Expo, concert et bal musette aux Oiseaux pour la reprise en septembre 2018

L’habitat Jeunes Les Oiseaux a repris ses animations culturelles  en septembre :

Les Oiseaux 55 rue des Cras

Exposition de peintures d’Emmanuel Dard du 10 au 30 septembre

Expo d'Emmanuel Dard

Il faut se perdre pour se retrouver.
Il faut se perdre, se déconditionner, perdre ses repères pour atteindre une autre réalité.
La réalité que nous percevons quotidiennement est artificielle. Elle est fabriquée par le formatage social et individuel. Au niveau personnel, elle est la projection de nos pensées, de nos émotions. C’est notre identité connue.
Nous nous identifions à notre corps et à ses sensations.
C’est un premier niveau de perception mais nous pouvons aller plus loin, au dedans de nous même, par la méditation. Nous découvrons alors une perception élargie, empreinte de paix et de béatitude.
Se perdre, c’est ce que j’essaie d’exprimer dans ces images où le corps (notre identité familière) s’efface, se disloque, s’évapore pour fusionner avec l’espace, les éléments naturels, dans un ordre nouveau, d’équilibre et de sérénité. La réalité est une conscience, une énergie qui dépasse les limites de ce corps. Il n’y a pas ce corps et le reste autour. Tout s’interpénètre dans une même énergie, une même conscience.
Je veux montrer le corps bouleversé, effacé,

Emmanuel Dard

Voir le site web d’Emmanuel Dard

« Par le choix du corps humain comme sujet essentiel de ma peinture, je tâche de dire comment l’expérience spirituelle se vit dans la chair. Elle n’est pas ici une chose abstraite, extérieure, mais un ressenti tangible »

Emmanuel Dard

Des oeuvres qui sortent souvent du cadre

Emmanuel Dard

 

Concert d’Alfred Masaï mardi 18 septembre

à 20 h 30 (5€)

Alfred Masaï

Alfred Masaï & the Pulp Diction Orkestra  chanson – nouvel album Monstres

Pour le live, Alfred Massaï joue en duo avec son complice Christopher Peyrafort. A eux d’eux, ils jouent guitares, violoncelle, mandoline, banjo, basse, batterie, et transforment l’espace scénique classique du concert en cour de re-création pour un spectacle musical, avec un décor qui accueille vidéos et lumières intimistes.

Ses chansons interprétées avec ferveur, entre riffs hypnotiques à la guitare, au violoncelle et improvisations instrumentales, emmène le public tout autant au recueillement qu’à la danse. Il offre un univers musical à la fois intimiste et ouvert sur le monde, parfois nostalgique sans jamais être sombre, où les sujets graves s’enveloppent de grooves de « musiques du monde », de nuances jazz/blues, ou de joyeux bric à brac sonores.

Alfred Massaï, de son vrai nom Frédéric Aubry, est un Auteur – Compositeur – Interprète originaire de Besançon. Il devient professeur des écoles en 2004. Il commence alors, en partageant sa vie entre les élèves et la musique, par écumer avec sa guitare et son violoncelle les cafés-concert de France en chantant des reprises de Bob Marley, de Jimmy Hendrix, des Doors, de Brassens, de NTM ou encore du Wu-Tang-Clan. Au fil des rencontres, il devient également compositeur pour des spectacles de théâtre, où il se découvre une capacité d’écriture musicale très large, en passant du classique à l’electro. C’est ainsi au fil des concerts et des créations qu’il commence à écrire sans chercher à entrer dans une case, ses premières chansons et leurs arrangements.

Tout en créant son propre Label « Madiba Dharma », il sort avec l’aide de la Sacem et de sa région son 1er album en 2012 « Tous dans le même caddie » . Il a son petit succès ce qui lui permet d’arrêter l’éducation pour se consacrer exclusivement à la musique en 2013. C’est aussi cet album qui le met au monde dans l’univers de la Chanson Française, même si il aime à décrire ses chansons comme « Apatrides ». Il compose et écrit à l’instinct, sans chercher à épouser un style. Il travaille particulièrement à ses mélodies, ses riffs de guitare, aux arrangements et à l’écriture de ses textes, où fort de son engagement personnel et de son amour pour la littérature, il aime à mêler poésie et militantisme. Déjà dans son 1er album, encore plus dans son 2ème exclusivement consacré aux destins des exilés.

Par son écriture il cherche toujours à mettre en lumière ceux qui doivent rester dans l’ombre. Son travail devient sur scène, seul ou accompagné, un vrai moment de spectacle, où le public est porté d’une certaine mélancolie à la danse, au fil de sa prose posée sur ses riffs de guitare et ses grooves bien huilés.

  • 1er Album « Tous dans le même caddie » (2012)
  • 2ème Album « Exorcistes de Style » (2015)
  • 3ème album « Monstres » (sortie prévue automne 2017).
  • Voir le  site web d’Alfred Massaï

Bal musette animé par Michel Lachat et son orchestre vendredi 28 septembre

à 20 h 30 (5€)

Michel Lachat à l'accordéon

C’est la première guinguette de la saison, alors venez profiter. de toutes les valses, tangos, passos, marches, polkas et autres javas avec le petit vin blanc, l’accordéon, les lampions multicolores, la boule à facettes et tous les ingrédients de la fête populaire

En octobre une nouvelle exposition de photographies du collectif K10/17

EXPOSITION ON VERRA…

Les restes de l’industrie

Restes de l'industrie Rhodia

Voir le portrait de Sylvain Prégaldiny, l’un des membres du collectif K10/17

L’Habitat Jeunes Les Oiseaux est situé au 48 rue des Cras

 

Les Oiseaux 9/18