Les Chaprais et son passé industriel : la manufacture DRUHEN…

Les traces de cette manufacture de vêtements, aux Chaprais, ont complètement disparu. Elle était installée rue de la Liberté, au numéro 9…Ce numéro, curieusement, n’existe plus….

P1040032

Vous ne retrouverez que le numéro 11, où est construit un immeuble Le Liberté, et un autre immeuble d’habitations au n° 7 (voir photos ci-contre).

P1040033

 

De cette manufacture, il en est question dans le livre écrit par Jean-Pierre Gavignet et Lionel Estavoyer : » Besançon Autrefois »aux éditions Horvath, livre malheureusement épuisé (à quand sa réédition?…). Les auteurs précisent qu’en cette fin du XIX° siècle, il existe 3 manufactures dans le domaine de l’industrie vestimentaire . Druhen, Froment et Gaiffe. N’oublions pas non plus l’usine Weil créée en 1868…

« C’est à la suite de l’Exposition universelle de 1878 que mr. Victor Druhen conçoit le projet de se consacrer à l’industrie et de quitter la carrière médicale où se sont illustrés plusieurs membres de sa famille, dont son père. Il s’installe tout d’abord au deuxième étage du n°9 de la rue de la Liberté, où fonctionnent au début une trentaine de métiers à faire la chaussette. En 1879 l’usine est construite, et mise en exploitation l’année suivante. Elle comprend à la fin du XIX° siècle deux bâtiments parallèles reliés à l’une de leurs extrémités par un troisième, en facade sur la rue de la Liberté. On y fabrique, en laine, coton ou fil d’Ecosse, des cache-corsets, des camisoles, des jupons, des brassières d’enfants, des caleçons pour hommes, des chandails ou tricots pour vélocipédistes. Les 120 ouvrières y font des journées de dix heures. Elles sont aux pièces et gagnent quotidiennement deux francs vingt en moyenne. L’usine emploie aussi des ouvrières à domicile qui accomplissent divers travaux à l’aiguille, au crochet et sur des métiers dont elles sont propriétaires ou que la maison Druhen leur prête. » (tiré de « Besançon Autrefois » de Jean-Pierre Gavignet et Lionel Estavoyer).

A noter que cette entreprise, comme des dizaines d’autres a fait l’objet d’une imposition extraordinaire imposée par une loi du 1er Juillet 1917 pour bénéfices extraordinaires liés à la Grande guerre….

Cette manufacture a-t-elle disparu au moment de la crise économique des années 30? Aujourd’hui, il n’en reste aucun témoignage….

 

Categories: Histoire & Patrimoine