Le revenu universel en débat avec l’EPI

Quand :
1 mars 2017 @ 18:30 – 20:30
2017-03-01T18:30:00+01:00
2017-03-01T20:30:00+01:00

Apéritif débat avec l’EPI : Quelle société derrière le Revenu Universel ?

Le Revenu Universel ou Revenu de Base s’est imposé comme l’un des sujets de l’élection présidentielle.
Le sujet déclenche des passions, que l’on ait un a priori pour ou contre ou que l’on se soit documenté à son propos. Il divise au sein des composantes d’un large éventail politique.
Côté soutien, on a des ultra-libéraux tels que Gaspard Koenig se référant à Milton Friedman à qui il attribue l’idée originale. On aura Benoît Hamon qui en fait un marqueur essentiel de sa campagne comme Yannick Jadot. Des échos favorables chez Christine Boutin et NKM ainsi que du Front National qui dit réfléchir à la question. La CFDT met le sujet sur la table de même que le CESE.
Contre cette idée, on trouvera le Parti Communiste qui la considère comme une « fausse bonne idée », tout comme la CGT et Jean-Luc Mélenchon, le NPA ou ATTAC, en compagnie d’Emmanuel Macron ou d’Arnaud Montebourg, et la quasi-totalité de la droite.
Entre les deux, on va trouver la proposition d’un revenu décent défendu par Manuel Valls, dès l’âge de 18 ans et également partagé par d’autres candidats.
Les concepts diffèrent dans ses fondements et son montant, pour des allocations qui pourraient varier énormément, en volume comme en éventail de bénéficiaires ou encore comme substitut ou en complément des prestations sociales, même si la progressivité est au programme pour les options les plus généreuses.
Au-delà des seules questions financières, il y a des visions différentes de la société : le volume de travail prévisible, les capacités de créer des emplois nets, la place du travail dans la vie – libérateur ou source d’asservissement -, la répartition des revenus, désirée et/ou socialement et économiquement acceptable, la liberté, avec ou sans guillemets, donnée à chacun de choisir les services dont il considère avoir besoin. Et bien d’autres encore.
De nombreuses personnes sont tiraillés par les arguments avancés. EPI souhaite donner la parole à celles et ceux qui le souhaitent lors d’un apéritif-débat qui se tiendra selon la formule suivante :
1) une introduction, sur la base de cette invitation ; 2) une expression libre des participants ;
3) un éclairage par un témoin-discutant qui sera :
Denis Clerc, fondateur d’Alternatives Economiques
Cet apéritif-débat sera animé par Gérard Magnin
Cet apéritif-débat sera suivi de l’AG annuelle d’EPI de 21 h 15 à 22 h

 

Au Foyer des Oiseaux 48 rue des Cras

Categories:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée
Champs obligatoires*