Sylvie Hummel directrice du FJT La Cassotte

Interview de Madame Sylvie Hummel

FJT La Cassotte directrice

Vous avez pris la direction du Foyer de Jeunes Travailleurs de la Cassotte. Pourquoi ?

J’étais déjà précédemment directrice d’un Foyer de Jeunes Travailleurs à Lyon. J’apprécie de travailler dans cet univers avec des jeunes. C’est très intéressant d’accompagner des jeunes dans cette période difficile de leur vie où ils deviennent des citoyens adultes et responsables. Je voulais changer de région, je ne supportais plus la pollution et le stress de cette grande ville. Je voulais me rapprocher de Nancy où j’ai de la famille.

directrice de la Cassotte

Quel a été votre parcours professionnel ?

C’est l’accompagnement d’établissements comme cadre, comme consultante ou formatrice. J’ai déjà dirigé d’autres maisons. Par ailleurs j’ai été Présidente d’une des plus grosses associations musicales de France : AMC2 à Caluire.

Quelle a été votre formation ?

Etant jeune, j’ai commencé par la gérontologie, avant de m’intéresser aux jeunes. J’ai fait mes études universitaires à la fac de Lyon II J’ai obtenu deux Masters 2 en psychologie et en sociologie des organisations. Je défends le service public.

Vous n’êtes pas originaire de Besançon ?

Non, j’ai déménagé 17 fois dans ma vie. Je n’ai pas d’attache particulière, je me considère comme citoyen du monde. Mais j’ai vécu le plus longtemps (25 ans) à Lyon

Comment caractérisez-vous le Foyer de JT de la Cassotte ? Quelles différences avec celui de Lyon ?

C’est une entreprise sociale dans le sens où il fonctionne avec des fonds propres et des subventions.

Il faut que la structure se développe avec une visée sociale. Il ressemble à celui que je dirigeais à Lyon, avec une capacité d’hébergement légèrement supérieure : 145 lits au lieu de 131. L’histoire est assez similaire. Celui de Lyon avait été créé en 1894 par des entrepreneurs lyonnais avec des religieuses pour accueillir des filles qui travaillaient chez eux.

FJT La Cassotte cour livraison

Quelles sont ses activités, ses missions principales ?

Il y en a trois : l’hébergement de jeunes, la restauration et la location de salles

Comment fonctionne-t-il ?

Sylvie Hummel La Cassotte

Avec une belle équipe dynamique, de 26 salariés mobilisés. Le taux de remplissage est très élevé, mais nous pouvons faire face à des situations d’urgence. Par exemple nous venons d’héberger 8 personnes qui ont du évacuer leur appartement suite à un incendie aux Clairs Soleils.

Allez-vous introduire des nouveautés ?

Je viens à peine d’arriver, j’ai pris mes fonctions au 1° mars 2019. Il faut poursuivre et développer les partenariats. La coopération est indispensable. Il va falloir programmer une remise à niveau des logements et de l’accueil. Ce n’est pas parce qu’on intervient dans le secteur social qu’il faut négliger la qualité de vie.

Le samedi 16 mars 2019 vous accueillez la Journée Santé Bien être avec quelle implication ?

Journée Santé Bien être calicot

C’est avec plaisir qu’on soutient cette initiative. On met nos locaux à la disposition. Je suis sensible à la question de la santé et du bien être des jeunes. Je suis contente de donner la possibilité de s’informer sur les questions de prévention. C’est une occasion pour les jeunes de découvrir des possibilités dans le quartier et à des personnes du quartier de découvrir ce qu’offre le Foyer de la Cassotte.

Vous découvrez Besançon et le quartier des Chaprais, quelles sont vos premières impressions ?

Je ne suis là que depuis le 20 février en faisant beaucoup d’aller et retour à Lyon. Je n’ai donc pas eu encore le temps de bien connaître le quartier où j’habite et je travaille. Ma première impression est très positive : j’ai rencontré des gens agréables, sereins, avec le sourire, je me sens bien. Tout le monde m’a renseignée par exemple à la poste. Mais j’ai été frappée par la présence de plusieurs mendiants dans la rue de Belfort. Je m’interroge sur les capacités d’accueil dans la ville. On sent aussi que le quartier a une histoire avec le bâti, c’est une sujet qui m’intéresse.

Personnellement avez-vous d’autres occupations, loisirs passions ?

Oui, je suis musicienne. Je joue du hautbois et du saxo. Mais pour le moment, je mets ça un peu de côté. Je vais surtout aller me promener, découvrir le quartier et les environs. J’en ai besoin.

Sylvie Hummel directrice La Cassotte

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée
Champs obligatoires*