A la Cassotte pour sa formation : Cédric, fan d’horlogerie et des Chaprais

Portrait : Cédric Maréchal réside aux Chaprais au FJT La Cassotte

Cédric Maréchal

Depuis quand résidez-vous à la Cassotte ?

Depuis novembre 2017

Etes vous originaire de Besançon ?

Non pas du tout, je viens du Loiret du côté de Montargis ou d’Orléans pour situer.

Qu’est-ce qui vous a amené à la Cassotte ?

Je devais suivre une formation et trouver un logement en urgence. Le FJT La Cassotte a été la meilleure formule pour moi car je n’étais pas sur place pour trouver rapidement un logement. Le FJT La Cassotte, pour moi ça été une chance !

Cédric Maréchal à la Cassotte

Quel a été votre parcours de  formation ?

J’ai obtenu un bac scientifique option science de l’ingénieur. Puis comme beaucoup de jeunes, j’ai été attiré par la mode de l’informatique. En même temps, je suis très sensible à l’art. J’ai préparé un DUT informatique et réseau de communication pour devenir infographiste. J’ai monté ma boîte, travaillé avec des agences parisiennes.

Mais l’ambiance  de travail dans ce milieu m’a dégoûté. Finalement, j’ai décidé de revenir à mes sources : la mécanique

Pourquoi l’horlogerie ?

Je suis un grand fan de montres. Pour moi, une montre ce n’est pas seulement un objet utilitaire. Avoir une montre au poignet, c’est porter un objet d’art, quelque chose de vivant …

montre Seiko

Je suis passionné par les montres, par leur histoire. J’en collectionne. Alors préparer un métier dans l’horlogerie, c’est allier passion et métier.

Comment s’est déroulée votre formation ?

Elle a duré 9 mois à l’AFPA rue de l’Observatoire. Tous les jours à l’atelier de 7 h à 16 h 15. J’ai découvert les facettes du métier, appris à démonter et réparer.

Cédric Maréchal horlo

Avez-vous eu des contacts avec des entreprises locales d’horlogerie ? 

Oui, j’ai fait un stage de 5 semaines au Centre Européen de Service Horloger 10  rue des Villas qui fait partie du groupe Swatch.

Ohoto des ateliers Universo vus de l'extérieur rue des Villas, aujourd'hui CESH

Maintenant, je cherche un emploi si possible à Besançon où il y a des entreprises connues comme Bréguet, MBF, Lip, Phénomen etc …

Qu’est-ce qui vous plaît dans le quartier des Chaprais ?

Aux Chaprais, on a tout à proximité, on a l’impression d’avoir un village dans la ville. Je vais chez le boulanger, le boucher, dans les supérettes,  le cordonnier ou le médecin. C’est un quartier qui me plaît, si je trouve un emploi à Besançon, j’aimerais bien trouver un appartement dans le quartier. Et aux Chaprais on est à proximité du centre ville, et de la verdure. J’aime bien la vie à Besançon, ça bouge pas mal. C’est une ville attractive.

Vous avez participé à des initiatives de Vivre aux Chaprais ? 

Oui, j’ai bien aimé en particulier l’exposition d’artistes faite à la Cassotte en mars dernier.

artistes des Chaprais

Ce qui m’a le plus accroché,  ce sont les réalisations de Vizz (Edouard Heyraud).

Artistes des Chaprais

Son univers me plait : ce côté un peu punk et japonais. Je lis le petit journal des Chaprais et regarde le site www.chaprais.info. C’est bien pour comprendre l’histoire du quartier et savoir ce qu’il s’y passe actuellement.

Quels sont vos loisirs et passions ?

A part l’horlogerie, je m’intéresse à l’art et à la moto. J’ai visité le FRAC. J’ai fait aussi du judo.

Quelles relations avez-vous avec les résidents et le personnel du FJT La Cassotte ?

Je suis assez ouvert à tout le monde. Si on respecte les autres, ils vous respectent. Quand on se croise, on se dit bonjour. J’ai fait quelques sorties fêté des départs et des arrivées.

Hélène Bailleul Cassotte départ

J’ai beaucoup apprécié la gentillesse de Madame Bailleul la directrice.

Forum 17 accueil La Cassotte

J’ai été bien accueilli par le personnel en particulier par Elise qui est chargée de l’attribution des logements. Elle est très efficace. Au début, je pensais un peu que venir dans un foyer de jeunes travailleurs, ça serait dégradant pour moi qui avait déjà eu un logement indépendant, mais au final, c’est pas si mal ! Évidemment les chambres sont petites, c’est du provisoire.

Voir les portraits d’autres résidents ou anciennes résidentes à la Cassotte

Direnç un artiste 

Nadia Butterlin Présidente de l’association Valentin Haüy

Elisa Cattin dessinatrice