Kelton et les Chaprais

Une des premières publicités Kelton 1957

Une des premières publicités Kelton 1957

Nul doute que certains chapraisiens se souviennent de ce célèbre slogan des années 70 :« Vous vous changez, changez de Kelton! ».Mais se souviennent-ils que l’aventure Kelton a commencé aux Chaprais? C’est ce que nous rappelle mr. Alain Prêtre, habitant des Chaprais, qui a travaillé dans cette entreprise. L’histoire Kelton sera publiée, dans un premier temps, sous forme de deux billets.

Publicité Kelton datée de 1963

Publicité Kelton datée de 1963

Tout commence vraiment outre-Atlantique en 1946. Stéphane BOULLIER, à la tête d’une entreprise bisontine de fabrication de montres « VIXA« , assure une mission économique aux États-Unis. Il joue alors les ambassadeurs pour la capitale comtoise… Les décideurs de TIMEX ne résistent pas longtemps à la faconde du fougueux bonhomme. Ils sont conquis. L’idée fait son chemin et en 1955 les Américains débarquent à Besançon pour investir le marché français de l’horlogerie…Le nom KELTON est choisi ! Selon Mr BOULLIER, quand aux États Unis, les responsables TIMEX lui ont demandé dans quel hôtel il était descendu et qu’il a répondu ELTON, KELTON était née. Les américains ne voulaient pas mettre en péril la marque TIMEX réputée aux EU,  ils ont différencié la production française en lui mettant un autre nom.

Kelton ouvrit son usine au 14 rue des Villas

Le premier siège de Kelton 14 rue des Villas

Un atelier se met en place, 14 rue des Villas, aux Chaprais. Un ouvrier y assemble les montres KELTON  pour TIMEX avec des pièces détachées fabriquées en par l’usine de Timex à Dundee (Écosse) et des ébauches venant du Haut Doubs. TIMEX CORPORATION dont le siège social se trouve à Middlebury dans l’état du Connecticut (États Unis). La vocation essentielle de TIMEX est la production de montres à grande diffusion. La société possède de nombreuses filiales dans le monde et en particulier en Écosse.

A l’époque, Luigi Carretta, est à Besançon.

Une des toutes premières montres Kelton pour femme

Kelton, montre femme

Né à Londres en 1935, d’un père Italien et d’une mère Irlandais, le football le passionne depuis sa tendre enfance, il a joué adolescent avec le club  Felham à Londres. Après avoir transité chez SIMCA, en région parisienne,  il rejoint l’équipe du  » cercle suisse  » à BESANCON. Il n’est pas professionnel et il lui faut un travail pour vivre. En 1955, il est embauché chez LIP comme Agent de contrôle des métaux, sous la responsabilité d’un allemand resté à Besançon après la guerre et qui lui fait une formation..

Une des premières montres kelton calendrier

Montre Kelton calendrier

Une fin d’après midi, il se rend, dans un bar, avenue Carnot et là il croise Alex SIMSON qui travaille pour TIMEX, il assemble les montres KELTON, rue des Villas et recherche un contrôleur horloger…
Mr SIMSON propose la place à Luigi, celui ci lui avoue qu’il n’y connait rien mais  lui dit- il : « tu viens à l’atelier le dimanche matin pendant un mois et je vais te former ».
Il est donc embauché le 1er janvier 1956 chez KELTON 14, rue des Villas à Besançon.
Les pièces détachées des mouvements de l’usine Timex Dundee en Écosse sont de mauvaise qualité.
La demande de montres est de plus en plus importante, à Besançon, KELTON embauche et s’installe rue de l’Avenir pour l’atelier et dans un immeuble 13, rue des Jardins pour le contrôle et l’administratif et enfin rue du Château Rose pour la comptabilité.

Alain Prêtre

La suite de ce billet, la semaine prochaine….