Santé mentale : forum citoyen

Quand :
11 janvier 2016 @ 18:00 – 20:00
2016-01-11T18:00:00+01:00
2016-01-11T20:00:00+01:00

L’Association régionale pour la psychiatrie citoyenne (ARPC-FC) organise un Forum citoyen en psychiatrie et santé mentale lundi 11 janvier sur le thème « Les soins en psychiatrie, traitements, et accompagnement médical dans la Cité ». Les psychiatres Mireille Sauze et Christian Bourg en sont les premiers intervenants confirmés.
Le Forum du 11 janvier 2016 se tient de 18 h à 20 h au siège de l’association, à la Maison des Sources, 10 rue de la Cassotte.
Les Forums citoyens sont un dispositif imaginé et organisé par l’ARPC-FC depuis sa création en septembre 2012. D’abord, plus ou moins réguliers, ils sont en nette augmentation en nombre et en participants depuis deux ans, révélant une réponse à des besoins évidents dans le domaine de la santé mentale.
Ils ont lieu maintenant les 2 ème lundi du mois, tous les 2 mois. Ainsi, en 2016, ils se tiendront les lundis 11 janvier, 14 mars, 9 mai, 11 juillet, 12 septembre, 14 novembre.
Un thème principal différent sera abordé à chaque forum, l’ensemble sur un an constituant un cycle de formation et d’information, d’échanges, de participation et de propositions. Des thèmes secondaires peuvent être abordés en fonction des désirs, des besoins des participants, ou de l’actualité.

A l’origine de cette association l’ARPC, il y a deux psychiatres, Marie-Noëlle Besançon, présidente et fondatrice des Invités au Festin (voir son portrait), et Bernard Jolivet, fondateur et ancien directeur de la Société parisienne d’aide à la santé mentale (La Spasm à Paris), qui ont entrepris un travail de réflexion commun, de maturation également, d’où sont nées une vision et une conviction : la volonté de redonner au Peuple sa capacité à prendre soin de l’autre, l’autre en souffrance de l’Esprit. Lorsqu’il y a trouble psychologique, il y a également de la souffrance. Cette vision, c’est cette utopie d’instaurer un mieux vivre ensemble dans la cité car aujourd’hui 80% des personnes qui ont besoin de soins psys vivent dans la cité.
Cette conviction, c’est de redonner au Peuple son droit à la critique, à la parole, à la participation dans l’organisation des soins en psychiatrie, d’allier la citoyenneté à cette conviction.
Travailler à ce nouveau paradigme de psychiatrie citoyenne, c’est constituer une alliance avec l’institution psychiatrique, les services sociaux, les bénévoles, les proches et les familles des personnes qui connaissent une défaillance de soi, une blessure de l’âme, faire alliance avec le citoyen lambda sans oublier le Politique local. Remettre en cause des idées fausses, voire une vision fantasmée de la psychiatrie et des usagers et patients.
Les forums de psychiatrie citoyenne font émerger les difficultés et les divergences de vue pour tenter d’avancer sur de possibles chemins. Les citoyens s’emparent de ces questions et tentent d’y réfléchir ensemble avec les professionnels pour peut-être, commencer à agir ? Des attentes et des demandes sont bien là, dans un climat et un dialogue pacifié.

Categories:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée
Champs obligatoires*