L’accès à l’emploi en débat avec l’EPI

Quand :
4 avril 2018 @ 18:30 – 20:45
2018-04-04T18:30:00+02:00
2018-04-04T20:45:00+02:00

Oubliés de l’économie : un retour à l’emploi impossible ?

Accéder à l’emploi et/ou à la formation, est-ce correspondre aux critères de recrutement

ou bien est-ce mettre en avant ses compétences, capacités, aptitudes à faire ?

Un apéritif-débat proposé par l’EPI  le 4 avril aux Oiseaux à 18 h 30 !

« Celle-là, je ne la vois pas retrouver un boulot un jour ! ». « Celui-là, que sait-il faire qui intéresserait un employeur ? ». Des propos de ce type, chacun en a déjà entendus et même probablement tenus. Le corollaire, c’est l’acceptation d’une situation d’un chômage à vie pour des personnes qui ne rentrent pas dans les cases des offres d’emploi.
Quand on recherche quelqu’un, c’est pour faire effectuer telle ou telle tâche et c’est compréhensible. Ça marche dans beaucoup de cas. Il y a des secteurs qui peinent à recruter pour certaines qualifications.
Cependant, une partie de la société considère ces emplois comme n’étant pas pour eux : découragés d’avoir galéré pour trouver un boulot ; enclavés dans une zone rurale en déprise ou même en déprime ; ayant perdu confiance ; se trouvant reclus dans un état de léthargie sociale sans espoir de rebond, ou même d’un premier bond pour les plus jeunes, exclus d’un système scolaire qui ne leur convient pas. Tout le monde finit par se dire que c’est ainsi… et puis voilà.
Des initiatives visent à partir non pas d’un emploi offert auquel on devrait correspondre, mais du potentiel des personnes, de ce qu’ils savent faire – et parfois pratiquent dans leur vie quotidienne – sans même s’apercevoir que ces savoir-faire et savoir-être sont des atouts qui pourraient être valorisés. Parmi celles-ci deux sont issues d’ATD Quart Monde :
– Il s’agit par exemple des « Territoires Zéro Chômeur de longue durée » qui visent à « démontrer qu’il est possible à l’échelle d’un territoire, sans surcoût pour la collectivité, de proposer à tout chômeur de longue durée qui le souhaite, un emploi à durée indéterminée et à temps choisi, en développant et finançant des activités utiles et non concurrentes des emplois existants pour répondre aux besoins des divers acteurs du territoire : habitants, entreprises, institutions… »
– C’est aussi dans le champ de la formation avec des jeunes qui sortent du système scolaire sans diplôme. Alors une démarche qui se veut « éprouvée, appréciée des entreprises, une pédagogie du sens et de la réussite, un lieu d’intégration progressive dans la vie active, un chemin d’excellence pour tous », leur est proposée par l’association ECCOFOR, à Dole.
Ces exemples ne sont pas uniques. Ils seront présentés en tant que base de discussion. Ils viennent s’ajouter aux initiatives d’entreprises d’insertion dont certaines sont très connues et réputées à Besançon qui en a été un creuset. Elles sont naturellement les premières invitées à ce débat.
Pour l’introduire, à partir de ces deux exemples, EPI a invité :
– Jacques Nodin, Préfet honoraire, Président d’ENVIE Dijon et Président du CREAI BFC, engagé dans la démarche Territoire zéro chômeur de longue durée
– Claude Chevassu, Initiateur d’Ecofor et de Juralternance à Dole
Le débat sera animé par Gérard Magnin

 

Habitat Jeunes Les Oiseaux 48 rue des Cras

Categories:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée
Champs obligatoires*