Que deviennent les trottoirs après les chantiers ?

L’association Vivre aux Chaprais se préoccupe toujours des piétons et donc de l’état des trottoirs

La dégradation des trottoirs et les difficultés qui en résultent pour les piétons proviennent principalement des travaux effectués pour des constructions privées et de plus en plus souvent pour des interventions sur les réseaux. L’entreprise fait une tranchée et au pire laisse le trou, (comme ce fut le cas rue de la Viotte durant des semaines)

Enedis trottoir rue Viotte

au mieux regoudronne vaguement un petit bout de trottoir ou rebouche simplement avec du gravier. C’est par exemple le cas rue des Chaprais

Rue des Chaprais travaux dec 18

Il y a eu des barrières mais elles ont disparu

trottoir rue des Chaprais après travaux sur réseaux

Sur cette question et quelques autres, un courrier a été envoyé récemment à l’adjointe au Maire en charge de la voirie

Bonjour madame Zehaf,

Quelques remarques:

 1/ Nous avons constaté avec satisfaction que le service des espaces verts (à priori) a procédé au nettoyage des trois massifs arborés situés à l’angle des rues Chopard et de l’église, et a même planté de jeunes sujets sur deux d’entre eux .

Belfort rue de l'église

Cependant, nous craignons de ce fait, que notre suggestion consistant à remplacer le premier massif, situé devant le laboratoire d’analyse CBM25 par une place de parking principalement utile pour les véhicules sanitaires n’ait pas été prise en compte. Cette proposition a-t-elle fait l’objet d’une étude de votre part ? Ce réaménagement permettrait également de résoudre le problème du stationnement « sauvage » de part et d’autre de cet emplacement et conséquemment sécuriser les piétons ).

stationnement rue de l'église

En effet, vous connaissez notre souci d’améliorer les conditions de cheminement des piétons particulièrement en nombre et en diversité dans le centre de notre quartier: jeunes enfants sortant des écoles proches, personnes âgées, handicapées, nécessitant des équipements appropriés tels fauteuils roulants et rollators, sans oublier la proximité immédiate avec l’entrée du parc où de nombreux parents viennent avec leurs enfants.

 2/ En référence à mon courriel du 26 Septembre dernier, qu’en est-il de vos démarches auprès des établissements entreprenant où ayant entrepris des travaux, car certains d’entre eux n’en ont pas tenu compte jusqu’à présent:

trottoir rue de la Viotte janvier 19

– rue Viotte et retour rue de l’industrie, suite à l’extension de l’hôtel « Florel ». Les trottoirs restent à l’état de chantier 

trottoir rue de la Viotte janvier 2019

– rue Chopard, réduction souhaitée de l’emprise du chantier Georgi. Est-il normal de « réserver » 30 mètres de trottoir pour une entrée de chantier devant néanmoins tenir compte du passage de gros engins.

 

Quant à la rue Beauregard, un bitume a enfin été posé mais sans rétablissement de bordures. Idem pour la rue de l’Industrie.

 3/ En dernier lieu, je profite de ce courrier pour vous demander si la compétence « voirie » confiée désormais (où prochainement) au Grand Besançon est susceptible de modifier l’identité de nos interlocuteurs.

 Enfin, nous vous présentons nos meilleurs voeux, ainsi qu’à votre équipe, et vous remercions pour votre attention, en souhaitant la poursuite d’échanges les plus fructueux possibles.

 

Claude RACINE

 « Vivre aux Chaprais ».