Gaston et Jean Vannier, Résistants….

Le 10 août 1944 débutait la grève patriotique à la SNCF en vue de la libération nationale. Elle était, en quelque sorte l’application du Plan vert de sabotage, préparé à Londres avec le réseau de Résistance « réseau fer », plan vert déclenché par un message codé à la BBC diffusé dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 afin d’accompagner le débarquement allié.

Afin de rendre hommage à ces cheminots résistants, nous avons choisi d’évoquer l’action de Gaston et Jean Vannier père et fils.

M. Gaston Vannier était sous-chef de gare à Besançon Viotte sous l’Occupation.

Gaston Vannier gare Viotte

M. Gaston Vannier

Sa fille, Michèle, 94 ans, habitant la Cité Parc des Chaprais témoigne.

M. Gaston Vannier est né le 15 août 1900 à Voujeaucourt. Il est décédé le 2 octobre 1955 et enterré au cimetière de Saint Ferjeux.

Dans la famille, tout le monde était à la SNCF, y compris son frère. Les deux grands-pères de Michèle  ont été chef de gare. Le grand-père paternel habitait Parcey. Le maternel, Souvans, la gare d’à côté.

Gaston Vannier est entré au PLM en 1922, grâce à son père.

S’est marié en 1923. N’ayant pas fait d’études, c’est la maman qui était institutrice qui l’a aidé à « monter ».

Madame Vannier institutrice

Madame Vannier

Comme à Besançon il avait droit à un logement de fonction, il est logé dans un des pavillons militaires libres, rue de Dole.

Travaillant, sous l’occupation, avec le chef de gare allemand,  il possédait beaucoup de renseignements sur les trains. Renseignements qu’il transmettait à la librairie Camponovo qui les transmettait à Londres.

Jean Vannier et son père Gaston

Son fils, Jean Vannier né le 5 février 1924 est déporté en 1944. Il travaillait aux Compteurs  et distribuait des tracts. Jacques Bergez a été pris avec une liste de jeunes distribuant des tracts. Le nom de Jean y figurait et c’est la raison pour laquelle les allemands l’ont arrêté. Ils sont en effet arrivés dans l’usine avec cette  liste .

C’est son père qui a donné le signal de départ de ce convoi de déportés. Il avait pu auparavant embrasser son fils avec l’autorisation des allemands ! Dans ce même convoi, il y avait le Marquis de Moustier et son fils.

Il reviendra de déportation : il a fait don de son costume de déporté au musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon. Apprenti à la SNCF, il terminera Inspecteur de première classe. ; il avait été reconnu contaminé par l’amiante. Il est décédé le 18 janvier 2003 à Sciez en Haute-Savoie.

Est Républicain famille Vannier déporté

A l’arrivée des américains, Gaston, le père, a donné l’ordre de grève générale et pour ne pas se faire fusiller il est parti au maquis Doubs Ognon lors du débarquement. Nous possédons une photo de lui, avec son groupe, rue de Dole.

résistants Vannier

Le groupe de Résistants de Gaston Vannier

Le père Gaston a été décoré de la médaille de la Résistance.

En 1945, il sera chef de gare en Allemagne occupée.

Gaston Vannier et ses filles

Gaston Vannier, chef de gare en Allemagne,  et ses deux filles.

Photos : archives familiales . tous droits réservés.