Syndic, habitants, commerçants et hygiène : des relations difficiles

Les immeubles en copropriété sont souvent gérés par un syndic d’une agence. Quand un incident surgit, la réaction est parfois longue, les affaires traînent en longueur. Qui doit faire quoi ?

tuyau percé rue Baron

Des exemples rue de Belfort. Un tuyau de descente d’eau de pluie est percé. Il s’avère que ce tuyau ne déverse pas que de l’eau de pluie, mais aussi le contenu de WC (certes équipé de broyeur). Résultat : un liquide nauséabond se déverse rue Baron à proximité de la poissonnerie.

tuyau rue Baron

Alerté, le syndic (d’une agence du bas de l’avenue Carnot)) tarde à réagir. Le service d’hygiène contacté renvoie les interlocuteurs au syndic.
En face, rue de Belfort, la situation n’est guère meilleure. Un vendeur de viande halal dépose des palettes et autres emballages sur le trottoir et aussi des sacs poubelles pleins de déchets de viande qui ne sont pas ramassés le mardi par les éboueurs. Le ramassage en poubelle grise au poids est réservé aux ordures ménagères des particuliers. Le syndic (de la même agence) tarde à prendre des mesures.

déchets professionnels rue de Belfortpoubelle professionnelle

Sans oublier les énormes tags qui ornent depuis trop longtemps le mur de cette copropriété. Ils sont trop hauts pour la ville.

Tags rue de Belfort en hauteur
De petits désagréments qui, à la longue, ne contribuent pas à améliorer le quartier. Affaire privée ou publique ?

Rappel : Proxim’Cité un numéro unique pour signaler les anomalies (éclairage, voirie, tags, poubelles…) constatées dans la rue, sur les places, les espaces verts, … et obtenir une intervention rapide des services de la Ville, appelez le 0800.25.3000 (appel gratuit depuis une ligne de téléphone fixe)  du lundi au vendredi : de 8h à 12h 30 et de 13h 30 à 17h 30

Pour contacter le service d’hygiène,  contacter le standard de la Mairie au 03 81 61 50 50

 

Il est bon de rappeler aussi quelques informations au sujet du rôle d’un syndic.

Chaque copropriété est représenté  par un syndic soit professionnel, soit bénévole.

Le syndic est mandaté  par le syndicat de la copropriété pour laquelle il assure la gestion administrative, technique (travaux), financière et comptable.

Pour la partie technique, il doit assurer la garde, la conservation de ou des immeubles de la copropriété.

En clair,  il se doit d’engager toutes les réparations courantes, et celles liées à l’urgence.

Le conseil syndical  (mission bénévole) assiste le syndic dans ses missions, contrôle la gestion de la copropriété, il donne donc des avis. Si le syndic n’assume pas ou mal les missions que le syndicat de copropriétaires lui a confiées, les copropriétaires ont bien entendu la possibilité de désigner un nouveau syndic.

 

Commentaires de notre spécialiste :

1 les membres du conseil syndical doivent « booster les dossiers », rendre compte aux copropriétaires lors de l’AG et tout au long de l’exercice en cours ;

2 il n’est pas interdit au conseil syndical d’alerter les services de la mairie (question d’hygiène dans le cas présent, si le syndic après mise en demeure ne bouge pas

3 pour les tags, il faut demander la résiliation du contrat puisqu’il ne peut pas être exécuté (du fait de la hauteur),

4 il n’est pas interdit d’exiger que le syndic consulte des entreprises de peinture pour procéder à l’enlèvement des tags avec application d’un vernis qui permet de les enlever (en moyenne 10 h pour agir)

5 être au conseil syndical est un engagement certes bénévole, mais qui demande du « punch », et surtout ne doit pas conduire les copropriétaires  à baisser les bras.

6 pour changer de syndic, c’est au conseil syndical d’agir, en lien avec les copropriétaires, ne rien dire et laisser faire n’est pas la solution et surtout participe à la dévalorisation du patrimoine .

Categories: Faits divers