Le geste sûr de Just Becquet à voir au musée des Beaux Arts

Aux Chaprais, on ne peut pas ignorer le sculpteur Just Becquet qui a droit à une rue, à un buste au parc Micaud, mais surtout grâce à la statue de Flore et celle de la déesse de la danse (au CDN) Mais on peut en apprendre bien davantage actuellement au Musée des Beaux Arts.

Just Becquet expo Le geste sûr

Une superbe exposition intitulée Le geste sûr réalisée par Mickaël Zito

Just Becquet est né à Besançon le 12 juillet 1829, il apprend le dessin et le modelage à l’école des Beaux Arts de Besançon. Il devient l’élève de François Rude et se consacra principalement à la sculpture tout en étant musicien violoncelliste et peintre (à l’aquarelle).

Les premières années sont difficiles. Il expose pour la première fois au Salon en 1853, puis régulièrement. Il reçoit sa première récompense en 1869 (médaille d’or)

Ses réalisations sont variées,  mais bien que fréquentant des artistes parisiens, il reste un artiste franc-comtois. En témoigne ce superbe buste en marbre de « Bonne femme de Franche Comté » réalisé en 1897

Bonne femme de Franche Comté Just Becquet

L’exposition montre plusieurs réalisations en terre cuite comme ce « Vieil étudiant »

Just Becquet vieil étudiant

Just Becquet participe aussi à la production de nombreuses statues de grands hommes

La Bruyère par Just Becquet

Comme La Bruyère, Victor Hugo, Denfert-Rochereau et bien d’autres personnages illustres nationalement ou localement comme Charles Beauquier

L’exposition permet de comprendre la technique de Just Becquet en particulier quand il s’agit de passer d’une maquette à une oeuvre de grande dimension

L’accent est mis sur les liens de Just Becquet avec sa ville

allégorie de Besançon par Becquet

Allégorie de Besançon par Just Becquet

et avec le quartier … de Saint Ferjeux où il possédait une maison et où il fut enterré (après sa mort en 1907) à deux pas de la Basilique qui rassemble habituellement un grand nombre de ses oeuvres comme La Pieta

La Pieta de Just Becquet

Une exposition à voir jusqu’au 6 octobre 2019. Il n’est pas nécessaire d’attendre l’automne, on peut aller la voir en pleine canicule puisque la salle des Beaux Arts qui l’accueille est climatisée pour ne pas dire réfrigérée.

Un rendez-vous à noter avec Mickaël Zito, le commissaire de l’exposition le jeudi 12 septembre à 17 h 30 à l’invitation du CCH des Chaprais, mais à la Maison des Sciences de l’Homme 1 rue Charles Nodier Entrée libre dans la limite des places disponibles.

En attendant, on peut lire la plaquette distribuée gratuitement aux visiteurs. Elle est particulièrement bien documentée à défaut d’être illustrée.

Sur place un tableau « Becquet s’expose » présente la chronologie des oeuvres de Just Becquet

Becquet s'expose

Becquet s'expose