Encore quelques jours pour voir l’expo de Pierrette Cornu et Vizz galerie Diderot

La galerie Diderot présente les oeuvres de deux artistes jusqu’au 18 novembre 2018

expo Vizz et Pierrette Cornu Diderot

Vizz de son vrai nom Edouard Heyraud est bien connu dans le quartier après avoir participé à la Rencontre avec les artistes en mars 2018 à la Cassotte

Voir son portrait et voir le compte rendu de la Rencontre

Il expose cette fois-ci avec une peintre : Pierrette Cornu.

Vizz et Pierrette Cornu

C’est la Galerie Diderot située 6 boulevard Diderot qui accueille leurs oeuvres. Tel 06 11 45 12 36

Galerie Diderot Vizz et P Cornu

C’est ouvert l’après midi de 15 h à 19 h en semaine et de 10 h à 17 h les samedi et dimanche

C’est une surprenante et forte exposition que nous propose la spacieuse galerie Diderot.

Vizz que nous avons vu à la 1ere rencontre des artistes des Chaprais nous emmène toujours plus loin dans une fiction à la fois inquiétante, séduisante et dotée d’une pointe d’humour avec ses sculptures qui appartiennent à tous les mondes.

Pierrette sur ses grandes toiles où les sujets émergent d’un monde profond et gris, nous propose une réflexion sur l’empêchement et l’oubli humain.

Photos de G P

L’Est Républicain a consacré un article à cet événement artistique

Est 10 novembre 2018 expo

Pierrette Cornu s’est formée depuis 1983 aux Beaux Arts de Besançon parallèlement à son activité professionnelle hospitalière. Elle se consacre  à temps plein à la peinture depuis 2002.  Elle a participé à de nombreuses expositions

Pierrette Cornu

Sur son site web, elle présente cette peinture et elle cite Pina Bausch

« …on n’est pas très sûr de ce que ça dit, l’important est de laisser une trace. »   Pina Bausch

Elle présente ainsi son travail :

Mes « exercismes » picturaux tentent dans un mélange poético-grinçant de présenter tous les empêchés, blessés, déplacés ou simplement inadaptés au rythme délirant de notre vie contemporaine.
Observer les choses difficiles, aller voir là où c’est sombre, là où ça spasme,  pour bousculer le regard et lutter, face à la vision d’un monde brutal, rude que je ne peux pas « voir en peinture ».
Enfin, ne pas oublier les mots et le rire pour conjurer le pire en jetant un peu de légèreté à la face de la gravité

Categories: Actualités