Parc Micaud : des vélos gratuits pour enfants

Quand :
4 juillet 2018 @ 14:00 – 18:00
2018-07-04T14:00:00+02:00
2018-07-04T18:00:00+02:00

Apprendre à se déplacer en vélo gratuitement avec Vélo Cité, au parc Micaud

Vélos place de la Liberté

Ce mercredi après-midi, de 14 h à 18 h,  un stand Vélocité devrait s’installer dans le parc Micaud. Sur place, en échange d’une pièce d’identité, les parents pourront emprunter un vélo adapté à l’âge de leur enfant, s’il est âgé entre 2 et 8 ans. Il y aura des draisiennes, pour apprendre l’équilibre aux plus petits, des vélos à roulettes, pour commencer à pédaler, et des vélos sans roulettes, pour les plus grands. Des casques seront prêtés et des ateliers ludiques sur la maniabilité seront proposés.
Qui sont les organisateurs ?
Une animation qui n’est annoncée ni sur le site de Vélo Cité ni sur celui de la Ville de Besançon
Vélo Cité est une filiale de l’entreprise Decaux à qui la ville a délégué la gestion du parc des vélos. Au téléphone, la ville de Besançon n’est pas au courant, elle renvoie à l’office du Tourisme et  pourtant Anthony Poulin, l’élu écologiste bisontin en charge des modes doux, serait impliqué. Pour lui, l’objectif est de sensibiliser les enfants à la pratique du vélo dès le plus jeune âge. Et ce pour deux principales raisons : tout d’abord pour la santé, mais aussi parce que les enfants, et forcément les adultes qui les accompagnent, sont sensibilisés à l’utilisation d’un autre moyen de déplacement que la voiture par exemple.

Dans les années à venir, la Ville de Besançon envisage de développer encore la pratique du vélo. Cela passe notamment par la création de nouvelles voies cyclables mais aussi l’agrandissement du parc existant en proposant d’autres matériels, parfois plus modernes comme les deux roues à assistance électrique. Depuis l’arrivée de Vélocité à Besançon, en 2007, les adeptes du deux roues n’ont cessé de progresser. Actuellement 4% des Bisontins se rendent quotidiennement en vélo au travail. Actuellement, le réseau cyclable de la ville de Besançon est estimé à environ 500 km d’itinéraires. D’autres parcours seront créés. « Depuis le début du mandat, nous avons doublé le rythme d’aménagements cyclables » explique Anthony Poulin. En parallèle de ces chantiers de sécurisation et de création, la ville a également déployé différents services et infrastructures, comme des pompes à vélo en libre-service ou l’implantation d’arceaux pour vélos sur tout son territoire. Aujourd’hui, ce sont 2600 places qui sont à la disposition des usagers.

A quand des initiatives pour les piétons ? A quand une réfection des trottoirs ?

Categories:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée
Champs obligatoires*