Il y a 60 ans, la messe de Willette était célébrée par un artiste chapraisien : André Seurre

Mercredi dernier,  6 mars 2019 , c’était le jour des Cendres.

Or, savez-vous qu’il y a 60 ans, un chapraisien, André Seurre, peintre-verrier, qui naquit et vécut aux Chaprais, célébrait (le mercredi 11 février 1959), à l’église Saint-Pierre de Besançon,  la messe dite de Willette en mémoire des artistes disparus dans l’année ?

andre seurre messe de willette 9 13 février 1959

André Seurre le 11 février 1959, église Saint-Pierre (photo B. Faille memoirevive.besancon)

De quoi s’agissait-il?

En 1914, le responsable de l’Union des Catholiques des beaux-arts, M. Pierre Regnault invita ses adhérents à une messe en mémoire des membres défunts. Adolphe Léon Willette peintre, caricaturiste, illustrateur,  répondit à l’invitation et suggéra de faire cette messe  dans une vieille église de Paris, si possible historique. Par exemple l’église Saint-Germain-L’auxerrois, le mercredi des Cendres. Et ce, pour ceux qui allaient mourir dans l’année ! Cette première messe eut lieu effectivement, dans l’église Saint Germain l’Auxerrois, le mercredi 17 février 1926, soit treize jours après le décès de cet artiste. Avec lecture de la prière dite de Willette  puisqu’il l’avait plus ou moins écrite. Une dalle en pierre a été scellée dans le mur de l’église le 7 février 1951 afin d’y célébrer l’événement.

Le texte de cette prière subsista jusqu’en 1998, semble-t-il :

 « Ave, Domine, morituri
Ceux qui te saluent, Seigneur, avant de mourir sont ceux que tu as créés, à ton image, pour créer de l’art;
Ceux qui ont médité ton œuvre et rendu hommage à sa beauté!
Ce sont les simples d’esprit dédaigneux de l’or diabolique,
Ce sont les arrivistes qui aspirent à la gloire d’être à ta droite!…
Ceux-là, Seigneur, te saluent avant de mourir!
Nous, les artistes dans l’arène ténébreuse, à la lueur des armes que tu nous as données devant les multitudes qui n’ont ni yeux ni oreilles, mais qui ont une bouche pour nous huer si nous succombons… pollice verso, nous te saluons, Seigneur avant de mourir ».

A l’issue de la messe, une quête était alors réalisée au profit des vieux artistes nécessiteux et de leur famille.

Curieux personnage ce Willette qui fut un antisémite (comme Caran d’Ache et Forain, artistes alors contemporains). Il n’hésita pas à se présenter aux élections législatives de 1889 : son affiche électorale est très parlante !

Willette élections

Affiche électorale (Bibliothèque Nationale)

Quant à André Seurre, son activité artistique est illustrée dans une brochure éditée par la ville de Besançon. Élevée, alors qu’il était orphelin, aux Chaprais, par une famille de cheminots communistes, les Midol (voir, sur ce blog,  les articles écrits à leur sujet), il était un paroissien assidu de l’église du Sacré Cœur de l’avenue Carnot où il réalisa d’ailleurs des vitraux non figuratifs;

Vitraux église du Sacré Cœur (photo A. Prêtre)

à l’image de ceux qu’il réalisa également à l’église Saint Pierre.

Vitraux église Saint Pierre (photos Alain Prêtre)

Si vous ne connaissez pas l’œuvre d’André Seurre (1902-1977), une bonne nouvelle : la brochure éditée il y a deux ans était épuisée. Elle vient d’être rééditée. Vous pouvez vous la procurer auprès de l’accueil à la mairie ou en téléphonant au service de la démocratie participative de la ville : 03 81 87 82 57. Elle est gratuite.

brochure seurre 001

Deux événements importants le week-end prochain les 15 puis le 16 mars 2019 :

1er anniversaire de l’installation des boîtes à livres

visuel 15 mars

Journée santé bien-être  aux Chaprais (voir programme sur le site)

journée santé

JCG