Le vallon de la Mouillère retracé au Café histoire à la Fée verte

Le plein pour le café-histoire consacré à l’histoire du vallon de la Mouillère

La salle du café/restaurant la Fée Verte était bien remplie, jeudi 3 octobre dernier, soit une cinquantaine de personnes réunies afin d’évoquer l’histoire du vallon de la Mouillère.

Café histoire fée verte 3/10/19

Troc 19 fée verte

Il est bien difficile aujourd’hui de se représenter ce qu’était ce vallon autrefois ! Et il fallait un enfant du vallon qui a vécu toute son existence dans ce lieu et qui compte y vivre encore de nombreuses années, pour rappeler la physionomie des lieux, ne serait-ce que dans les années 60 !

Le vallon de la Mouillère et le Président

M. Guy Renaud a donc su, avec une grande maîtrise appuyée sur de nombreux documents plans, gravures, vieilles cartes postales et photos retracer ce passé.

café histoire vallon de la Mouillère Guy Renaud

Tout d’abord en plantant le décor avec de vieux plans datant du XV° siècle : car, le vallon de la Mouillère est une véritable petite reculée avec sa source en fond de vallon, avec un dénivelé de 5 mètres par rapport au niveau du Doubs.

Pour qui sait être attentif et lire le paysage existant, les roches qui encadrent ce vallon, apparaîtront ; façonnées et usées par le ruisseau de la Mouillère qui s’écoulait autrefois en deux bras différents dans le Doubs.

vallon de la Mouillère

les 2 bras et la tour de la Pelote

Une retenue sous forme de mur permettait la création d’un bassin d’eau nécessaire à la défense de la tour de la Pelotte.

Le ruisseau faisait la richesse du vallon, avec le monastère des Dames de Battant cisterciennes, et le moulin, procurant l’énergie nécessaire.

Moulin du vallon de la mouillère en 1906

Beaucoup plus tard il servira à la brasserie installée là passant entre les mains de plusieurs propriétaires, et devenue, avant sa démolition en 1967, la célèbre Gangloff. Mais on s’en servait également d’eau de refroidissement pour les bidons de lait de l’UAC (Union Agricole Comtoise) partie s’installer à Velotte dans une usine toute neuve, celle du vallon étant démolie en 1966 également.

destruction du moulin en 1966

En fait, ce vallon situé hors la Boucle et les murs de la ville avait su attirer de nombreuses entreprises : fabrication de cierges avec les première Dames de Battant, fabrique de plotets, entrepôt du tram et son bâtiment produisant l’électricité nécessaire à son fonctionnement ! Etc.

Les anciens remparts et la Citadelle

C’est donc tout ce passé émaillé, pour le plus proche, par les souvenirs de Guy, qui a donc été exposé. Les anciens universitaires Pierre Chauve (pour la partie géographie), François Lassus (pour la partie historique : nous lirons d’ailleurs bientôt sur le blog Humeur des Chaprais un article sur ce ruisseau de la Mouillère qu’ils ont tous deux rédigés, évoquant une nouvelle page du passé), sans oublier Christian Mourey, venu de Battant en voisin puisque le vallon fait aussi partie de leur quartier.

Une visite sur le terrain a suivi

Vallon de la Mouillère viste

Un soutien technique et matériel a été apporté par MM. Christian Buron et Alain Prêtre.

Les 3 photos prises ce jour là sont dues à Alain Prêtre (tous droits réservés)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée
Champs obligatoires*