histoire de Vivre aux Chaprais, il fut décidé de couper en deux le parcours, pour ne pas transformer la sortie en marathon.
La date du 22 avril a été choisie 15 jours à l’avance, suite aux prévisions météorologiques.
12 personnes étaient présentes, des adhérents de Vivre au Chaprais, notamment :
Madame Eveline Toillon, historienne et auteur de plusieurs ouvrages, qui nous a fait l’honneur de sa présence et qui nous a judicieusement expliqué la toponymie des noms des rues. Complété par les commentaires éclairés d’un enfant du quartier Mr Guy Renaud, du groupe histoire de Vivre au Chaprais.
Mr et Mme Racine membres du bureau de l’association Vivre aux Chaprais.
Un invité Mr Daniel Orcel du CCH Bregille venu découvrir le quartier, et les villas Art nouveau.
La déambulation est partie de la résidence Médicis, côte avenue Carnot.

Balade art devant le CDN

Ensuite nous avons admiré le casino et son restaurant ainsi que le Centre Dramatique National et observé une des rares épigraphe à Besançon, à découvrir sur un des murs, en partie basse du CDN.

Maurice Forien architecte 1892

Maurice Forien architecte 1892

Nous avons repris notre marche par l’avenue Carnot, avec une pause devant l’église du Sacré Cœur

balade devant Sacré Coeur avril 19

et admiré une des rares maisons à ossature en bois liée aux contraintes militaires imposées par la présence de places fortes (Beauregard et Bregille ayant survécu à la destruction de 1814 jusqu’à la rue de la Cassotte, qui va nous mener à la rue de Vittel.

Le côté Est construit entre 1896 et 1912 style art nouveau (école de Nancy), dont la villa Lorraine labellisée patrimoine du XXème siècle et inscrite comme monument historique.

Rue de Vittel Villa Lorraine

Une incursion dans le passage du numéro 14 avenue Fontaine Argent, un ancien site industriel (distillerie, commerce de vins et spiritueux) transformé en habitat.

14 avenue Fontaine Argent
Rue de Beauregard, et retour dans l’avenue Fontaine Argent face à la villa Germaine et l’ancien consulat Suisse.

Villa germaine avenue Fontaine Argent
Le parcours a suivi ensuite l’avenue Fontaine Argent entre Saint Joseph et l’ancien siège de Maty au numéro 25,

En 1960, la société Maty s'installe 25 avenue Fontaine-Argent

pour terminer par les deux villas aux numéros 44 et au 46 de cette même avenue.
Nous sommes revenus rue de la Cassotte en empruntant la rue du Repos, la rue des deux Princesses,


Au numéro 28 une maison dont la façade est classée, du XVIIIème siècle et qui a survécu aux démolitions de 1814 ordonnées par le Général Marulaz pour contrer l’offensive des armées Autrichiennes.

maison 22 rue de la Cassotte
Au 22, une maison édifiée en 1920 de style classique composée entre autre d’une façade en brique et de très beaux mascarons (masques) en clef de voutes

Balade urbaine art nouveau pause

Une pause bienvenue à l’abri du soleil, face au numéro 26

Ensuite nous avons traversé la place et admiré Flore, sœur de Terpsichore (Muse de la danse) installée elle, sur le sommet du CDN. Toutes deux sculptées par Just Becquet

place Flore 1° mai 19
Nous avons descendu l’Avenue Denfert Rochereau pour rejoindre la résidence Médicis, notre point de départ, en empruntant la rue Delavelle.

art nouveau pas à pas plan
Au total 3 h 30 de balade urbaine.
La prochaine sortie programmée bientôt (selon la météo) est réservée en priorité aux personnes qui m’ont accompagné ce 22 avril, et à d’autres personnes intéressées dans la mesures où la jauge maximum est respectée (12 à 14 personnes).
Le circuit débutera au cimetière des Chaprais, suivra la rue de Belfort, certaines rues au-dessus. Retour par l’Avenue Foch, le vallon de la Mouillère et enfin la résidence Médicis.
Durée 3 h 30 environ ! A bientôt !

Jean Pierre Regazzoni