Ciné aux Oiseaux : Les garçons et Guillaume à table !

Quand :
8 janvier 2015 @ 20:30 – 22:00
2015-01-08T20:30:00+01:00
2015-01-08T22:00:00+01:00

Les Garçons et Guillaume, à table !

Jeudi 8 janvier 2015 à 20 h 30 projection (gratuite) du film de Guillaume Gallienne au FJT Les Oiseaux 55 rue des Cras

Un film de 2013  avec Guillaume Gallienne, André Macron, Françoise Fabian

César 2014 du meilleur film (entre autres !)

Le premier souvenir que j’ai de ma mère c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : «Les garçons et
Guillaume, à table !» et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, elle raccroche en me disant : «Je t’embrasse ma chérie» ; eh bien disons qu’entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus.

Après avoir triomphé sur les planches avec son one-man show autobiographique il y a quelques années, Guillaume Gallienne l’adapte au cinéma. De ce récit inhabituel où un homo se découvre hétéro, le jeune réalisateur en tire un film subtil où le rire le plus franc se mélange à une émotion singulière loin de tous règlements de compte. Aborder ce thème lourd de sens, en ces temps parfois obscurs, avec autant d’élégance  semble tout simplement salvateur !

Filmographie :

Guillaume Gallienne a appris le métier de comédien au cours Florent en 1991. L’année suivante, il obtient un petit rôle dans le film de Charles Nemes, Tableau d’honneur, aux côté de François Berléand et d’Eric Elmosnino. Il se concentre ensuite sur le théâtre et développe ses talents de comédiens jusqu’à devenir pensionnaire de la Comédie Française en 1998.

Guillaume Gallienne s’intéresse à la comédie, participant ainsi à des films tels que Jet Set (2000) de Fabien Onteniente aux côtés de Lambert Wilson et de Bruno Solo, ou Fanfan La Tulipe (2003) de Gérard Krawczyk, partageant ainsi la vedette avec Vincent Perez, Penélope Cruz et Didier Bourdon. En 2004, il incarne le psychanalyste de Guillaume Canet dans le premier film de Gilles Lellouche, Narco, comédie délirante dans laquelle il retrouve François Berléand.

Après avoir participé à la comédie chorale Fauteuils d’orchestre (2006), Guillaume Gallienne obtient un petit rôle dans le film de Sofia Coppola, Marie-Antoinette (2006). Il rencontrera d’ailleurs deux ans plus tard un autre membre de la famille Coppola, Nicolas Cage (neveu de Francis Ford Coppola), dans le second opus de Benjamin Gates et le Livre des Secrets (2008), dans lequel il a incarne un policier français un peu caricatural. Entre temps, il joue l’un des premiers rôles de la comédie La Jungle, dans laquelle il incarne l’un des deux fils-à-papa qui font le pari fou de survivre 7 jours et 7 nuits dans Paris avec 7 euros.

Guillaume Gallienne a aussi participé à des films politico-historiques, comme Mon colonel (2006), sur la guerre d’Algérie, Le Candidat (2006), à propos des élections présidentielles, et le téléfilm Adieu De Gaulle, Adieu (TV) (2009).
Mais le comédien ne délaisse pas pour autant l’humour. Depuis 2008, on peut le retrouver ainsi dans l’émission « Le Grand Journal de Canal + » dans laquelle il anime « Les Bonus de Guillaume » (sketches comiques à propos du cinéma). Il participe également au film choral Musée haut, musée bas (2008) de Jean-Michel Ribes, au film musical Le Concert de Radu Mihaileanu, avant de jouer dans la dernière comédie de Pascal Thomas, Ensemble, nous allons vivre une très, très grande histoire d’amour… (2009), aux côtés de Julien Doré et de Marina Hands.

En 2010, Guillaume incarne Jacques dans la comédie L’Italien d’Olivier Baroux avec Kad Merad et Valérie Benguigui. Il donne la réplique, à Gérard Depardieu et Edouard Baer dans Astérix et Obélix : au service de Sa Majesté. En 2013, il interprète le conjoint d’Yves Saint Laurent dans le film de Jalil Lespert et réalise son premier long-métrage, Les Garçons et Guillaume, à table ! adapté de son one-man-show lui-même inspiré de sa propre vie et récompensé à la Quinzaine des Réalisateurs.

Categories:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée
Champs obligatoires*