Meaulnes au CDN

Quand :
3 décembre 2019 @ 20:00 – 21:30
2019-12-03T20:00:00+01:00
2019-12-03T21:30:00+01:00

Théâtre : Meaulnes, nous l’avons été si peu rejoué au CDN

D’après le roman d’Alain Fournier, un spectacle de Nicolas Laurent

Il arriva chez nous un dimanche de novembre. Je continue à dire « chez nous », bien que la maison ne nous appartienne plus. Nous avons quitté le pays depuis bientôt quinze ans et nous n’y reviendrons certainement jamais. Mon père, que j’appelais Monsieur, y dirigeait le Cours Supérieur. À l’extrémité du bourg. Une longue maison rouge… telle est la demeure où s’écoulèrent les jours les plus tourmentés et les plus chers de ma vie. Il y a bien longtemps, une voiture de paysan nous avait déposés, ma mère et moi, devant la petite grille rouillée. Moi, François Seurel, j’étais resté là, sur le gravier de cette cour, à attendre. C’est ainsi, du moins, que j’imagine aujourd’hui notre arrivée. Car aussitôt que je veux retrouver le lointain sou-venir de cette première soirée d’attente, déjà, ce sont d’autres attentes que je me rappelle. Ce sont d’autres nuits qui me reviennent. Je ne suis plus seul ici ; une grande ombre inquiète et amie passe le long des murs et se promène.Ce dimanche de novembre donc, une femme aux cheveux gris frappait au carreau. Elle avait décidé de mettre son fils Augustin, en pension chez nous pour qu’il pût suivre le Cours Supérieur.C’était un garçon de dix-sept ans environ. Je ne vis d’abord de lui, dans la nuit tombante, que sa silhouette noire. Je pus distinguer aussi qu’il souriait…– Tu viens dans la cour ?   Début du texte

Meaulnes au CDN

Créée la saison dernière, la libre adaptation du Grand Meaulnes d’Alain-Fournier par Nicolas Laurent revient sur les planches du CDN de Besançon. Suivant la joie de vivre et la mélancolie de l’enfance qui s’évapore, telles qu’elles s’expriment dans le roman, le spectacle fait entendre la voix du récit, donne corps aux personnages principaux, tout en questionnant ouvertement les possibilités mêmes de cette adaptation. Quels échos cette histoire d’amour et d’amitié, mêlant réalisme et merveilleux, peut-elle éveiller en nous ?

Comme dans Les Événements récents, présenté au CDN de Besançon en 2015, Nicolas Laurent travaille sur les frontières entre illusion dramatique et mise en abyme de la situation théâtrale, en jouant sur les ressources esthétiques de la vidéo. Metteur en scène, comédienne et comédiens passent de la narration à l’incarnation, de l’incarnation à l’interrogation distanciée, et de même que les personnages du roman, ils s’attachent à retrouver, par le théâtre, la fête perdue qui est au cœur du Grand Meaulnes. Sondant les rapports du théâtre au roman, de la réalité à sa représentation, de la fiction littéraire à la fiction sociale ou individuelle, Meaulnes (et nous l’avons été si peu) compose un paysage théâtral sensible et poétique, aussi désespéré que malicieux, où le mal de vivre se joue et se déjoue avec humour et espièglerie.

Meaulnes au CDN

avec Max Bouvard, Camille Lopez et Paul Emile Pêtre

Durée 1 h 30

Au CDN mardi 3 et mercredi 4 décembre à 20 h

CDN août 19

Categories:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée
Champs obligatoires*