Les Chaprais, un quartier chaud !

L’épisode de canicule exceptionnel n’épargne pas le quartier des Chaprais

Les températures maximales prévues (à l’ombre) affichées dépassaient les 35 ° pour Besançon du mercredi 26 au dimanche 30 juin 2019

météo juin 19

Les services officiels ont lancé une alerte orange  pour canicule avec des recommandations

Canicule/Orange 

  • En cas de malaise ou de troubles du comportement, appelez un médecin.
  • Si vous avez besoin d’aide appelez la mairie.
  • Si vous avez des personnes âgées, souffrant de maladies chroniques ou isolées dans votre entourage, prenez de leurs nouvelles ou rendez leur visite deux fois par jour. Accompagnez les dans un endroit frais.
  • Pendant la journée, fermez volets, rideaux et fenêtres. Aérez la nuit.
  • Utilisez ventilateur et/ou climatisation si vous en disposez. Sinon essayez de vous rendre dans un endroit frais ou climatisé (grandes surfaces, cinémas…) deux à trois heures par jour.
  • Mouillez vous le corps plusieurs fois par jour à l’aide d’un brumisateur, d’un gant de toilette ou en prenant des douches ou des bains.
  • Adultes et enfants : buvez beaucoup d’eau, personnes âgées : buvez 1.5L d’eau par jour et mangez normalement.
  • Ne sortez pas aux heures les plus chaudes (11h-21h).
  • Si vous devez sortir portez un chapeau et des vêtements légers.
  • Limitez vos activités physiques.
  • Pour en savoir plus, consultez le site http://www.sante.gouv.fr/.

Une carte a été éditée dans le cadre du plan d’adaptation des collectivités au réchauffement climatique. Grâce à l’agence d’urbanisme Besançon centre Franche-Comté, l’agglomération s’est procuré un cliché satellite de la ville pris par la NASA. Ce cliché révèle les températures de surface en ville. Aucune surprise : la minéralité de Besançon n’invite pas à la fraîcheur : les îlots de chaleur urbains se multiplient où les températures sont élevées de jour comme de nuit du fait de la densité des bâtiments, de l’omniprésence de la pierre.

 Mode d’emploi :
Les villes connaissent un phénomène particulier : l’îlot de chaleur urbain. Celui-ci se caractérise par des températures élevées de jour comme de nuit du fait de la densité des bâtiments, des matériaux utilisés (la pierre qui stocke la chaleur, les surfaces imperméabilisées, etc.).Ce phénomène peut avoir des conséquences négatives en période de fortes chaleurs sur la santé des habitants, sur la qualité de l’air ou sur la végétation. A plus long terme, dans un contexte de réchauffement climatique, ce phénomène pourrait également s’aggraver. Il importe donc de le limiter dès aujourd’hui par des aménagements favorisant la végétalisation et l’aération des quartiers et des bâtiments.Pour mieux l’identifier et le comprendre, l’Agence d’urbanisme Besançon centre Franche-Comté (AUDAB) en a dressé une cartographie en s’appuyant sur des images satellites infrarouges (source : satellite Landsat, USGS/ date de prise en vue: juin 2018) : la carte identifie les températures au niveau du sol de façon très fine (tous les 30 mètres) et permet de délimiter précisément les îlots de chaleur, les îlots de fraîcheur ainsi que leur intensité (en degrés Celsius).

Un petit tour sur la carte permet de découvrir les coins de fraîcheur de la ville. Pour cela, il faut sortir de la Boucle, des Chaprais et des grands axes. Au centre-ville, l’alternative à la canicule se trouve à Chamars et à Micaud. Pour le reste, pas de grandes surprises, c’est dans les secteurs boisés, Chailluz, chemin de Mazagran, bois de Chalezeule et collines de Besançon, que la température baisse d’un cran.

température au sol Besançon

températures légende

 dans le quartier des Chaprais, un seul point vraiment bleu : au milieu du Doubs face au parc Micaud
température en surface aux Chaprais
 Les commentaires de la Ville :

Si le réchauffement climatique global de notre planète est reconnu, localement ses effets sont plus incertains. On sait cependant que le risque d’être confronté à des épisodes de canicule et de sécheresse sur notre territoire est accru.

La Ville de Besançon et son agglomération, à travers des politiques en matière d’économies d’énergie et de recours aux énergies renouvelables contribuent, à leur niveau, à limiter le réchauffement climatique. En parallèle, des mesures d’adaptation, pour mieux résister aux effets du réchauffement climatique sont indispensables. La ville a entamé une réflexion pour conduire des mesures de long terme (végétalisation, désimperméabilisation, rénovation, isolation), mais dès à présent elle propose des mesures pour mieux passer le cap de l’été.

A cet égard, cette carte interactive des lieux de fraîcheur permet de repérer rapidement les lieux naturellement frais de la ville ou bâtiments publics frais ou rafraîchis afin d’y trouver un peu de repos en cas de canicule. Les piscines et points d’eau potable sont aussi mentionnés. Chaque onglet vous permettra de visualiser ces lieux et équipements en cliquant sur les zones de la carte, vous pourrez voir si elles sont plutôt chaudes ou plutôt froides.

Ainsi, chacun pourra choisir de se mettre au frais, à l’ombre d’un arbre, auprès d’une fontaine, dans une résidence autonomie climatisée, ou derrière les vieilles pierres d’un de nos nombreux bâtiments patrimoniaux.

points frais des Chaprais

Où sont les points d’eau aux Chaprais ?

seulement au cimetière, à Micaud, au square Salomon rue Paul Bert et devant la gare (esplanade Colonel Maurin)

ni place Flore (on ne peut pas arroser les plantations au pied des arbres), ni au parc des Chaprais  (rien pour rafraichir les enfants)

Rien n’a changé malgré les demandes des habitants relayées par Vivre aux Chaprais et le CCH

Les  élus ne pourraient-ils pas décider enfin quelque chose ?

Voir la carte des « lieux frais » à Besançon

Quand on regarde les lieux frais on remarque qu’il y a plusieurs parcs aux Chaprais. Pas de doute sur Micaud et le Parc des Chaprais. Il y a aussi le vallon de la Mouillère, le square Salomon et l’espace Résal,  mais le parc du pont des Cras ou celui de la rue des deux Princesses sont moins connus et pour cause, leur dimension est très modeste

Celui du pont des Cras avait été fleuri en 2010

rue des Cras petit espace vert parfois fleuri

19 rue des deux princeses

On remarque aussi l’espace du pont « Guillotin » rue des Jardins / rue de l’église et son passage souterrain peut-être ombragé mais ni calme ni dénué de pollution

train pont rue des jardins avril 15

Les auteurs de ces cartes recensent aussi les « bâtiments publics frais » : un seul est cité aux Chaprais, l’église Saint Martin 12 rue de l’église

Donc si l’on ne retient que les espaces publics, le quartier des Chaprais apparaît vraiment comme un quartier chaud. Au sens propre, pas au sens que certains imaginent

Voir la page consacrée aux espaces verts des Chaprais

et l’article sur la canicule le 29 juin 2015